Actualité
19 novembre 2019
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Evaluation de la qualité de l’air
Innovation

Le premier observatoire citoyen de la qualité de l’air est conçu et géré avec les lycéens de la vallée de l’Arve

Atelier de construction de microcapteurs
Partager :

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et le groupe Bontaz s’engagent ensemble pour initier la création du premier observatoire citoyen de mesure de la qualité de l’air. Cette initiative innovante implique 70 lycéens de la Vallée de l’Arve. Unique en France, ce projet multi-partenarial préfigure une nouvelle façon d’envisager la surveillance de la qualité de l’air sur un territoire qui s’ouvre ainsi au plus grand nombre pour impliquer l’ensemble des acteurs et améliorer la connaissance.

 

Un projet pédagogique fédérateur

Les élèves ont démarré la construction d’un réseau de 30 microstations fixes de mesure de la qualité de l’air. Ces petits boitiers, usinés, assemblés et testés par eux, seront déployés cet hiver pour mesurer les particules PM10, PM2.5 et PM1 en continu. Les données de mesure seront consultables par tous sur une plateforme d’échange et de visualisation des données de micro-capteurs développée par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (dispositif Captothèque®).

Les 40 lycéens de 1ère STI2D du lycée du Mont Blanc René Dayve à Passy ont pour mission d’usiner, assembler et tester les microstations puis de les déployer sur le territoire et d’analyser les résultats de mesures. Par la suite, les élèves de Terminale des lycées Mont-Blanc René Dayve de Passy et Charles Poncet de Cluses vont étudier, dans le cadre de leur projet de Baccalauréat, les meilleures façons d’optimiser les microstations mises en place. Ils vont observer différents paramètres tels que la consommation d’énergie, l’ergonomie des machines, l’optimisation des télécommunications ou encore l’intégration de capteurs environnementaux. 

Durant tout le programme, les élèves sont accompagnés par une équipe enseignante engagée et par les experts d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. Les collaborateurs du groupe Bontaz vont également apporter leur soutien au projet au cours de différents temps d’échanges privilégiés avec les élèves.

Atelier de construction de micro capteurs

 

Une initiative multi-partenariale pour faire évoluer la surveillance de la qualité de l’air

Ce projet multi-partenarial permet de rassembler des acteurs d’horizons variés : l’observatoire régional de l’air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, une entreprise soucieuse de son environnement local, le groupe Bontaz, des lycéens et leurs enseignants, autour d’une aspiration commune : améliorer la connaissance de l’air d’un territoire.

Cette démarche d’ouverture et de surveillance participative est au cœur de la stratégie portée par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes pour constituer un Observatoire Augmenté. Son ambition est d’associer l’ensemble de la société (citoyens, acteurs économiques, collectivités, etc.) à l’observation et à l’amélioration de la qualité de l’air.

Lancement du premier observatoire citoyen de mesures de la qualité de l'air avec des lycéens

 

Premier projet financé grâce à convAIRgence, fonds de dotation pour l’air d’Auvergne-Rhône-Alpes

Ce projet est également porteur d’un nouveau modèle économique incluant la participation financière d’entreprises mécènes pour faire émerger des projets novateurs et participatifs autour des enjeux de qualité de l’air. Il est rendu possible par le fonds de dotation ConvAIRgence, dans lequel le groupe Bontaz s’engage en qualité de premier mécène.