Partager :

Depuis mercredi 10 novembre, les taux de particules PM10 et PM2,5 sont élevés dans notre région. En cette période froide, les polluants, toutes origines confondues, s'accumulent en raison de conditions météorologiques anticycloniques très stables.  

Ce samedi 13 novembre, une légère amélioration se dessine, surtout à partir de l'après-midi, et une baisse plus nette des taux de particules devrait survenir dimanche 14 novembre. L'épisode de pollution aux particules PM10 touche à sa fin, les vigilances pollution en lien avec ce polluant sont levées. Mais les particules plus fines, PM2,5, pourraient encore occasionner une qualité de l'air mauvaise dans quelques secteurs, notamment le coeur de certaines grandes agglomérations et les vallées. 

 

Situation de la qualité de l'air   

Jeudi 11 novembre 2021 : avec des conditions météorologiques stables et des températures froides impactant les émissions dues au chauffage, les concentrations de particules fines ont augmenté dans la région.  Une vigilance orange dans la Vallée de l’Arve et jaune dans le Bassin Lyonnais/Nord Isère ont ainsi été activées en raison d'un risque de dépassement du seuil d'information et de recommandation pour les particules PM10. Le seuil a été approché mais pas dépassé.

Vendredi 12  novembre 2021 : assez peu d’évolution, les conditions météorologiques très peu dispersives se sont maintenues et les niveaux de particules sont rester élevés, notamment les particules PM2,5, pour lesquelles il n'existe pas à ce jour de dispositif d'information et d'alerte. Des indices de la qualité de l’air dégradés à mauvais ont été relevés et les vigilances pollution étaient encore actives.

Samedi 13 novembre : l’inversion de température, qui favorise l’accumulation des polluants, devrait se lever en milieu de journée et  la situation pourrait s’améliorer un peu, le seuil d'information pour les particules PM10 ne devrait pas être franchi.

Dimanche 14 novembre : le changement de masse d’air sera favorable à la dispersion des polluant.

Une amélioration sensible de la qualité de l'air est donc probable, et les vigilances pollution sont levées. Dans les grandes agglomérations et les vallées alpines toutefois, les taux de particules PM2,5 notamment, bien qu'en baisse comme dans le reste du territoire, pourraient rester encore assez élevés.

 

En vous abonnant aux bulletins d'informations par mail, vous serez les premiers informés en cas de dégradation de la situation. Il vous suffit de renseigner votre adresse, choisir le bulletin souhaité et définir une zone géographique. C'est évidemment gratuit. 

 

Carte d'évolution de la pollution du 9 au 15 novembre 

Je reste informé(e) 

application_air.png

Pour être informé tout au long de l'année, et recevoir des alertes en cas d'épisode de pollution :