Actualité
17 janvier 2022
Episode de pollution
Evaluation de la qualité de l’air

Les neiges industrielles et neiges urbaines sont en réalité des neiges de pollution

neigeindus_pistecyclable.jpg
Partager :

En fin de semaine dernière, dans plusieurs régions de France et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, autour de Lyon, les habitants ont pu observer des phénomènes assez spectaculaires et très localisés de neige d’un aspect bien particulier. Pour désigner ce phénomène, on parle souvent de « neige industrielle » ou « neige urbaine » mais on devrait plutôt parler de « neige de pollution ».

En effet, il s’agit en réalité de phénomènes dus à la pollution par des particules fines émises par les activités humaines (industries, mais aussi trafic, chauffage ou même agriculture). Sans la présence de ces particules dans l’air, cette neige n’apparait pas, même si les conditions météorologiques sont favorables à l’apparition du phénomène.

neigeinus_paysage.jpg

D’où vient la « neige industrielle » ou, plus véritablement, la « neige de pollution » ?

Les polluants atmosphériques, sous forme de particules très fines, constituent des noyaux de condensation et de congélation. La vapeur d'eau présente dans l'air se condense sur les particules polluantes et se cristallise, formant peu à peu des flocons de neige qui finissent par tomber. Cette neige ne se forme pas dans les nuages, mais à très basse altitude. Ailleurs, où les conditions météorologiques sont identiques mais où l'air n'est pas chargé en polluants, aucune neige ne se forme. De la sorte, on observe des précipitations de neige localisées au niveau des centres de pollutions, à proximité des industries, des voiries très circulées ou les péages et dans les centres urbains. C'est pourquoi l'on parle de neige industrielle ou encore de neige urbaine, mais l'expression neige de pollution serait plus adaptée

Plutôt rares compte tenu des conditions à réunir, ces « neiges de pollution » ont été observées, par exemple, aux abords de Lyon et Villefranche, et autour de péages comme à St Quentin Fallavier. Elles peuvent encore se produire dans les jours prochains, à la faveur de conditions favorables à l’accumulation de particules et des conditions météorologiques, propices à ce phénomène, réunies