Actualité
26 juin 2019
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Episode de pollution

Episode de pollution à l'ozone : de nouveaux territoires impactés

episode_ozone_estival_vallee_rhone_full.jpg
Partager :

La canicule s'installe, la formation d'ozone s'amplifie. Comment apparaît ce polluant ? Quelles zones sont concernées  et quelles sont les évolutions attendues ? Que faire pour se protéger ? On fait le point. 

 

Episode en cours 

Les concentrations d'ozone augmentent à la faveur d'un temps très ensoleillé et chaud. Mercredi 26 juin, les conditions n’évoluent pas et restent propices à des teneurs en ozone élevées. La qualité de l'air sera médiocre sur la plupart des secteurs.

Evolution de la situation 

 

Lundi 24 juin, la qualité de l’air était moyenne à médiocre sur la région. Elle était bonne uniquement sur la zone de St Jean de Maurienne

Mardi 25 juin, les conditions caniculaires étaient favorables à une forte hausse des teneurs en ozone. Par conséquent, la qualité de l’air était médiocre, voire mauvaise sur la région.

Mercredi 26 juin, les conditions n’évoluent pas et restent propices à des teneurs en ozone élevées. La qualité de l’air devrait donc rester majoritairement médiocre à mauvaise et des dépassements de seuil réglementaire sont même à envisager sur plusieurs zones de la région.

Jeudi 27 et vendredi 28, aucune amélioration n’est prévue. Les conditions n’évoluent pas favorablement voire s’aggravent jeudi. La qualité de l’air sera donc toujours médiocre à mauvaise sur une large partie du territoire. Les dépassements de seuil réglementaire seront encore d’actualité.

 Suivez l’épisode en cours territoire par territoire  

Qu’est-ce que la pollution à l’ozone ?  
 

la_pollution_a_lozone_expliquee_par_atmo_grand_est_-_youtube_-_google_chrome.jpg

                                                                                                                 La pollution à l'ozone expliquée en 1mn par ATMO Grand Est

Pour en savoir plus sur les épisodes dû à l’ozone 

"L'effet Sahara" aggrave-t-il l'épisode de pollution  ?

Aujourd'hui, en Auvergne-Rhône-Alpes, en plus de la formation d'ozone on pourrait retrouver des particules sahariennes dans l'air.  En effet une vigilance jaune est notamment activée sur la Vallée de l'Arve ce mercredi 26 juin sur prévision de dépassement de seuil en ozone mais aussi en particules (seuil 50µg/m3) dû à un épisode de poussières sahariennes.

Du sable du Sahara dans notre région  ? Cela peut sembler étonnant mais c’est loin d’être la première fois. Ces poussières désertiques sont des particules grossières, de quelques microns à une dizaine de microns de diamètre. Du fait de leur diamètre important (les taux de particules PM2,5 sont restés faibles), ces particules sont moins nocives que les particules issues de phénomènes de combustion (chauffage au bois ou des émissions automobiles) car elles ont moins de faciliter à pénétrer dans les organismes.  Leur quantité peut engendrer des effets sanitaires, d'autant plus que de nombreux pollens sont présents dans l'air ambiant en cette période. Il est donc conseillé à toutes les personnes ayant ressenti une gêne respiratoire de consulter un professionnel de santé.

Comment un désert situé à des milliers de kilomètres peut-il contribuer à un épisode de pollution local ?

Il n’est pas rare qu’au début de la période estivale ce phénomène se produise. En effet, suite au réchauffement des sols en Afrique, des dépressions se forment et entrainent des vents violents mettant en suspension des grains de sable. Ceux-ci pulvérisent les argiles en percutant les sols, ce qui remet de grandes quantités de particules en suspension. Ces épisodes dits “sahariens” ne sont pas forcément visibles, les particules étant généralement transportées en altitude, entre 1 et 4-5 kilomètres. Mais lorsque ces masses d’air parviennent au sol, les concentrations de poussières en suspension peuvent alors être importantes. 

 

ACTIONS MISES EN PLACE

Actions à respecter obligatoirement

Crit'air et véhicules

RHONE :  depuis le mercredi 26 juin, le préfet du Rhône a activé le niveau 2 d'alerte,  seuls les véhicules disposant des vignettes crit’air 0, 1 et 2 pourront circuler dans les communes de Lyon et Villeurbanne. Les mesures du niveau d'alerte N2 concernant les autres secteurs (industriel, agricole, résidentiel) s'appliquent également. Pour connaitre les mesures en détails  rendez-vous sur le Site de la préfecture du Rhône. Des questions contactez la cellule d'information : 0800970169

ISERE : depuis mardi 25 juin, le Préfet de l'Isère a activé le niveau 1 d'alerte sur le bassin grenoblois, ce qui a entrainé la mise en oeuvre de mesures d'urgence permettant de réduire les émissions. La vitesse des véhicules est réduite de 20km/h sur tous les axes limités à 90km/h et plus. Mercredi 26 au soir, le préfet de l'Isère vient d'activer le niveau 2 d'alerte. La circulation différenciée est instaurée. Les véhicules autorisés à circuler au sein du périmètre de la métropole de Grenoble sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur », ou de classe 1, ou de classe 2, ou de classe 3. Ne sont donc pas autorisés à circuler les véhicules affichant un certificat de classe 4 ou 5, ou sans certificat. La circulation des véhicules ne disposant pas de certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) est interdite dans le reste du bassin grenoblois et le Nord-Isère. Tous les véhicules équipés de la vignette pourront y circuler, quelle que soit la classe de leur certificat. Les mesures du niveau d'alerte N2 concernant les autres secteurs (industriel, agricole, résidentiel) s'appliquent également. Pour connaitre les mesures en détails, rendez-vous sur le site de la préfecture de l'Isère .

ANNECY : depuis mercredi matin, la ville d'Annecy a mis en place la circulation différenciée en centre ville (intérieur de la rocade). Seuls les véhicules disposant des vignettes crit’air 0, 1, 2 et 3 pourront circuler dans la zone de circulation différenciée. Pour connaitre les mesures en détails, rendez-vous sur le site de la ville d'Annecy.

Retrouvez ici la Classification des véhicules

4_infographie_exposition_p4_episode_pour_site.jpg

 

Actions d'accompagnements des collectivités

De nombreuses collectivités mettent en place des mesures visant à faciliter les déplacements alternatifs à la voiture individuelle, avec notamment des tarifications réduites sur les transports publics, le vélo, le stationnement résidentiel,...

C'est le cas notamment dans les agglomérations de Lyon et Grenoble.

N'hésitez pas à consulter votre mairie ou agglomération pour connaitre le détail de ces mesures.

Quels effets sur la qualité de l'air peut-on attendre des mesures de restriction visant les transports routiers ?

Le trafic routier est le principal émetteur d'oxydes d'azote, polluants précurseurs de l'ozone (par exemple sur Lyon, 60% des émissions d’oxydes d’azote proviennent des transports routiers).

La limitation de  la vitesse engendrera donc une baisse de la consommation de carburant et la réduction des émissions d'oxydes d'azote (Nox), qui sont des précurseurs de l'ozone. D’autre part, elle devrait permettre de fluidifier le trafic, d’homogénéiser la vitesse de tous les véhicules, et favoriser une meilleure utilisation de toutes les voies. Enfin, cela permet de limiter l'exposition des personnes qui résident en bordure des voiries aux oxydes d'azote, ces composés ayant eux-mêmes un impact sanitaire avéré.

Pour plus d'informations : Transport et mobilité 

JE ME PROTEGE

Voici les gestes à adopter en cas d’épisode de pollution : 

pollution_ozone_.jpg

Pollution à l'ozone, canicule et pollens ne font pas bon ménage. Les effets sur la santé des uns et des autres ont tendance à se combiner. Ainsi, la pollution à l'ozone constitue un facteur aggravant des allergies aux pollens et les risques sanitaires de la pollution de l'air sont augmentés lorsqu'elle est associée à de fortes températures.
Pour plus d'info  : consulter le  risque allergique d'exposition aux pollens 

Pour en savoir plus sur les effets de l’ozone sur la santé et l’environnement : « Pollution à l’ozone »  

 

J'AGIS POUR REDUIRE MES EMISSIONS DE POLLUANTS

La lutte contre la pollution par l'ozone représente un enjeu majeur dans le domaine de la qualité de l'air, compte tenu de l'impact de cette pollution sur la santé humaine et sur l'environnement. L’équilibre entre les émissions d’oxydes d’azote et de composés organiques volatils détermine les teneurs d’ozone dans l’air. Seules des actions combinées de réduction des émissions de précurseurs peuvent donc permettre de diminuer les niveaux d’ozone dans l’atmosphère.  

bonsgestes_v3.pdf_-_adobe_acrobat_pro_dc.jpg

A court terme :    

  • Je n’utilise pas de produits chimiques comme les solvants ou les peintures, 
  • Je privilégie les transports en commun, le covoiturage et/ou les transports doux, 
  • Je respecte les limitations de vitesse, 
  • Je reporte tout déplacement inutile nécessitant l’usage d’un véhicule, 
  • Je coupe le moteur lors d’arrêts prolongés, 
  • J’évite toute conduite sportive. 
     

JE RESTE INFORME(E)

Connaître les actions de réduction des émissions de polluants mises en place => contactez la préfecture de votre département 

« S'informer c'est déjà agir ! Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à votre disposition des alertes pollution gratuites par E-MAIL » 

Pour être informé tout au long de l'année, et recevoir des alertes en cas d'épisode de pollution :