Partager :

A quelques jours de la conférence internationale sur le climat, Air Rhône-Alpes, l’ALEC et l’AGEDEN, inaugurent ce 20 novembre à Saint-Martin-d’Hères dans l’Isère leur ESP’ACE Air Climat Energie, lieu partagé de travail et d’accueil du public pour agir ensemble et de manière cohérente sur les thématiques air, climat et énergie . Cette initiative volontaire, unique en France, appelle à une mobilisation collective en faveur de politiques croisées air-climat-énergie, seules à mêmes de traiter de façon convergente les problèmes liés à la pollution de l’air et aux dérèglements climatiques. 

Pollution de l’air et du climat : des enjeux partagés

Les choix énergétiques sont au coeur de deux enjeux environnementaux et sanitaires majeurs : la lutte contre le changement climatique et la préservation de la qualité de l’air. Ils requièrent de réduire notre dépendance aux énergies fossiles, impliquent de s’engager vers davantage de sobriété et d’efficacité énergétique et d’impulser un large développement des énergies renouvelables. Pour autant, les effets positifs attendus des politiques de réduction des gaz à effet de serre ou de polluants atmosphériques ne se cumulent pas toujours. Certains choix peuvent s’avérer gagnant-gagnant, d’autres antagonistes.

Pour une approche intégrée Air - Climat - Energie

Les politiques en faveur de la qualité de l’air, du climat et de l’énergie ne doivent pas être traitées séparément. Seule une approche globale «air-climat-énergie» répondra efficacement aux problèmes liés à la pollution de l’air et aux dérèglements climatiques. En effet, les leviers d’actions pour s’attaquer aux polluants de l’air (particules et oxydes d’azote) et du climat (gaz à effet de serre) sont intrinsèquement liés à nos choix énergétiques, en particulier dans les secteurs du transport et du chauffage.

Selon la Commission Européenne, des politiques concertées air-climat-énergie, permettraient d’économiser environ 2.1 milliards d’Euros sur le coût des actions à mettre en oeuvre pour respecter les valeurs réglementaires en matière de qualité de l’air.
Cela représente une économie de près d’un tiers. Cette approche intégrée air-climat-énergie est une réponse à l’enjeu majeur de santé publique que représente la pollution de l’air et le changement climatique. En 2013, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé la pollution de l’air comme cancérigène certain pour l’homme. Cette année, à l’occasion de la COP21, cette même organisation a lancé un appel à la communauté internationale rappelant que le changement climatique constitue « la plus grande menace pour la santé dans le monde au XXIème siècle ».

 

Des politiques concertées air-climat-énergie, permettraient d’économiser environ 2.1 milliards d’Euros sur le coût des actions à mettre en oeuvre pour respecter les valeurs réglementaires en matière de qualité de l’air.

 

L'ESP'ACE : un lieu unique pour promouvoir une démarche intégrée Air - Climat -Energie

ESP'ACE Air - Climat - Energie

Face à ce constat, Air Rhône-Alpes, l’Agence Locale de l’Energie et du Climat de la métropole grenobloise (ALEC) et l’ Association pour une Gestion Durable de l’Energie en Isère (AGEDEN) - acteurs impliqués dans la surveillance de la qualité de l’air et la maîtrise de l’énergie - s’inscrivent dans une approche intégrée air - climat - énergie afin que les politiques mises en oeuvre soient porteuses de synergies et répondent de manière globale aux enjeux qui sont les nôtres; qu’ils s’inscrivent à une échelle locale, comme la qualité de l’air, ou mondiale, comme le changement climatique.

Inauguré le 20 novembre 2015 en présence des présidents des trois structures, l’ESP’ACE – Air - Climat - Énergie de Saint-Martin d’Hères (Isère), est un lieu d’accueil du public et de travail qui réunit 60 salariés. Ce bâtiment présente en outre des qualités environnementales, sa consommation énergétique étant inférieure de 10 % à la Réglementation Thermique 2012 (RT2012). Il a été réalisé par la société Nexity pour le compte de la SCI commune aux trois structures (SCI N’AIR’J).

Le bâtiment commun de 1200 m2 regroupe à la fois les bureaux des 60 salariés, un espace permettant l’accueil du public notamment pour le service Espace Info Energie, des espaces techniques (laboratoire pollen et atelier de maintenance des appareils de mesure de la qualité de l’air) et des espaces mutualisés comme les salles de réunion disposant de systèmes de visioconférence.