Partager :

A l’occasion de la semaine pour les alternatives aux pesticides qui se tiendra en France et dans 15 autres pays en Europe, Asie et Afrique du 20 au 30 mars, Air Rhône-Alpes présente ses travaux sur l’exposition des populations aux pesticides présents dans l’air. Si les teneurs en pesticides dans les aliments sont aujourd’hui bien connues et réglementées, il n’existe en revanche aucun seuil réglementaire pour les teneurs dans l’air que nous respirons.

actu_140320_pesticide.jpg

Dans le cadre du deuxième Programme Régional Santé Environnement en Rhône-Alpes (PRSE2), Air Rhône-Alpes, mène un programme de surveillance destiné à mesurer la quantité de pesticides se trouvant dans l’atmosphère. L’objectif de ces études est d’estimer l’exposition des rhônalpins à ces substances. Ces données viendront ainsi renseigner les travaux portant sur les effets des pesticides sur la santé.

 

Alors que l'exposition des populations aux pesticides par voie alimentaire est aujourd'hui bien ocumentée, celle par voie aérienne reste peu connue et ne fait l’objet d’aucune réglementation.Pourtant, lors d’un épandage par pulvérisation, 30 à 50 % des pesticides se perdraient dans l’atmosphère. Ainsi, transportés par les masses d’air, les pesticides se retrouvent dans l’atmosphère aussi bien à la campagne qu’en ville.

Évaluer l’exposition des rhônalpins aux pesticides présents dans l’air

Air Rhône-Alpes mène depuis 2006 un programme de surveillance afin d’identifier les pesticides respirés par les rhônalpins. Ces travaux, qui portent actuellementsur 90 substances environ, sont cofinancés par la Région Rhône-Alpes et l’Agence Régionale de la Santé dans le cadre des Programmes Régionaux Santé-Environnement (PRSE).

Les travaux réalisés ou à venir s’orientent autour des axes suivants :

  • Détecter et mesurer les niveaux de pesticides dans l’air ambiant dans les zones habitéessituées à proximité de diverses cultures de la région.
  • Réaliser un inventaire des substances libérées dans l’air et les cartographier à l’échelle dela région.
  • Agir sur des thématiques spécifiques : surveillance dans l’air lors d’un épandage aérien,étudier l’exposition des abeilles, mesurer l’efficacité d’actions d’amélioration engagées par lesagriculteurs.

Pour plus d'informations  :

Dernière étude d'Air Rhône Alpes sur les pesticides : étude spécifique sur les concentrations de pesticides liées aux épandages contre la mouche du brou de noix

et retrouvez tous les évènements organisés lors de la semaine sans pecticides