Actualité
5 juin 2019
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Mobilisation mondiale pour la qualité de l’air.

JDE NATIONS UNIES
Partager :

La qualité de l’air sera célébrée partout dans le monde ce mercredi 5 juin à l’occasion de la journée Mondiale de l’Environnement. Le thème retenu pour l’édition 2019 est la qualité de l’air. Aussi, partout à travers le monde, Etats, citoyens, communautés peuvent se mobiliser pour combattre la pollution de l’air.  

Problématique mondiale mais aussi locale, en Auvergne-Rhône-Alpes, la pollution de l’air reste un enjeu de santé publique même si d’un point de vue réglementaire la qualité de l’air s’améliore d’année en année.  

Mais rassurons-nous, chaque jour il est possible de faire des petits gestes simples pour notre air. En cette journée mondiale de l’environnement, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à l’honneur tous les acteurs du quotidien qui agissent et contribuent à leur niveau à rendre notre air meilleur. Habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes, partagez avec Atmo vos idées et gestes quotidiens pour l’air en utilisant sur le hastag #tousacteursdelair

 

Qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes : poursuivons nos efforts ! 

Pour 2018, la tendance à l’amélioration générale de la qualité de l’air dans la région se vérifie. A l'instar de 2017, les valeurs réglementaires européennes pour les particulesPM10 et PM2,5 ont été respectées. Toutefois, certains polluants, notamment l’ozone et le dioxyde d’azote, restent à surveiller. En effet, l'ozone est le seul polluant en hausse ces dernières années, sous l’effet du réchauffement régulier de l’atmosphère ces dernières décennies et des canicules plus fréquentes. Plus de 2,6 millions d’habitants de la région sont trop exposés à ce polluant, qui affecte aussi les écosystèmes (ralentissements de croissance des végétaux, pertes de rendements des cultures, …). Par ailleurs, il est primordial de poursuivre les efforts tant individuels que collectifs, surtout dans le but de respecter les seuils sanitaires préconisés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Actuellement, près de la moitié de la population régionale (42 %) demeure trop exposée aux particules PM2,5 au regard des seuils sanitaires préconisés par l’OMS, soit plus de 3 millions d’habitants. Les territoires de la région les plus touchés sont le Rhône (Lyon), l’Isère (Grenoble), l’Ain, la Savoie, la Haute-Savoie, la Drôme et l’Ardèche (axe de la vallée du Rhône).  

 

Infographie Réglementation OMS Région AURA

 

Chloé, Emma, Malik,  vous…  #tousacteursdelair. 

Chaque jour, chacun à son niveau nous pouvons agir pour l’air. Découvrez comment Chloé, Emma, Malik et bien d’autres sont devenus des  acteurs pour une meilleure qualité de l'air. Et vous, que faîtes-vous ? Partagez avec Atmo Auvergne-Rhône-Alpes vos idées et actions quotidiennes en nous adressant photos et tweets avec le mot hastag  #tousacteursdelair.

 

Mobilité 

Pour ses déplacements domicile-travail, Emma a abandonné sa voiture depuis plusieurs mois. Elle privilégie maintenant le co-voiturage et les déplacements en train. Fini les embouteillages. Elle ne prend finalement pas plus de temps que lorsqu’elle restait coincée dans les embouteillages et a considérablement réduit ses frais mensuels d’essence et de péage.  

Quant à Chloé qui habite en ville, elle a investi dans un vélo à assistance électrique. Elle file à toute allure et arrive plus rapidement au travail que lorsqu’elle prenait les transports en commun. Son employeur lui rembourse 400 € par an d’indemnités kilométriques vélo ce qui couvre largement ses frais d’entretien annuels et lui permet de rembourser petit à petit l’achat de son vélo.   

Le saviez-vous ?  En Auvergne-Rhône-Alpes, le secteur des transports routiers est responsable d’environ 55% des émissions d’oxyde d’azote et de 17 % des émissions de particules

 

Habiter à proximité du trafic routier augmente de 15 à 30% les cas d’asthme chez l’enfant, ou encore les pathologies chroniques respiratoires et cardiovasculaires, notamment chez les plus de 65 ans. (Source : Projet Aphekom) 

 

Jardinage 

Malik adore le jardinage et plus particulièrement l’entretien de son potager. Pour gérer ses déchets végétaux, il a opté pour un composteur. Le compost qu’il obtient fertilise ses sols et lui donne de beaux légumes bien goûteux. Pour tondre sa pelouse, il a investi dans une tondeuse mulching. Il a ainsi un paillage prêt à l’emploi pour protéger ses massifs de fleurs de la chaleur et des mauvaises herbes.  

 

Brûler 50 kg de végétaux émet autant de particules qu’une voiture à moteur Diesel récente qui parcourt 13 000 km ! 

 

Barbecue 

Les beaux jours sont de retour et  Chloé a bien envie de lancer la saison du barbecue. Mais cette année, elle l’a décidé, son barbecue sera au gaz car c’en est fini de la fumée toxique pour l’air. Elle se réjouit déjà des saucisses, brochettes et autres mets délicieux qu’elle dégustera, en famille ou entre amis tout l’été. Un barbecue à gaz émet 500 fois mois de PM10 et 100 000 fois moins de B(a)P qu’un barbecue au charbon de bois. 

 

Même si les barbecues au charbon de bois contribuent seulement à 0,3 % des émissions de PM10 et 0,5 % des émissions B(a)P annuelles de la région, en été leur contribution peut largement augmenter. 

 

Consommation 

Pour accompagner son barbecue, quelques légumes grillés seront du plus bel effet. Et pour réduire les émissions polluantes liées à sa consommation, Chloé ira acheter sa viande et ses légumes de saison chez un producteur local. De quoi allier qualités gustatives et consommation responsable.  

 

Un tiers des transports de marchandises réalisés en France concernent notre alimentation. (Source : Ademe

 

Air intérieur 

Le foyer de Emma s’agrandit et le petit dernier sera bientôt là. C’est le moment d’aménager sa chambre. Pour une bonne qualité de l’air intérieur dans la chambre, Chloé a opté pour des peintures écologiques labelisées et du mobilier en bois massif de récupération.  

 

Nous passons en moyenne 80 % de notre temps dans des endroits clos.  

 

Activités sportives 

Malik est féru de jardinage mais pas que ! C’est aussi un sportif avéré. Mais il le sait pour son jogging quotidien mieux vaut éviter les axes très circulants et privilégier parcs et rues piétonnes.  

 

En ville, en choisissant où l’on pratique son activité sportive et en privilégiant les zones éloignées des sources, on réduit considérablement son exposition. Ainsi, les concentrations moyennes annuelles en polluants peuvent être de 20 à 40 % (selon les polluants) plus faibles à 200 mètres des axes de circulation qu’en proximité immédiate. 

 

A propos de la journée Mondiale de l’Environnement La Journée mondiale de l'environnement est un événement international organisé par l'ONU. Il se déroule chaque année le 5 juin et réunit citoyens, Etats et communautés par milliers à travers le monde. Depuis son lancement en 1972, la journée mondiale de l'environnement est devenue un évènement incontournable pour informer et sensibiliser aux enjeux environnementaux. Cette année, la journée mondiale de l’environnement a pour thème la lutte contre la pollution de l’air.  La Chine sera l'hôte des célébrations de la Journée mondiale de l'environnement. 
« Il est donc temps de passer à l’action. Mon message aux gouvernements est clair : taxez la pollution, cessez de subventionner les combustibles fossiles et arrêtez de construire de nouvelles centrales à charbon. Il nous faut passer à une économie verte. » — António Guterres, Secrétaire général de l'ONU