Actualité
22 avril 2014
Evaluation de la qualité de l’air

Air Rhône-Alpes dresse le bilan de la qualité de l’air en 2013

140422_bilan_air_2013.jpg
Partager :

Quelle qualité de l’air en 2013 ? C’est la question à laquelle Air Rhône-Alpes a répondu lors de deux conférences de presse organisées le 16 avril à Lyon et le 18 avril à Grenoble, en présence de son Président, Alain Chabrolle, mais aussi de la DREAL Rhône-Alpes, administrateur de l’observatoire.
Le dossier de presse remis à cette occasion présente le bilan régional, propose des focus sur les grandes agglomérations (Lyon, Grenoble et Saint-Etienne), le Sud de la région (Drôme et Ardèche) et les Pays de Savoie ainsi que des explications sur les enjeux liés à la qualité de l’air et les différents plans d’actions mis en œuvre sur le territoire.

Zoom sur le bilan régional

actu_140422_couv_bilan_air_2013.jpg

L’amélioration globale constatée ces dernières années ne doit pas occulter la persistance de difficultés. Ainsi, en 2013, les normes ne sont toujours pas respectées pour plusieurs polluants, notamment les particules fines, le dioxyde d’azote et l’ozone.

Chiffres clés :

  • ¼ des rhônalpins sont exposés à des taux d’ozone ne respectant pas la valeur cible pour la protection de la santé. La quasi-totalité des habitants de Drôme et d’Ardèche sont concernés.

  • Environ 150 000 rhônalpins subissent des dépassements de la valeur limite annuelle pour les particules (PM10). La vallée de l’Arve, les agglomérations de Chambéry et Albertville ainsi que le Sud de l’agglomération lyonnaise sont les zones les plus exposées.

  • Près de 50 000 rhônalpins subissent des dépassements de la valeur limite annuelle pour le dioxyde d’azote (NO2). L’agglomération lyonnaise reste le territoire le plus touché.

 

Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse « Air Rhône-Alpes dresse le bilan de la qualité de l’air en 2013».

 

actu_140422_illu_news_bilan_13.jpg