Partager :

La qualité de l’air intérieur peut dangereusement influer sur la santé des citoyens qui passent en moyenne 85 % de leur temps dans des environnements clos. Si aucun effort n’est réalisé pour préserver la qualité de l’air intérieur, des maladies comme l’asthme, les allergies respiratoires, l’irritation du nez et des voies respiratoires peuvent apparaître. Certaines substances peuvent également avoir un effet cancérigène, d’ailleurs on compterait 20 000 décès liés à une mauvaise qualité de l’air intérieur (OQAI) et le nombre de pathologies respiratoires est en hausse constante.
Il reste cependant difficile de suivre la qualité de l’air dans les espaces publics, c’est pourquoi en collaboration avec divers partenaires et en s’appuyant sur les expériences déjà menées, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes peut aider les collectivités qui s’engagent dans des démarches proactives à travailler sur les enjeux sanitaires liés à la qualité de l’air intérieur, comme a pu le faire le Conseil Général de l’Isère en 2017-2018.

L’accompagnement du Conseil Départemental de l'Isère dans la mise en œuvre de la réglementation sur la qualité de l’air intérieur suit son chemin. Les travaux 2017-2018 ont consisté à :

  • Réaliser un inventaire des outils et méthodologies existants concernant la prise en compte de la qualité de l’air dans les projets de rénovation afin de produire des préconisations associées à chacune des phases. Le Conseil Départemental de l'Isère a désormais des pistes de travail pour prendre en compte dès la phase travaux la problématique qualité de l'air intérieur.
     
  • Former des référents pour mettre en œuvre les outils de diagnostics (appareils pour la mesure et outil web d’autodiagnostique) sur 3 territoires de l’Isère à la fois en accompagnement des structure petite enfance (crèches) et en collège
     
  • Améliorer l’outil numérique « Un vent’AIR » qui est désormais opérationnel. Les gestionnaires d’Etablissement Reçevant du Public ont donc à leur disposition un outil en ligne gratuit permettant de répondre aux obligations réglementaires (diagnostic qualité de l'air intérieur et bilan aération/ventilation).

La mise en pratique des outils lors de l’expérimentation a permis d’identifier parfois des pistes d’améliorations de l’air intérieur. Cette expérimentation sera étendue à l’échelle de l’ensemble du département en 2018-2019 dans le cadre de l’accompagnement par la Protection Maternelle et Infantile des structures petite enfance.
 

Accompagnement adapté par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes : 

- Animation de session d’information et de sensibilisation
- Déclinaison de pratiques favorables à la qualité de l’air intérieur
- Réalisation de campagnes ciblées sur les objectifs des structures
- Recherche des sources de pollution
- Evaluation des solutions correctives