Actualité
19 décembre 2017
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Evaluation de la qualité de l’air

Ne manquez pas d'air pour les fêtes !

Noël 2017_@fotolia182333331 - Romolo Tavani
Partager :

Les températures sont en baisse, les sommets blanchissent et les lumières scintillent à chaque coin de rue… pas de doute, les fêtes de Noël approchent !!  Allier la féérie de Noël, la préparation des festivités et une bonne qualité de l’air n’est pas impossible… Atmo Auvergne-Rhône-Alpes vous propose quelques pistes pour donner un peu d’air à vos fêtes !

Conseils n°1 : Les cadeaux

Trouver des cadeaux pour la tante Huguette, votre belle-mère et Justin la petite dernier de la famille, se retrouver bloqué dans les embouteillages ou dans des magasins bondés, cette vision vous rappelle de mauvais souvenirs? Voici quelques idées de cadeaux qui vous épargneront ces déconvenues en sortant du traditionnel schéma de consommation  tout en faisant plaisir à vos proches

En moyenne, chaque français va dépenser 400 € en cadeaux de Noël et autres achats pour recevoir pendant les fêtes (repas, décoration de la table et de la maison, etc. ). Cette surconsommation est source de pollutions et de déchets. Mais rassurez-vous, il existe de nombreuses solutions pour y remédier. Commençons par les cadeaux de Noël avec quelques astuces simples pour réduire vos dépenses et qui plus est préserver la qualité de l’air.

  • Privilégiez les créations locales et les produits dématérialisés (places de spectacle, soins dans un institut, visite d’un musée, etc. ). Ce sont deux idées qui permettent de réduire considérablement les émissions polluantes liées à la fabrication et au transport des objets que vous achetez.
  • Pourquoi ne pas réaliser des cadeaux vous-même ? La personne qui le recevra sera sensible à l’attention que vous lui portez. Vous trouverez sur Internet de nombreux tutoriels pour réaliser des objets, préparer des produits cosmétiques, etc.
  • Pour les enfants, valorisez les produits durables sans piles ! Les jouets en bois sont robustes et demandent moins d’énergie à la fabrication. En plus, si vous choisissez un label (FSC, PEFC…), vous savez que le bois utilisé provient de forêts gérées durablement. Le petit plus : ils ont moins d’impact sur la santé que les jouets en plastique pouvant être fortement émetteurs de COV.
  • Avez-vous pensé aux cadeaux d’occasion ? Aujourd’hui c’est beaucoup moins tabou  et en plus de réaliser quelques économies, vous offrez une seconde vie à un produit.
  • Votre homme souhaite retrouver la forme ? Offrez-lui un vélo pour ses déplacements quotidiens, ou encore mieux, remettez son vélo en état et emballez-le, il sera ravi de retrouver son « bolide » et préservera sa santé et la qualité de l’air en privilégiant le vélo plutôt que la voiture pour les petits trajets.
Et pour emballer tout ça ?
Pensez aux papiers recyclés qui sont par ailleurs ultra tendance ou si vous appréciez la culture nippone, épatez tout le monde avec des pliages Furoshiki. Moins d’emballages, c’est moins de déchets et donc moins de pollution.

Conseils n°2 : Réunir tout le monde

Cette année c’est vous qui recevez …Et si vous  surpreniez tout le monde en proposant des solutions de transport moins émettrices de polluants ? Vous avez besoin d’un peu d’aide ? Voici quelques conseils qui peuvent vous éclairer.

Le covoiturage familial : demandez à votre petite cousine d’aller chercher vos grands-parents, ils seront ravis de ne pas avoir à conduire sur des routes encombrées et encore plus heureux de passer un peu de temps avec les jeunes !!  Le co-voiturage permet de réduire le nombre de véhicules en circulation et donc les émissions polluantes dans l’air.

Les transports en commun : si vous résidez à proximité d’une gare, pourquoi ne pas  proposer à vos beaux-parents de prendre le train, et même de venir les chercher !

Un trajet en train, c’est 3 à 15 fois moins d’émissions de CO2 au km par passager

Les véhicules peu polluants : vous pouvez également proposer à votre sœur de tenter une nouvelle expérience en louant une voiture hybride ou électrique pour venir vous voir !

Noël, c’est avant tout un moment convivial et de partage, l’occasion de voir les petits derniers de votre oncle qui vit à l’autre bout de la France, de se raconter toutes les aventures de l’année ou des derniers mois… et de se réunir au coin du feu !

Euh… en fait, avec mamie qui fait de l’asthme, Véro qui est enceinte et Marius qui va fêter sa première année, vous êtes certain de vouloir allumer votre cheminée ? Surtout qu’elle n’a pas d’insert et que vous ne vous souvenez même plus à quand remonte le dernier ramonage …

Les appareils à foyer ouvert, les appareils anciens datant d’avant 2002, du bois de mauvaise qualité et un mauvais entretien du conduit sont autant de sources de particules dans l’air. Saviez-vous qu’ en hiver, à l'échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes, les mauvais usages du chauffage individuel au bois peuvent contribuer à 60 % des émissions de particules dans l'air.

 

Avec 18 personnes dans votre salon, baissez le thermostat et chauffez-vous à la chaleur humaine !

Conseils n°3 : Un diner au top !

Maintenant que tout le monde est là, c’est le moment de les épater !!

Côté déco :

Avez-vous pensé à recycler cette année ?? Vous pouvez proposer une belle table en utilisant vos anciennes décorations de sapin, ou bien encore en créant votre déco vous-même, (il existe plein de tutoriels « Do It Yourself ») !  Comme ça en plus d’avoir une table unique, vous pourrez vous vanter de dire « C’est moi qui l’ai fait » !

Et même si cette année vous ne concourrez pas pour la maison la plus éclairée du quartier, votre guirlande LED basse consommation ravira vos voisins et vous permettra d’économiser sur votre facture d’électricité (à condition de ne pas la laisser alluméé toute la journée) !

Côté cuisine :

Et si vous remplaciez les produits venus de loin par les merveilles des producteurs locaux, privilégiant ainsi les circuits courts ? Mettez en valeur la dinde de l’éleveur de proximité par des légumes de saison : châtaignes, panais, nécessitant moins d’énergie pour leur production… Vous pouvez également vous renseigner sur les conditions d’exploitation et de culture, privilégier les producteurs qui limitent l’utilisation de pesticides et encore mieux privilégier l’agriculture biologique.

Car vous ne le saviez peut-être pas mais les pesticides se retrouvent aussi dans l’air et contribuent à la pollution. Pour le dessert, laissez-vous tenter par la buche du pâtissier de votre quartier, accompagnée de pommes ou de clémentines pour remplacer les fruits exotiques dont la distance de transport génère des émissions polluantes.

Conseils n°4 : Prenez l'air !

Même si vous n’avez pas allumé la cheminée, et si vos cadeaux ont été choisis avec soin pour limiter les émissions de COV ou de particules, n’oubliez pas d’aérer votre logement pour renouveler l’air qui a pu se charger de polluants. Qu’importe la température extérieure, aérer 5 à 10 minutes 2 ou 3 fois par jour est bénéfique pour votre santé et la qualité de l’air intérieur.

Si vous souhaitez masquer les odeurs de rôti un peu trop cuit, évitez l’usage d’encens ou de parfums d’intérieur car ils émettent de nombreux polluants dans votre salon.

Enfin si certaines personnes de votre entourage sont fumeurs, demandez-leur de sortir prendre l’air car la fumée de tabac constitue une source majeure de pollution de l’air intérieur.

 

 

Nous espérons que ces quelques conseils vous auront inspirés et que vous profiterez de cet élan pour prendre d’autres bonnes résolutions dès la nouvelle année pour votre air et votre santé.

Sur ce, toute l’équipe d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes vous souhaite de très belles fêtes.