Actualité
7 janvier 2014
Evaluation de la qualité de l’air

A partir de 2014, un indice ATMO unique sur l’agglomération de Lyon-Villefranche

140107_atmo-girafes.jpg
Partager :

L’indice ATMO est disponible sur toutes les agglomérations de plus de 100.000 habitants et renseigne sur les niveaux moyens de la qualité de l’air respiré par la majorité de la population. Cet indicateur simplifié n’a pas vocation à évaluer la qualité de l’air sur des zones particulières comme la proximité des voies de circulation ou des zones impactées par une source locale (zones de surémissions).
Par conséquent, il quantifie de manière synthétique l’état général de la qualité de l’air d’une journée dans une agglomération par l’intermédiaire d’une graduation chiffrée allant de 1 (très bon) à 10 (très mauvais) : il permet d’informer quotidiennement les habitants de la qualité de l’air et de leur communiquer une prévision pour le lendemain.
Compte tenu de l’évolution de l’urbanisation entre Lyon et Villefranche-sur-Saône, ces 2 unités urbaines ont été fusionnées lors de la dernière mise à jour du découpage du territoire par l’INSEE. Par conséquent, la conurbation de Lyon-Villefranche  dispose dès aujourd’hui d’un indice ATMO unique qui renseignera la population de l’ensemble de cette zone.
L’indice de qualité de l’air de Villefranche-sur-Saône n’est quant à lui plus disponible : toutes les personnes abonnées à la diffusion de cet indice via notre site internet sont encouragées à modifier leur abonnement afin de recevoir ce nouvel indice ATMO de Lyon. 

En complément, Air Rhône-Alpes communique ses résultats dans le cadre de l’information quotidienne au niveau européen : http://www.airqualitynow.eu
L’indice CITEAIR « Background » donne la qualité de l’air moyenne à l’instar de l’indice ATMO, mais il est complété par l’indice CITEAIR « Roadside » qui renseigne aussi sur la qualité de l’air en proximité trafic.