Partager :

Dimanche 17 octobre, les taux de dioxyde de soufre ont augmenté progressivement à partir de 5h du matin sur le site de surveillance situé dans la Zone Industrielle des Roches de Condrieu, jusqu'à dépasser le seuil réglementaire horaire d'information pour les personnes sensibles fixé à 300 µg/m3. Les dépassements ont été constatés sur 3h consécutives : 341 µg/m3 à 11h ; 314 µg/m3 à 12h ; 476 µg/m3 à 13h.

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a rapidement contacté l'industrie Adisseo qui a confirmé qu’une intervention de maintenance était en cours sur son unité "Acides", ayant engendré des émissions de dioxyde de soufre dans l'atmosphère. Cette intervention s'est terminée vers 11h30, mais les niveaux ont continué d'être élevés durant le redémarrage de l'unité. L’agent d’astreinte d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est resté en contact avec le directeur de l'usine pour s'assurer que l'unité était bien en fonctionnement normal. La DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) a également été prévenue.

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a activé sur son site web un signalement d’alerte/incident jusqu'à la fin de la journée. En revanche, aucun dispositif d’alerte préfectoral n’a été déclenché, car après 13h, les niveaux sont rapidement redescendus en dessous du seuil réglementaire. Il n'y a pas eu de plaintes recensées sur la plateforme de signalement d’odeurs.

graph_condrieu.png