Actualité
7 décembre 2019
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Episode de pollution

La qualité de l'air s'améliore progressivement mais la vigilance reste de mise dans le bassin lyonnais et le nord-Isère

actu_episode_automne_full.jpg
Partager :

Une amélioration progressive de la qualité de l'air se dessine, les taux de particules sont en baisse dans une grande partie de la région. La vigilance reste cependant de mise dans le bassin lyonnais-nord-Isère, un dépassement du seuil d'information pour les particules restant possible samedi dans cette zone.

Episode en cours

Episode en cours 

La tendance progressive à l’amélioration de la qualité de l’air se confirme, les concentrations maximales journalières mesurées en particules PM10 étaient en zone urbaine de l’ordre de 60 µg/m3 vendredi 6 contre 74 µg/m3 jeudi 5 décembre. Cependant, le seuil d’information a été à nouveau franchi dans le bassin lyonnais-nord-Isère, et pourrait l’être encore ce samedi 7 dans cette zone. Les concentrations restent notamment élevées en bordure des grands axes de circulation routière.
A compter de dimanche 8, il n’est plus prévu de dépassement du seuil d’information (50 µg/m3), les concentrations maximales journalières en particules PM10 ne devraient pas excéder 40 à 45 µg/m3 en zone urbaine.

La vigilance est maintenue dans le bassin lyonnais nord-Isère pour un risque de dépassement du seuil d’information ce samedi 7, le seuil ne devrait en revanche pas être dépassé dimanche 8. Les taux de particules resteront toutefois probablement assez élevés dimanche matin, la baisse sera surtout sensible l’après-midi.

La diminution des taux de pollution devrait se poursuivre lundi avec le passage d’une perturbation plus active accompagnée de vent et de précipitations.

Prochain bulletin demain dimanche 8 décembre à 13h30 

En vous abonnant aux bulletins d'informations par mail, vous serez les premiers informés en cas de dégradation de la situation. Il vous suffit de renseigner votre adresse, choisir le bulletin de vigilance pollution et définir une zone géographique.

Abonnement aux bulletins de vigilance

 

 
 

Evolution de la situation 

Suivez l’épisode en cours territoire par territoire 

peripherique_lyon_actu_dispositif_prefectoral_teaser.jpg

Au vu de la réglementation en cas d'épisode de pollution, des limitations de vitesse sont appliquées dans le bassin lyonnais-nord-Isère : 

  • sur les routes limitées à 90 km/h ou plus, la vitesse est abaissée de 20 km/h, sur une route à 90, il faudra rouler à 70 km/h.
  • Pour les routes à 110, la vitesse limitée passe à 90 km/h
  • sur les routes limitées à 80 km/h, la vitesse est abaissée de 10 km/h. Dès lors, il faudra respecter les 70 km/h sur ces axes.

Par ailleurs, dans la partie iséroise du bassin lyonnais nord-Isère, seuls les véhicules dotés de certificat de qualité d el'air sont autorisés à circuler.

Pour connaitre toutes actions réglementaires en place en Isère et dans le Rhône : Isère / Rhône

Pour en savoir plus sur les dispositifs préfectoraux.

Je me protège

enjeu_sanitaire_societal.png

 

Voici les gestes à adopter en cas d’épisode de pollution : Episode de pollution de l'air aux particules : les gestes à adopter

Pour en savoir plus sur les effets  des épisodes de pollutions : « Effets sur la santé »  

 

 

J'agis pour réduire mes émissions de polluants

Deux leviers principaux pour réduire la pollution : le chauffage au bois et les transports routiers.

Le chauffage au bois et les transports sont deux sources principales de pollution en Auvergne-Rhône-Alpes. En moyenne sur l’année ils contribuent généralement pour moitié aux épisodes de pollution hivernaux. C’est donc sur ces deux secteurs qu’il faut agir pour retrouver un air de bonne qualité.

Comment limiter les émissions du chauffage au bois ?
Les bonnes pratiques ne manquent pas pour concilier qualité de l’air et chauffage au bois :

  • Limiter l’utilisation du chauffage d’appoint et/ou peu performant comme les foyers ouverts
  • Utiliser un combustible de qualité et sec
  • Ne pas trop chauffer, 20°C suffit !

Pour en savoir plus : "Chauffage au bois et qualité de l'air"

 

transports.png

Les transports routiers : une source de pollution majeure en centre-ville des agglomérations et aux abords des grands axes routiers.

Le secteur des transports demeure le principal émetteur de NOx en Auvergne-Rhône-Alpes (environ 55 %), dont la quasi-totalité des émissions sont imputables aux véhicules Diesel. Il contribue également mais dans une moindre mesure aux émissions de particules (de l’ordre de 20 %). En épisode, il constitue une source de pollution locale importante et a une incidence directe sur la santé des populations riveraines des grands axes routiers ou habitant en centre-ville des agglomérations.

Pour en savoir plus : Transport et mobilité

 

Je reste informé(e)

application_air.png

Pour être informé tout au long de l'année, et recevoir des alertes en cas d'épisode de pollution : 

 - Bulletin périodique

Twitter

Facebook

Site internet

Airtogo : partez à la recherche de la meilleure qualité de l'air