Actualité
6 décembre 2019
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Episode de pollution

Episode de pollution aux particules : une amélioration prévue ce week-end

filtre_actu_episode_full.jpg
Partager :

Cela fait maintenant trois jours que certains bassin d'air de la région sont touchés par une pollution aux particules fines. En raison d'une forte stabilité atmosphérique, comme annoncé hier, l'épisode de pollution devrait perdurer jusqu'à l'arrivée d'un temps plus perturbé durant le week-end.

Episode en cours

Episode en cours 

Les concentrations de particules sont en augmentation sur la région depuis mardi soir en raison d'émissions importantes de polluants atmosphériques (chauffage et trafic routier notamment) et de conditions météorologiques très stables. Des inversions de température très marquées et l'absence de vent favorisent en effet le maintien des polluants près du sol. Le seuil d'information a été franchi sur le bassin lyonnais Nord-Isère mercredi 4 et jeudi 5 décembre ainsi que dans la vallée du Rhône jeudi 5 décembre. Sans être dépassé, le seuil d'alerte a été approché, avec des concentrations maximales mesurées supérieures à 70 µg/m3 (seuil d'alerte à 80 µg/m3).

Une amélioration progressive de la qualité de l'air est prévue pour ce week end, avec l'arrivée de perturbations atmosphériques (précipitaitons, renforcement du vent).

Prochain bulletin demain samedi 7 décembre à 13h30 

En vous abonnant aux bulletins d'informations par mail, vous serez les premiers informés en cas de dégradation de la situation. Il vous suffit de renseigner votre adresse, choisir le bulletin de vigilance pollution et définir une zone géographique.

Abonnement aux bulletins de vigilance

   

 

 
 

Evolution de la situation 

Suivez l’épisode en cours territoire par territoire 

 

particules.png

 

peripherique_lyon_actu_dispositif_prefectoral_teaser.jpg

Au vu de la réglementation en cas d'épisode de pollution, des limitations de vitesse sont appliquées : 

  • sur les routes limitées à 90 km/h ou plus, la vitesse est abaissée de 20 km/h, sur une route à 90, il faudra rouler à 70 km/h.
  • Pour les routes à 110, la vitesse limitée passe à 90 km/h
  • sur les routes limitées à 80 km/h, la vitesse est abaissée de 10 km/h. Dès lors, il faudra respecter les 70 km/h sur ces axes.

Isère : seuls les véhicules disposant d’un certificat de qualité de l’air sont autorisés à circuler à compter de samedi 5h00 et ce sur la partie iséroire du bassin lyonnais nord-Isère. Pour en savoir plus : consulter le site de la préfecture de l'Isère.

 

 

Qu'en est-il des autres mesures de réduction des émissions

Les actions peuvent légèrement différer d'un département à un autre, voire entre zones particulières mais d'une manière générale, les mesures de restriction des émissions polluantes liées aux niveaux d'alerte s'appliquent également aux autres secteurs que le trafic routier, à savoir , lors des épisodes hivernaux de combustion, les secteurs industriel et résidentiel.

Résidentiel : l'utilisation du bois ou de ses dérivés comme chauffage individuel d'appoint ou agrément est interdite. Les éventuelles dérogations d'écobuages sont suspendues et toute source de combustion est interdite, comme l'utilisation d'engins thermiques pour des travaux d'entretien, les groupes électrogènes...

Industries et entreprises : sont interdites toutes les opérations utilisant des chaudières biomasse, les opérations de maintenance ou de chantier émettrices de COVNOx ou particules et pouvant être différées. Certaines industries importantes ont des prescriptions particulières pour réduire leurs opérations et même directement leur activité, les plus polluantes pouvant même être arrêtées. Le secteur du BTP doit mettre en place des actions de réduction de poussières et limiter l'utilisation d'engins et de matériels thermiques. 

Pour en savoir plus sur les dispositifs préfectoraux.

Je me protège

enjeu_sanitaire_societal.png

 

Voici les gestes à adopter en cas d’épisode de pollution : Episode de pollution de l'air aux particules : les gestes à adopter

Pour en savoir plus sur les effets  des épisodes de pollutions « Effets sur la santé »  

 

 

J'agis pour réduire mes émissions de polluants

Deux leviers principaux pour réduire la pollution : le chauffage au bois et les transports routiers.

Le chauffage au bois et les transports sont deux sources principales de pollution en Auvergne-Rhône-Alpes. En moyenne sur l’année ils contribuent généralement pour moitié aux épisodes de pollution hivernaux. C’est donc sur ces deux secteurs qu’il faut agir pour retrouver un air de bonne qualité.

Comment limiter les émissions du chauffage au bois ?
Les bonnes pratiques ne manquent pas pour concilier qualité de l’air et chauffage au bois :

  • Limiter l’utilisation du chauffage d’appoint et/ou peu performant comme les foyers ouverts
  • Utiliser un combustible de qualité et sec
  • Ne pas trop chauffer, 20°C suffit !

Pour en savoir plus : "Chauffage au bois et qualité de l'air"

 

transports.png

Les transports routiers : une source de pollution majeure en centre-ville des agglomérations et aux abords des grands axes routiers.

Le secteur des transports demeure le principal émetteur de NOx en Auvergne-Rhône-Alpes (environ 55 %), dont la quasi-totalité des émissions sont imputables aux véhicules Diesel. Il contribue également mais dans une moindre mesure aux émissions de particules (de l’ordre de 20 %). En épisode, il constitue une source de pollution locale importante et a une incidence directe sur la santé des populations riveraines des grands axes routiers ou habitant en centre-ville des agglomérations.

Pour en savoir plus : Transport et mobilité

 

Je reste informé(e)

application_air.png

Pour être informé tout au long de l'année, et recevoir des alertes en cas d'épisode de pollution : 

 - Bulletin périodique

Twitter

Facebook

Site internet

Airtogo : partez à la recherche de la meilleure qualité de l'air