Actualité
14 février 2018
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Episode de pollution

Conférence de presse du Préfet de la Drôme sur la nouvelle gestion des pics de pollution

Conférence Presse Arrêté Préfectoraux Drôme 2018
Partager :

C’est sous un grand soleil et avec un air de bonne qualité qu’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a organisé une visite de la station de mesure de Valence urbaine centre, située sur le square Lesdiguiere, le 13 février 2018, pour la conférence de presse du Préfet de la Drôme, Eric Spitz, concernant la nouvelle gestion des épisodes pollués.

La station d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est représentative des niveaux de pollution urbains sur Valence. Elle mesure en temps réel les différents polluants réglementés (dioxyde d’azote, particules fines, ozone). Elle alimente également les outils cartographiques d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, indispensables à la prévision quotidienne de la qualité de l’air. Chaque jour entre 9h et 12h, le prévisionniste établit ainsi la prévision de la qualité de l’air pour le jour J, J+1, et J+2, et évalue le risque d’être en épisode pollué.

La conférence de presse a été l’occasion pour le Préfet de rappeler les changements dans la gestion des pics de pollution. Le dispositif renouvelé permet ainsi :

  • d’anticiper les épisodes de pollution : alors qu’auparavant les mesures d’urgence étaient mises en œuvre au 4ème jour de dépassement du seuil d’information et de recommandation avec le nouveau dispositif, elles seront déclenchées dès le 2ème jour de l’épisode, améliorant ainsi la réactivité,
  • de maintenir des mesures d’urgence en cas de fluctuation des niveaux de polluants en deçà des seuils réglementaires lorsque les conditions météorologiques restent stables,
  • de renforcer la coordination locale et d’élargir la prise de décision aux principaux acteurs impliqués,
  • d’être plus exhaustif sur les différents types de pollution. La notion de persistance qui existait pour les particules (PM10) et les oxydes d’azote (NO2) a été étendue à l’ozone (O3).

Ce nouvel Arrêté Préfectoral introduit également la circulation différenciée (en remplacement de la circulation alternée) basée sur les vignettes Crit’Air. Chacun est d’ores et déjà encouragé à s’équiper d’un certificat afin de pouvoir circuler les jours de mise en œuvre de la mesure.

Cette nouvelle gestion des épisodes pollués a pour objectif de mieux contenir les épisodes de pollution, afin de garantir la santé des drômois. Même si la qualité de l’air s’améliore depuis une quinzaine d’année, rappelons que, fin janvier, la France a été convoquée avec neuf Etats membres, par le commissaire européen à l'environnement pour non respect des valeurs limites réglementaires. En 2016 sur la Drôme, 1 000 personnes restent soumises à un dépassement réglementaire du NO2, et 57 % sont exposés à des concentrations supérieures à la valeur recommandée par l’OMS. Les actions doivent être poursuivies pour préserver la santé des habitants. Atmo Auvergne Rhône-Alpes accompagne les collectivités en ce sens.