Événement
25 mars 2015
Evaluation de la qualité de l’air
Recherche/coopération

Pas de frontière quand il s'agit d'améliorer la qualité de l'air

150325_partaera_lair_sans_frontieres.jpg
Partager :

Dans le cadre du projet PART’AERA, qui vise à améliorer les connaissances sur les origines des particules, les différents partenaires du programme, dont fait partie Air Rhône-Alpes, se sont réunis le 12 mars dernier à Turin pour présenter les résultats de ce projet. 

Depuis janvier 2013, Air Rhône-Alpes en partenariat avec Air PACA, ARPA Piémont et la Région Ligurie travaillaient sur l’amélioration des connaissances sur les origines des particules, polluant majeur de l’air. Ils cherchaient également à approfondir leurs connaissances sur les aspects métrologiques de part et d’autre de la frontière.

Ce partenariat a été noué car les régions, formant l'espace ALCOTRA1, présentent des similitudes tant pour les sources de pollution que pour pour les conditions climatiques ou géographiques. Au delà des particularités locales, chaque hiver, toutes ces régions enregistrent des épisodes de pollution significatifs, favorisés par une météo et des reliefs défavorables à la dispersion des polluants. 

actu_150325_partaera_conference.jpg

Jusqu’à présent, il était compliqué de comparer les résultats obtenus de part et d’autre de la frontière, car les méthodes d’évaluation de la pollution atmosphérique utilisées étaient différentes. Il était également difficile d’identifier la contribution des différentes sources, notamment lors des épisodes de pollution, car les mesures ne s’intéressaient pas à la composition chimique des particules, révélatrice des origines. 

Le projet Part’Aera a donc pu combler ce manque de connaissances et désormais grâce aux résultats du projet, les décideurs locaux vont pouvoir envisager des actions de planification efficaces, visant à abaisser la pollution transfrontalière en agissant sur les sources identifiées, en s’appuyant également sur les outils mis en place dans le précédent projet de coopération transfrontalière AERA.

Suite à ce projet, les partenaires du territoire ALCOTRA* ont de nouvelles ambitions, rassemblées dans le projet SH’AIR. A partir des données collectées dans les projets AERA et PART’AERA, SH’AIR a pour objectif de prévoir par simulations informatiques les niveaux des particules et, avec un caractère innovant leurs sources. Cette prévision de la qualité de l’air et de son origine permettra ainsi  d’identifier les responsabilités des différents secteurs d’activités et ainsi d’anticiper plus précisément les actions préventives à mettre en place par les décideurs publics, dans l’objectif de protéger la santé des citoyens italiens et français. Un axe de travail complémentaire permettra de développer la communication et la sensibilisation des habitants du territoire ALCOTRA. 

Pour retrouver les résultats du projet PART’AERA vous pouvez consulter le site internet PARTAERA 

Présentations diffusées pendant cette journée : 

Partenaires de ce projet Européen : la région Rhône-Alpes, Air Paca, ARPA Piémont, Région Ligurie et Air Rhône-Alpes

1ALCOTRA : le territoire couvert par le projet comprend les régions : Piémont, Ligurie, Vallée d’Aoste, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur.