Actualité
22 juillet 2013
Combustion de biomasse

De l'air dans nos idées reçues : Le brûlage de végétaux

Partager :

On a longtemps pensé que brûler ses végétaux à l'air libre n'avait aucune incidence sur la qualité de l'air... Bien qu'interdite, le brûlage des végétaux reste une activité largement pratiquée. Outre la gêne pour le voisinage et les risques d'incendie, le brûlage de végétaux contribue à la dégradation de la qualité de l'air. Cette activité participe aux émissions de plusieurs polluants notamment les particules et des composés cancérigènes. En dehors des dérogations préfectorales le brûlage de déchets verts est interdit depuis plusieurs années par le règlement sanitaire départemental. Des solutions alternatives existent comme le compostage, le broyage ou l'apport des végétaux en déchetterie.