Partager :

Approuvés en février 2014 et pour une durée de 5 ans, les Plans de Protection de l’Atmosphère (PPA) de l’agglomération lyonnaise et de la région grenobloise ont été évalués en 2019. Les résultats ont été présentés le 15 octobre 2019 à Lyon et le 29 octobre 2019 à Grenoble à l’occasion des comités de pilotage chargés de la révision des plans.

Une évaluation quinquennale

Cette évaluation quinquennale a consisté en : 

  • une évaluation qualitative participative afin d’analyser la mise en en œuvre des mesures, de mettre en évidence les points forts et faibles des PPA actuels, d’en tirer des enseignements. Une consultation a été effectuée par les services de l’Etat auprès de l’ensemble des parties prenantes des PPA sous la forme d’un questionnaire en ligne. 
  • une évaluation quantitative réalisée par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans ce cadre, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a réalisé une évaluation des mesures mises en œuvre afin d’estimer les gains obtenus sur les émissions de polluants et les niveaux de pollution (concentrations) auxquels sont exposés les habitants.

Les résultats en bref

L’analyse de l’évolution des émissions montre que la baisse tendancielle est notable, tandis que le gain spécifiquement lié aux actions du PPA est modéré.

Au niveau des concentrations, la réduction est qualifiée de faible (pour les particules) à modérée (pour le dioxyde d’azote), la baisse des émissions n’étant pas linéaire avec l’amélioration des concentrations dans l’air. Cependant, la mise en œuvre des actions du PPA associée aux effets tendanciels a permis d’améliorer sensiblement l’exposition des populations.

POUR EN SAVOIR +  : Consulter les rapports dans la colonne ci-contre.