Actualité
2 juillet 2019
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Episode de pollution

Pollution à l'ozone : après plus de 7 jours de vigilance, la région respire mieux ce mardi

actu_ozone_cournon_paysage_auvergne_full.jpg
Partager :

La chaleur reste de mise, mais on observe une nette baisse des concentrations d’ozone sur l'ensemble de la région

Episode de pollution actuel 

Mardi 2 juillet, une nette baisse des concentrations d’ozone est prévue par rapport à la veille, aucun dépassement du seuil d’information n’étant prévu sur la région. La qualité de l’air sera moyenne à médiocre.

Mercredi 3 juillet, une nouvelle hausse des concentrations s’amorce, elle devrait rester encore limitée en lien avec un vent du nord toujours marqué. La qualité de l’air sera majoritairement médiocre sur l’est, moyenne à médiocre sur l’ouest.

Jeudi 4 juillet, les concentrations d’ozone continueront de progresser, particulièrement sur l’axe rhodanien et le sud grenoblois. Une qualité de l’air médiocre est prévue.

 

Evolution de l'épisode :

Lundi 24 juin, la qualité de l’air était moyenne à médiocre sur la région. Elle était bonne uniquement sur la zone de St Jean de Maurienne

Mardi 25 juin, les conditions caniculaires étaient favorables à une forte hausse des teneurs en ozone. Par conséquent, la qualité de l’air était médiocre, voire mauvaise sur la région.

Mercredi 26 juin, les conditions de températures et d’ensoleillement étaient propices à de fortes teneurs en ozone. Par conséquent, la qualité de l’air était médiocre à mauvaise sur la région. Plusieurs zones ont enregistré des dépassements de seuils réglementaires pour l'ozone. Les concentrations de particules étaient également en hausse sur les Alpes. 

Jeudi 27 juin, journée la plus chaude, la qualité de l’air était médiocre à mauvaise. Plusieurs zones de la région ont enregistré des dépassements des seuils régelemntaires pour l'ozone ainsi que pour les particules (sahariennes) dont le pic de concentrations a été observé ce jour. Les niveaux enregistrés sur plusieurs stations de mesures d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes étaient exceptionnels. En effet, plus d’une quinzaine de stations ont enregistré des valeurs horaires maximales comprises entre 200 et 300 µg/m3

Vendredi 28 juin, le vent de Nord sensible en vallée du Rhône a permis une baisse temporaire des concentrations au nord de la région. Cependant, une large partie Sud et Est ainsi que l'Allier sont restés soumis à des niveaux qualifiés de mauvais à très mauvais. Sur le reste de la région, la formation d'ozone s'est avérée limitée, la qualité de l'air a été moyenne à médiocre. Sur le Cantal en particulier, la présence de particules sahariennes a entraîné un fort taux de particules fines, le seuil d'information ayant été dépassé.

Samedi 29 juin, le temps toujours aussi caniculaire et un léger vent du sud ont à nouveau été favorables à des concentrations d'ozone importantes sur le centre de la région ainsi que le bassin grenoblois et le bassin lémanique. La qualité de l'air y a été mauvaise. Sur le reste de la région, les niveaux sont restés plus bas allant de moyen à médiocre.

Dimanche 30 juin, avec des émissions moins importantes et à la faveur de développements orageux plus forts que prévus, les niveaux d'ozone ont été moins élevés. La qualité de l'air a été moyenne à médiocre.

Lundi 1er juillet : la qualité de l’air a été moyenne à médiocre sur l’ouest de la région et majoritairement médiocre sur l’est. Sur le bassin lyonnais, la zone des coteaux et à l’extrémité du bassin lémanique, elle a été mauvaise.

Qu’est-ce que la pollution à l’ozone ?  
 

la_pollution_a_lozone_expliquee_par_atmo_grand_est_-_youtube_-_google_chrome.jpg

                                                                                                                 La pollution à l'ozone expliquée en 1mn par ATMO Grand Est

Les actions mises en place

Crit'air et véhicules

 

Au vu de l'amélioration de la situation, l'ensemble des mesures restrictives qui avaient été mises en place dans le Rhône, l'Isère et la ville d'Annecy depuis le début de l'épisode ont toutes été levées ce mardi 2 juillet. 

 

 

Comment se protéger ?

A cour terme :  

Pollution à l'ozone, canicule et pollens ne font pas bon ménage. Les effets sur la santé des uns et des autres ont tendance à se combiner. Ainsi, la pollution à l'ozone constitue un facteur aggravant des allergies aux pollens et les risques sanitaires de la pollution de l'air sont augmentés lorsqu'elle est associée à de fortes températures.
Pour plus d'info  : consulter le  risque allergique d'exposition aux pollens 

L'ozone à long terme : ​ 

L’ozone est un polluant qui affecte une très grande partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes et en moyenne, les concentrations augmentent. Pour réduire ces concentrations, dans un contexte pénalisant lié au réchauffement climatique (plus de canicules = formation d’ozone favorisée), il convient de mettre en place des actions coordonnées de réduction des  émissions des  principaux précurseurs, oxydes d’azote et composés organiques volatils, et ce sur de vastes territoires (a minima à l’échelle régionale). 

tendances_evolution_moyenne_annuelles_ozone.jpg

Bilan ozone 2018 

Pour en savoir plus sur les effets de l’ozone sur la santé et l’environnement : « Pollution à l’ozone »  

Comment réduire ses émissions de polluants ?

Certes la situation s'améliore aujourd'hui mais restons mobilisés afin de diminuer nos émissions de polluants !

La lutte contre la pollution par l'ozone représente un enjeu majeur dans le domaine de la qualité de l'air, compte tenu de l'impact de cette pollution sur la santé humaine et sur l'environnement. L’équilibre entre les émissions d’oxydes d’azote et de composés organiques volatils détermine les teneurs d’ozone dans l’air. Seules des actions combinées de réduction des émissions de précurseurs peuvent donc permettre de diminuer les niveaux d’ozone dans l’atmosphère.  

bonsgestes_v3.pdf_-_adobe_acrobat_pro_dc.jpg

A court terme :    

  • Je n’utilise pas de produits chimiques comme les solvants ou les peintures, 
  • Je privilégie les transports en commun, le covoiturage et/ou les transports doux, 
  • Je respecte les limitations de vitesse, 
  • Je reporte tout déplacement inutile nécessitant l’usage d’un véhicule, 
  • Je coupe le moteur lors d’arrêts prolongés, 
  • J’évite toute conduite sportive. 
     

Comment rester informé(e) ?

Connaître les actions de réduction des émissions de polluants mises en place => contactez la préfecture de votre département 

« S'informer c'est déjà agir ! Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à votre disposition des alertes pollution gratuites par E-MAIL » 

Pour être informé tout au long de l'année, et recevoir des alertes en cas d'épisode de pollution :