Partager :

Le mercredi 13 avril 2016 en fin d’après-midi s’est tenue, à la Préfecture de Grenoble, la première réunion du Club des professionnels du chauffage au bois du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de la région grenobloise. Lors de cette rencontre Air Rhône-Alpes a pu exposer les enjeux liés au chauffage au bois individuel non performant à une soixantaine de professionnels du chauffage au bois de l’Isère et de la Savoie proche.

Ce « club des pros » sera un espace d’information et d’échange dédié aux professionnels du chauffage au bois (fabricants, vendeurs, installateurs d’appareils et professionnels de l’entretien des équipements, ramoneurs, producteurs et vendeurs de bois énergie, représentants des interprofessions du bois et du bâtiment). Il a pour objectif de favoriser le développement d’un chauffage plus respectueux de la qualité de l’air. Le club s’organisera autour de rencontres techniques régulières, les deux premières se tiendront en mai et juin. Les professionnels qui le souhaitent pourront signer une charte qui vise à renforcer l’engagement réciproque des professionnels du chauffage au bois, de l’État et des collectivités en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air dans la grande région grenobloise.
 

tribune_club-pro.jpg
La réunion de lancement, présidée par le Préfet de l’Isère, aux côtés des élus des trois collectivités et des représentants de l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes et de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Auvergne Rhône-Alpes

Au cours de cette première  réunion, l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat de la métropole grenobloise (ALEC), l’Association pour une Gestion Durable de l’Énergie en Isère (AGEDEN) et Air Rhône-Alpes, ont délivré aux participants toutes les informations techniques détaillées sur la qualité de l’air dans la région urbaine grenobloise et les aides des collectivités pour le remplacement des appareils de chauffage au bois non-performants.

Il est possible de concilier chauffage au bois et préservation d’une bonne qualité de l’air, les solutions existent et elles sont notamment entre les mains des professionnels » Camille Rieux, référent territorial d'Air Rhône-Alpes

Les professionnels du chauffage au bois, installateurs, ramoneurs, fournisseurs de bois sont des acteurs essentiels de la mise en œuvre d’un chauffage au bois individuel de qualité et respectueux de la qualité de l’air. C’est leur expérience qui garantit la bonne qualité des installations, de leur maintenance et du combustible. En outre, le contact privilégié qu’ils ont avec le grand public en font des vecteurs de la promotion des bonnes pratiques auprès de tous.

Une démarche territoriale bois/qualité de l’air très cohérente

Ce club s’inscrit dans une démarche globale d’amélioration de la qualité de l’air concernant le chauffage au bois individuel non performant : 

  • Fonds d’aide au renouvellement des appareils non performants.
    Grenoble-Alpes Métropole, la communauté d’agglomération du Pays Voironnais et la communauté de communes du Pays du Grésivaudan ont mis en place des aides locales s’adressant aux particuliers pour le remplacement des appareils de chauffage au bois non-performants. Leur montant est compris entre 400€ et 1 200€ par appareil renouvelé. Ces trois collectivités, en partenariat avec l’État, s’engagent ainsi à hauteur de 9,4 millions d’euros dans le remplacement de 8 200 appareils d’ici 5 ans. 50 %la moitié  de cette somme sont apportés par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) dans le cadre du Fonds Air Bois. Il s’agit d’un enjeu économique significatif pour les professionnels du chauffage au bois avec à un chiffre d’affaires à réaliser de plus de 40 millions d’euros en matériel et main d’œuvre.
    Les trois structures de l’ESP’ACE (Air Rhône-Alpes, l’ALEC et l’AGEDEN) contribuent à l'accompagnement technique de cette démarche.
  • Sensibilisation/communication grand public
    Un ensemble de support de communication sur les bonnes pratiques du chauffage au bois individuel et les dispositifs d’aide sont disponibles et une série de conférences grand public est conduite par les intercommunalités de l’Y grenoblois. Ces conférences sont portées sur le terrain par les partenaires techniques de la démarche ALEC, AGEDEN et Air Rhône-Alpes.
  • Evaluation de l’efficacité de cette démarche globale sur la « qualité de l’air » est réalisée par Air Rhône-Alpes.

Pour plus d’informations sur les dispositifs d’aides et sur les prochaines conférences : Espace Info Énergie de l’Isère - Téléphone : 04 76 14 00 10

Pourquoi agir sur le chauffage individuel au bois ?
Les seuils réglementaires ainsi que ceux préconisés par l’organisation mondiale de la santé concernant les particules en suspension (PM10 et PM2,5) sont dépassés de manière récurrente dans la région Rhône-Alpes et spécifiquement dans le bassin grenoblois.
fond_air_bois.jpg
Le chauffage individuel au bois est le principal émetteur de particules : ce secteur représente environ la moitié des émissions de PM10 et près de 60% des émissions de PM2,5 (que ce soit à l’échelle de la région Rhône-Alpes ou du bassin grenoblois). En outre, les jours de grand froid quand les besoins en chauffage augmentent, cette part peut s’élever à près de 75%.« Le renouvellement des appareils de chauffage non-performant constitue un levier majeur d’amélioration de la qualité de l’air. »