Actualité
19 octobre 2021
Evaluation de la qualité de l’air

Bilan de la qualité de l'air extérieur en France : 2020 une année singulière

Ciel bleu en été, nuages et soleil
Partager :

Suite à la limitation de nos déplacements et la baisse de l'activité économique lors de l'année 2020, les taux d'émissions dans l'air ont considérablement chuté. 

Le 14 octobre dernier, le Ministère de la Transition Écologique a publié le bilan de la qualité de l'air extérieur en France en 2020 rédigé par le Commissariat général au développement durable (CGDD). Un rapport annuel témoignant des progrès signaficatifs accomplis dans la réduction des polluants atmosphériques. Grâce à cela, des centaines de milliers de décès à moyen et long terme ont pu être évités.

Une amélioration globale entre 2000 et 2020

Suite à la mise en place de diverses actions et stratégies pour lutter contre la pollution atmosphérique, une nette amélioration est visible. Les concentrations moyennes annuelles de polluants diminuent et les dépassements des seuils réglementaires sont moins fréquents. Les conditions météorologiques influent également sur la dispersion atmosphérique ou a contrario l'accumulation de polluants dans l'air, en particulier lors d'épisodes de pollution.

graph1_bilanqa21.jpg

Le bilan annuel de la qualité de l'air extérieur

Le bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2020 a été réalisé par les services du ministère de la Transition écologique, à partir des données issues du dispositif national de surveillance mis en œuvre au niveau régional par les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air et centralisées dans la base de données nationale Géod’Air, gérée par le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'AIR (LCSQA). 

Il répond à l’obligation faite à l’État de publier chaque année un rapport portant sur la qualité de l’air en France, son évolution possible et ses effets sur la santé et l’environnement.

> Retrouvez le bilan complet ici.