Actualité
13 janvier 2020
Combustion de biomasse
Evaluation de la qualité de l’air
Plans et programme d'actions

Chauffage au bois : les foyers ouverts interdits dès 2022 dans la vallée de l’Arve

Fumée cheminée @Fotolia_126843261__Grzegorz Polak
Partager :

Mardi 3 décembre, dans le cadre de la mise en œuvre du PPA de la vallée de l'Arve révisé pour la période 2019-2023, le préfet de la Haute-Savoie a signé un arrêté interdisant l'utilisation des foyers ouverts (en appoint ou en agrément) pour le chauffage au bois, à partir du 1er janvier 2022 dans la vallée de l’Arve 

Responsabilité du chauffage au bois non performant dans les émissions de particules PM10 et PM2,5 sur le territoire de la vallée de l’Arve 

Le chauffage au bois non performant reste le 1er contributeur aux PM10 et PM2,5 dans la vallée de l’Arve en moyenne annuelle. Il est en effet responsable de plus de 60 % des émissions de PM10 et peut atteindre une contribution de près de 80%, en hiver.  

sources_pm10_vallee_arve.jpg

 

Objectif de la mesure  

Cette interdiction vise à contribuer à l’accélération de la modernisation du parc des appareils de chauffage au bois polluants sur le territoire du PPA de la vallée de l’Arve, afin de réduire les émissions de particules fines.  

Les 3000 premières installations non performantes remplacées dans le cadre du fond bois du PPA semblent avoir eu un impact positif sur la fréquence des épisodes de pollution. Cependant, les conditions hivernales de ces dernières années étaient aussi très favorables à la dispersion de la pollution et à la bonne qualité de l’air. 

Il convient donc de poursuivre le renouvellement des installations, si on veut maintenir les efforts des dernières années dans des conditions météorologique hivernales dites plus « classiques ».

facteur_emissions_pm10_selon_appareils_chauffage.jpg

 

Efficacité attendue de cette mesure sur la qualité de l’air  

A l’horizon 2022, l’impact du fond Air bois cumulé à l’interdiction des foyers ouverts devrait permettre une baisse totale de 112 tonnes de PM10 d’ici 2022, ce qui représente 21 % d’émissions de PM10 sur la vallée de l’Arve en 2018 

Des efforts portent également sur les autres secteurs d’activité (industrie, trafic) qui, même s’ils ne sont pas des contributeurs majoritaires, ont une part de responsabilité pour les PM10/PM2,5 et parfois pour d’autres polluants (NO2, BaP) dont les niveaux relevés dans la vallée sont également élevés.  

LE FONDS AIR-BOIS EN CHIFFRES  
5 communautés de communes concernées :  Communautés de Communes de la Vallée de l’Arve : Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc, Communauté de Communes Pays du Mont-Blanc, Communauté de Communes Cluses Arve et Montagnes, Communauté de Communes Faucigny-Glières, Communauté de Communes du Pays Rochois, soit 41 communes.
3600 remplacements d’appareils déjà financés  
2900 remplacements d'appareils visés d’ici 2022 

POUR EN SAVOIR +  

 

perimetre-ppa-arve_700.jpg