Actualité
30 juin 2020
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Evaluation de la qualité de l’air
Pollens (ambroisie, graminées, …)
Transports

Pollens, mobilités actives, qualité de l’air des aéroports, mise en demeure de la France, rapport de l’OPECST : l’actualité sur l’air en mai et juin.

Journaux presse
Partager :

Vous n’avez pas suivi l’actualité sur l’air des deux derniers mois ?

Pas de panique, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes vous a préparé une petite synthèse.  

Au programme : prévisions polliniques nationales jusqu’au lendemain, appel au déploiement massif des mobilités actives, meilleure gestion de la qualité de l’air dans les aéroports, synthèse des connaissances sur les interactions entre pollution de l’air et COVID-19 par l’OPECST, mise en demeure de la France par l’Europe.  

 

Des cartes nationales de prévision du risque allergique pour aujourd’hui et demain.  

22 juin - Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique lance à partir de la fin juin un nouveau service d’information destinés aux personnes allergiques. Dorénavant, l’observatoire national de référence publiera chaque jour avant 19h sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn et bientôt Messenger), les cartes de prévision du risque allergique associé aux quatre pollens les plus virulents du moment, pour les journées du lendemain et du surlendemain, pour toute la France métropolitaine. 

Les personnes allergiques représentent 1/4 de la population française. Grâce à ce service, elles pourront mieux organiser leurs activités au jour le jour, et ainsi garder un meilleur contrôle de leur exposition aux pollens.  

Plus d’infos sur : 

 

Pédibus, vélo et autres mobilités actives : l’appel lancé par la fédération Atmo France. 

10 juin - Atmo France, fédération nationale réunissant tous les observatoires régionaux de surveillance de l’air dont Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, a publié une tribune conjointe avec le Club des Villes et Territoires Cyclables de France dans la gazette des communes le 10 juin dernier. La période de déconfinement s’accompagne d’une reprise du trafic routier et de ses effets néfastes sur la qualité de l’air qui joue aussi un rôle aggravant dans la propagation du COVID-19. L’usage massif des mobilités actives permet de répondre aux enjeux de santé publique, de lutte contre la pollution de l’air et le changement climatique.   

Les modes actifs (vélo, marche à pied, trottinette, etc.) permettent de se déplacer tout en faisant un effort physique et ont le méritent de ne pas émettre de polluants dans l’air. C’est pour cela qu’Atmo France et le Club des villes et territoires cyclables (CVTC) souhaitent promouvoir, auprès des élu·e·s, des technicien·ne·s et de tou·te·s les citoyen·ne·s, les co-bénéfices des mobilités actives et appellent ces derniers à favoriser et développer l’usage du vélo et des mobilités actives en France. 

 

Qualité de l’air dans les aéroports : état des lieux et perspectives 

9 juin - L’Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires (ACNUSA) a publié le rapport du groupe de travail sur les activités aéroportuaires et la gestion de la qualité de l’air. Ce groupe de travail s’est réuni entre mi-2019 et mi-2020 afin de faire un tour d’horizon complet de l’état des connaissances sur les émissions de polluants des plateformes aéroportuaires, leurs impacts sur la qualité de l’air, les polluants émergents et les moyens de réduction des émissions de ces polluants. 

Atmo France a activement participé à ce groupe de travail ainsi qu’à la rédaction du rapport. 

Le groupe de travail a effectué 15 recommandations afin de mieux surveiller la qualité de l’air en milieu aéroportuaire. Ainsi ont été non seulement listés les polluants à surveiller, les campagnes de mesures et études exploratoires à prévoir mais également des recommandations relatives à une meilleure information et transparence de celle-ci.

 

L’OPECST auditionne des experts sur les liens entre pollution de l’air et COVID-19 

25 mai - L’Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Techniques (OPECST) vient de publier une note faisant la synthèse des connaissances actuelles sur les interactions entre pollution de l’air et Coronavirus.  L’objectif de cette synthèse était de savoir si la qualité de l’air pouvait avoir un impact sur l’épidémie. Cette note a été rédigée par Jean-Luc Fugit, Président du Conseil National de l’Air et Député du Rhône. La fédération Atmo France et plusieurs directeurs d’observatoires régionaux de qualité de l’air, dont Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, ont été auditionnés.

 

La France sommée par la Commission Européenne de se conformer pleinement à la directive sur la réduction des émissions 

14 mai - La Commission européenne demande à la France de transposer correctement dans sa législation nationale toutes les exigences de la directive européenne 2016/2284 concernant la réduction des émissions nationales de certains polluants atmosphériques (directive NEC). La directive prévoit des engagements nationaux de réduction des émissions pour les États membres en ce qui concerne cinq polluants atmosphériques importants : les oxydes d'azote (NOx), les composés organiques volatils non méthaniques (COVNM), le dioxyde de soufre (SO2), l'ammoniac (NH3) et les particules fines (PM2,5). 

La France n’a pas transposé dans son droit national l'exigence de la directive relative à la mise à jour, au moins tous les quatre ans, de leurs programmes nationaux de lutte contre la pollution atmosphérique.