Actualité
28 juin 2018
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Nuisances (odeurs, bruits, ondes…)

30 jours de signalements sur ODO !

ODO - Signalement de nuisances olfactives
Partager :

Les nuisances olfactives apparaissent comme le deuxième motif de plainte après le bruit et sont ressenties comme une pollution de l’air. Il s'agit d'une préoccupation environnementale majeure pour les riverains qui exigent le respect de leur cadre de vie. Le 15 mai dernier, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a ouvert l’accès à ODO, une plateforme internet et une application mobile de signalements, sur son territoire de compétences. Retour sur les 30 premiers jours de signalements !

En 30 jours d’existence, 102 signalements ont été effectués sur la plateforme ODO, démontrant que certains citoyens se sont déjà bien appropriés l’outil.

Les signalements recensés se situent majoritairement en Haute-Savoie, ce qui semble normal puisque le département avait été ciblé comme territoire de test avec un important relais dans la presse locale, compte tenu de problématiques olfactives déjà identifiées par des habitants et collectivités locales.

Cependant, des signalements ont également été effectués sur d'autres départements, sur lesquels nous intensifieront la communication dans les mois qui viennent.

Localisation signalements ODO 1505-1506 2018

Et après ?

Comme annoncé lors du lancement, la plateforme de signalements ODO peut être considérée comme le premier maillon d’une chaîne qui permet de passer du constat à l’action. Cependant, il est nécessaire de comprendre qu'il s'agit bien d'une plateforme de signalement (démarche participative individuelle pour contribuer à une meilleure connaissance collective) et non de plainte (attente d'une réponse immédiate et personnalisée).

Ainsi, dans un premier temps, ODO va permettre de constituer une base de données sur laquelle s’appuyer pour identifier et localiser des problématiques récurrentes ou émergentes. Les données seront analysées régulièrement à l’échelle régionale, certains territoires plus touchés pourront faire l’objet d’études plus approfondies : localisation des sources potentielles d'odeurs, analyses des données météorologiques, mise en place de "réseaux de nez"…

Les personnes à l'origine d'un ou plusieurs signalements, et qui en auront émis le souhait, recevront ponctuellement des informations concernant l'analyse des données et les actions qui en découlent lorsque cela sera le cas.

Les toutes premières exploitations font ressortir des éléments qui s'avèreront utiles aux analyses futures. Par exemple, une majorité de signalements fait état de nuisances entre 6h et 8h du matin (cf. histogramme ci-dessous).

Répartition signalement ODO dans la journée - 30 premiers jours

L’analyse de l’évolution du nombre de signalements pendant les 30 premiers jours nous permet également d'identifier certaines journées particulières : soit avec une fréquence accrue (plus de 5 signalements sur un même territoire) soit, a contrario, avec aucun signalement (cf. histogramme ci-dessous).

Répartition signalements ODO du 14 mai au 15 juin 2018