Actualité
14 décembre 2021
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Episode de pollution

L'anticyclone apporte une dégradation de la qualité de l'air.

expe_inversion.jpg
Partager :

La qualité de l'air se dégrade sur une partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, mais pour l'instant pas de "vigilance pollution" déclenchée. 

Point sur la situation

Depuis dimanche 12 décembre,  la qualité de l’air se dégrade sur notre région, en raison d’une hausse des concentrations de particules PM10 et PM2.5. Elle est dégradée à mauvaise sur la plupart des agglomérations du centre et de l’est de la région, moyenne ailleurs, selon les critères définis par le nouvel indice Atmo.

Mardi 14, un temps anticyclonique, froid et stable se maintient et est favorable à une accumulation des polluants, notamment les particules fines. La qualité de l’air devrait est donc moyenne en dehors des zones urbanisées, dégradée à mauvaise pour celles-ci et au nord de l’Auvergne. Elle sera même très mauvaise, très localement en vallée de l’Arve.

Mercredi 15, le temps évolue peu, et sera toujours favorable à une qualité de l’air dégradée à mauvaise sur les zones urbanisées. Jeudi 16, un flux de nord plus présent pourrait être propice à une légère amélioration de la qualité de l’air.

Ensuite, les conditions anticycloniques semblent se maintenir jusqu'à Noël, elles ne permettent pas d'entrevoir une amélioration nette de la qualité de l'air.

abonnement.png

Prochain bulletin mercredi à 13h30, pour recevoir le bulletin par mail, abonnez-vous !

 

Mieux comprendre l'indice Atmo

Depuis le 1er janvier 2021, le calcul de l’indice Atmo a été réformé par arrêté du Ministère de la Transition Ecologique afin d’intégrer un nouveau polluants (PM2.5), de prendre en compte de nouveaux seuils et de nouveaux qualificatifs, s’alignant ainsi sur ceux de l’indice européen. ​Ce changement a permis à un plus grand nombre d’habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes de connaître l’indice de la qualité de l’air près de chez eux. Il est désormais calculé sur toutes les communes du territoire et non plus uniquement sur les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Les citoyens peuvent désormais avoir une information localisée et contextualisée leur permettant d’adapter leur comportement et de préserver leur santé lors des journées très polluées.

 

atmo-tableau-seuil-qualificatifs.jpg
 

Si cet hiver l’indice Atmo de mon lieu de résidence est qualifié de “mauvais” ou "très mauvais", cela signifie-t-il qu’un épisode de pollution est en cours ? 

Le changement de calcul de l’indice Atmo a comme conséquence une augmentation du nombre de jours où la qualité de l’air est qualifiée de "mauvaise" voire "très mauvaise". Pour autant, cela ne signifie pas que la qualité de l’air se dégrade par rapport aux années précédentes, c’est juste le référentiel qui change .

En effet, le mode de calcul de l’indice Atmo a changé, mais les seuils de déclenchement pour l’information des populations en cas d’épisode de pollution restent les mêmes. La qualité de l’air pourra donc être qualifiée de « mauvaise » sans qu’il y ait simultanément le déclenchement d'une procédure préfectorale d’information ou d’alerte, au sens de la réglementation.

Pour rappel, il existe deux niveaux réglementaires dans les procédures préfectorales d’information ou d’alerte envers la population :  
1- Niveau d’information : niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de groupes particulièrement sensibles au sein de la population. Ce niveau rend nécessaire la diffusion d'informations immédiates et adéquates à destination de ces groupes, et des recommandations pour réduire certaines émissions de polluants (secteurs du trafic, de l’industrie, de l’agriculture, etc.). 
2- Niveau d’alerte : niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l'ensemble de la population ou un risque pour la dégradation de l'environnement, justifiant l'intervention de mesures d'urgence. Le niveau d'alerte sur persistance est déclenché lorsque le niveau d'information et recommandation est prévu pour le jour même et le lendemain. 

 

 

Air Attitude : une plateforme Web dédiée au partage d’initiatives en faveur de la qualité de l’air

Notre attitude détermine l’environnement dans lequel nous vivons. Citoyens ou organisations d’Auvergne-Rhône-Alpes, si vous contribuez à améliorer la qualité de l'air, faites-le savoir en participant ou en proposant vos actions sur la plateforme Air attitude(le lien est externe).

 

 

Pour être informé tout au long de l'année, et recevoir des alertes en cas d'épisode de pollution :