Actualité
27 août 2021
Air et Santé
Climat/Energie

Le rapport du GIEC confirme l’importance des actions air-climat-énergie

guillaume-de-germain-6xw9wmjyhus-unsplash.jpg
Partager :

Pour la première fois, les experts du GIEC appellent à des actions combinées pour améliorer l'air et le climat. Une prise de position saluée par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes qui s'engage depuis de nombreuses années aux côtés de ses partenaires à la mise en oeuvre d'actions favorisant les synergies air-climat-énergie.

 

Allier air et climat : l'appel du GIEC

« Des réductions fortes et soutenues des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz à effet de serre limiteraient le changement climatique. Alors que la qualité de l’air en bénéficierait rapidement, la stabilisation des températures mondiales pourrait prendre 20 à 30 ans »  (Source : Premier volet du 6ème rapport d’évaluation du GIEC– août 2021). 

Le GIEC est le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat qui évalue l'état des connaissances sur l'évolution du climat, ses causes et ses impacts. Son dernier rapport alerte sur le fait que le climat est en train de changer bien plus rapidement que prévu et cela partout dans le monde. Et pour la première fois, il souligne aussi l'importance de mener des actions actions combinant des bénéfices air-climat-énergie

 

 

Air et climat : pourquoi travailler en synergie ? 

Amélioration de la qualité de l’air, transition énergétique et adaptation au changement climatique sont étroitement liés.
Les actions qui visent à réduire les consommations d'énergie, les émissions de gaz à effet de serre ont généralement un effet positif sur les émissions de polluants atmosphériques locaux. Cependant, dans certains cas, les actions en faveur du climat peuvent dégrader la qualité la qualité. Ainsi, il est essentiel d’aborder les enjeux air, climat et énergie dans une démarche intégrée et cohérente de manière à ce que les politiques mises en œuvre valorisent les synergies et maitrisent les antagonismes.

Initialement traitées indépendamment les unes des autres, les thématiques Air, Climat et Energie font désormais partie de plans d’actions intégrés comme le Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Egalité des Territoires, ainsi que les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET). Les récentes annonces du GIEC incitent à aller plus loin. Aussi, les politiques d’aménagement du territoire, d’urbanisme, de mobilité, etc. pourraient tenir compte de façon conjointe des enjeux liés à l'air, au climat et à l'énergie.

Depuis de nombreuses années, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est un observatoire engagé aux côtés des collectivités locales et territoriales pour la mise en œuvre d’actions complémentaires en faveur de l’air, du climat et de la transition énergétique. A titre d'exemple, Atmo a accompagné 40 PCAET en 2020.

activitehumaine.png

 

Les secteurs d'activité à cibler en priorité

En Auvergne-Rhône-Alpes, les transports routiers, le chauffage, l'agriculture et l’industrie sont les plus gros émetteurs de polluants de l’air et du climat (GES et CH4). C’est donc sur ces trois secteurs d’activité qu’il faut agir en priorité. 

infographies_plan_de_travail_1.png

Agir de manière concertée pour l'air et le climat

À bien des égards, l’amélioration de la qualité de l’air peut également favoriser les efforts entrepris pour atténuer le changement climatique et vice versa. Mais cela n’est pas systématique. Les politiques de l’air et du climat doivent être établies de manière concertée sur des scénarios gagnant-gagnant.

 

araenjeux-communsvdef_page_3.png