Actualité
15 novembre 2017
Air et Santé
Episode de pollution

#TousConnectés | Vigilance pollution de l’air : comment se préparer ?

ballade_hiver.jpg
Partager :

Voilà une évidence que l’on oublie souvent : à chaque instant nous respirons. Ainsi, partout, tout le temps, nous sommes connectés à l’air. Mais le connaissons-nous vraiment ? Avec la série d'articles #TousConnectés, nous allons tenter d'en savoir un petit peu plus.

Il est 7h30, le réveil a peut-être été difficile, le jour est déjà levé et vous voilà prêts pour commencer une nouvelle journée.
En sortant de la maison, une sensation alors oubliée vous transperce le visage : le froid.

Il va falloir s'y faire : l'hiver est là ! 

La saison hivernale apporte son lot de changements dans notre quotidien : horaires, habillement, alimentation, loisirs, déplacements, chauffage... Cela impacte aussi la qualité de l'air : par exemple, les émissions de polluants liés au chauffage ou à nos déplacements motorisés augmentent. Les conditions météorologiques, froides, peu ventées et sèches, favorisent la stagnation de ces polluants dans l'air.

Quand ce cocktail est réuni... les niveaux de pollution s’emballent, et conduisent parfois à un épisode de pollution.

souviens_toi.jpg
Souviens-toi l'hiver dernier ...

 

Ces épisodes peuvent s'installer longuement au-dessus de nos villes, nos plaines ou nos vallées, provoquant souvent un sentiment d'impuissance, voire de danger. 

Alors si vous préférez les hivers paisibles, voici 3 conseils essentiels qui vous aideront à traverser cette période.

 


 

Soyez le premier informé

Un épisode de pollution peut toucher un territoire du jour au lendemainLe mieux est alors d'anticiper, c’est-à-dire connaître le plus tôt possible la prévision quotidienne de qualité de l’air et le niveau de vigilance pollution associé.

Les médias traditionnels (presse papier, télévision, radios) relayent aujourd'hui quasi systématiquement les situations de forte vigilance, mais souvent avec une ou plusieurs journées de retard. Le plus sûr reste de recevoir directement l'information quand elle est publiée.

Pour cela 3 solutions : 

  • Le bulletins d'information par mail 
  • L'application smartphone 
  • Les réseaux sociaux 

En vous abonnant aux bulletins d'informations par mail, vous serez les premiers informés en cas de dégradation de la situation. Il vous suffit de renseigner votre adresse, choisir le bulletin de vigilance pollution et définir une zone géographique.

Abonnement aux bulletins de vigilance

 

Pour les plus connectés, vous pouvez suivre le compte twitter ou le compte Facebook d'Atmo Auvergne Rhône-Alpes pour être informés en direct de la situation.  

 


 

Protégez-vous

Les vigilances pollution hivernales concernent surtout les particules fines. D'un diamètre inférieur ou égal à 10 micromètres, elles pénètrent dans nos voix respiratoires et constituent un risque pour notre santé. A tel point qu'elles ont été classées comme cancérigène par l'Organisation Mondiale de la Santé. 

Voyons donc comment limiter ce risque.

D'abord, en l'évitant ! La pollution n'est pas présente partout, tout le temps et certains endroits peuvent être moins touchés que d’autres. Pour les trouver, observez les cartes fine échelle de prévision de qualité de l'air et repérez les zones les moins impactées.

Mieux, vous pouvez être directement conseillé sur les zones à privilégier : l'application Air to Go vous indiquera, entre autres, l’endroit le moins pollué autour de vous.

L'application Air to Go est disponible sur

Disponible sur Google Play

Disponible sur Google Play

Si la vigilance est généralisée, il reste tout de même quelques bons gestes à adopter comme « privilégier les sorties brèves, « reporter les activités physiques qui demandent le plus d’efforts » ou « limiter ses déplacements aux abords des grands axes routiers aux périodes de pointe ».

Vous retrouverez ces conseils directement sur les bulletins de vigilance émis et les différents services d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

 


 

Défiez la pollution
 

Vous pensez peut-être que les épisodes de pollution hivernaux sont seulement dus à la météo? Il n'en est rien !

Leur origine étant d'abord une augmentation de nos émissions de particules, nous avons tous un rôle à jouer pour éviter, résorber ou diminuer l’intensité d’un épisode pollué.

Dans ce domaine, deux types d'actions existent : 

  • Les actions réglementaires, instaurées par les préfectures, imposent aux différents publics d’adapter leur comportement ou leurs usages
  • Les initiatives personnelles, institutionnelles ou collectives, qui permettent d'aider à résorber l'épisode 

Concernant la réglementation, les autorités préfectorales peuvent mettre en œuvre un dispositif, sur la base des informations fournies par l'observatoire. Ils diffusent alors une série d'actions contraignantes qui doivent être respectées par les acteurs concernés. Il est donc conseillé de consulter le site de votre préfecture en cas de vigilance pollution activée. 
 

Ensuite viennent les initiatives collectives ou individuelles : prime pour remplacer son vieux chauffage au bois, réseau de transport gratuit ou à prix réduit en cas de vigilance pollution, covoiturage, utilisation du vélo ou encore baisse du chauffage de son domicile (idéalement 19°C). Voilà des actions vertueuses que chacun peut décider d'adopter, lancer ou relayer. 

Pour vous inspirer, voici un catalogue des bons gestes pour la qualité de l'air. 

bonsgestes_v3.pdf_-_adobe_acrobat_pro_dc.jpg
Les bulletins de vigilance pollution vous informent sur les meilleurs comportements à adopter

 


 

Forts de ces 3 grands conseils, vous voilà  parés pour affronter les vigilances pollutions qui peuvent se produire cet hiver. Cependant, nous espérons vivement que vous n’ayez pas à vous en servir. Cela signifierait que les efforts de chacun commencent à porter leurs fruits.

Vous pourriez ainsi vous concentrer sur les vrais avantages et bienfaits de l'hiver.