Actualité
1 avril 2020
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Evaluation de la qualité de l’air

[Coronavirus] : respire-t-on mieux en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le confinement ?

actu_corona_enfant_full.jpg
Partager :

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a évalué l'impact sur la qualité de l'air des premières journées de confinement mis en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID 19. 

Pour limiter la propagation du virus COVID-19, des mesures de confinement ont été mises en place par les autorités depuis le mardi 17 mars midi, ayant conduit à une diminution importante du trafic routier et à une baisse significative des activités économiques. Atmo Auvergne-Rhône-Alpes constate une très nette diminution des concentrations d’oxydes d’azotes, principalement émis par les transports. Cette baisse s’amplifie depuis le début des mesures de confinement et peut atteindre certains jours -70 % en milieu urbain. Une bonne nouvelle pour les résidents des grandes agglomérations, qui démontre l’efficacité potentielle des mesures de restriction de circulation (Zones de Faibles Emissions ZFE, vignettes CRIT’AIR) si elles étaient fortement suivies par la population.  

Toutefois, cette amélioration ne concerne pas les particules dont la source d’émission principale est le chauffage, à laquelle viennent s’ajouter en ce moment les activités agricoles et des imports d’autres territoires parfois lointains. 

Retrouvez pour plus de détails  le communiqué de presse sorti le 01/04/2020 ainsi que le bilan complet de l'évaluation de la qualité de l'air suite au confinement.