Partager :

Depuis juin 2007, une station de mesure de la qualité de l’air sous influence trafic, située au niveau de l’échangeur « A43 – Périphérique Laurent Bonnevay », analyse la qualité de l’air aux abords du boulevard périphérique lyonnais afin d’évaluer l’exposition maximale de la population. Suite à une évolution de la réglementation, ce site ne respecte plus les critères d’implantation pour cette typologie de surveillance.

actu_141210_nouveau_capteur_periph.jpg

Aussi, les équipes d’Air Rhône-Alpes se sont mises à la recherche d’un nouveau site, toujours à proximité du linéaire du périphérique lyonnais, mais respectant la conformité exigée.

Suite à la prise en compte de multiples paramètres (densité de population, trafic de la voie, distance à la voie, disponibilité de terrain…), deux sites ont été déterminés, puis investigués grâce à des campagnes de mesures qui ont eu lieu du 4 décembre 2013 au 3 mars 2014 :

  • A hauteur du Stade Pierre Duboeuf à Bron
  • A hauteur de la Rue de la Jeunesse à Villeurbanne

Après analyse des résultats de ces campagnes de mesures, le site de Villeurbanne a été préféré à celui de Bron pour cet objectif de surveillance.

Des travaux d’aménagement ont eu lieu durant l’automne 2014 afin d’installer cette station pérenne répondant aux normes de sécurité en vigueur, ainsi qu’aux préconisations d’urbanisme.

 

La station « Lyon Périphérique » fonctionne depuis fin novembre 2014, et après une période de vérifications, les résultats sont disponibles sur internet depuis quelques jours. Cette nouvelle station a officiellement pris le relais de la surveillance à proximité du périphérique au 1er janvier 2015, tandis que l’ancienne station a été retirée le 7 janvier.

Retrouvez les premières mesures de la station