Actualité
8 décembre 2016
Episode de pollution
Transports

Mise en place de la circulation alternée le vendredi 9 décembre à Lyon et Villeurbanne

voitures_actu_episode_full.jpg
Partager :

Compte tenu des niveaux de pollution observés ces derniers jours par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et des prévisions pour ceux à venir, le préfet a décidé de mettre en place la circulation alternée à Lyon et Villeurbanne pour ce vendredi 9 décembre 2016.

MAJ 08/12/2017 : stationnement résidentiel (avec vignette) gratuit à Villeurbanne le 09/12/2016

C'est une première dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, alors qu'un épisode de pollution de particules fines perdure sur la région depuis plus d'une semaine, la circulation alternée va être mise en place ce vendredi à Lyon et Villeurbanne. ​Si la circulation alternée peut compliquer le quotidien des automobilistes, elle permet toutefois une baisse sensible des émissions de polluants. En 2014, lors de la mise en place d'une telle mesure à Paris, le trafic routier avait diminué d'environ 20%, ce qui s'était traduit par une baisse des émissions de particules PM10 de 15% et d'oxydes d'azote de 20%. Source : Airparif

Les actions qui visent les transports, à savoir la limitation de vitesse et la circulation alternée, ont d’abord pour objectif de réduire l’exposition des riverains aux grands axes routiers. Les taux de particules sont environ 1,3 fois plus élevées que dans le reste de l’agglomération. La réduction du nombre de véhicules en circulation sur ces axes est un des leviers les plus efficaces pour limiter l’exposition de ces personnes.  En savoir plus sur la pollution à proximité d'une infrastructure routière

 

 

Quels sont les véhicules concernés ? 
Tous les véhicules légers (voitures, scooters et motos) à pot catalysé avec une plaque d'immatriculation se terminant par un chiffre pair sont potentiellement visés par la mesure (sauf dérogations, par exemple les voitures particulières transportant trois personnes au moins pourront circuler). La circulation est également interdite aux poids lourds de plus de 7.5 tonnes.En savoir plus : Préfecture du Rhône

Que faire en dehors de Lyon et Villeurbanne?

Pour les autres habitants de la région il est conseillé de limiter l’usage des véhicules automobiles, notamment les véhicules diesel non équipés de filtres à particules et de privilégier les modes de transport alternatifs (transports publics, vélos,…) ; si l’utilisation d’un véhicule à moteur thermique ne peut être évité, il faut réduire sa vitesse de 20km/h sur les voies où la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90km/h.

Les transports routiers ne sont pas les seuls émetteurs de pollution, des actions doivent porter sur tous les secteurs d'activités

Comme mentionné dans un de nos précédents articles sur l'épisode en cours il est également recommandé d'arrêter ou quand c'est impossible de réduire l'utitlisation de certains foyers ouverts ou appareils de combustion de biomasse non performants.

Les industriels sont dans l'obligation de prendre des dispositions pour réduire les rejets atmosphériques (reporter les opérations émettrices de COV, de particules, d’oxydes d’azote, de poussières). 

En savoir plus sur les mesures à respecter en cas d'épisode de pollution : DREAL Auvergne-Rhône-Alpes

bons_gestes.png

 

Les certificats qualité de l'air,  une alternative à la circulation alternée ? Les certificats de qualité de l’air classent les véhicules en 6 catégories, en fonction de leur motorisation et de leur date de première immatriculation. Basés sur un système de « macarons » de couleur, ils permettent de limiter la circulation des véhicules les plus polluants de façon pérenne ou lors des pics de pollution. Pour en savoir plus sur ce dispositif :  site du Ministère de l'Environnement de l'Energie et de la Mer (MEEM)Le certificat qualité de l’air donne le droit à des avantages pour les véhicules les moins polluants. Ainsi, l’automobiliste ayant effectué les démarches pour obtenir un certificat qualité de l’air pourra en fonction de la couleur du certificat et des règles prises par les maires :- bénéficier de modalités de stationnement favorables ; - obtenir des conditions de circulation privilégiée ;​- circuler dans des zones à circulation restreinte (ZRC).