Partager :

 

Du 30 octobre au 1er novembre, l'Organisation Mondiale de la Santé tient sa première conférence mondiale sur la pollution de l'air et la santé à Genève (Suisse) . Les attentes sont grandes : il s'agit du premier événement mondial dédié à la pollution de l'air et à la santé. Les ambitions sont également clairement affichées : améliorer la qualité de l'air, combattre les changements climatiques, sauver des vies.

Des enjeux de santé publique

Le constat dressé en préambule à la conférence est alarmant : environ 91% des habitants de notre planète respirent un air pollué. La pollution de l'air est actuellement responsable d'environ 7 millions de décès par an. Elle est ainsi devenue l'un des facteurs principaux de mortalité non contagieux au monde.

Fort de ce constat, la conférence a pour but de mettre en lumière les nombreuses solutions économiquement abordables déjà existantes. Ces dernières, une fois en place, permettent de réduire les principales émissions polluantes, et ce dans de nombreux domaines : agriculture, gestion des déchets, énergie, logement, transport. Ces solutions, attentives à la santé, permettent de réduire les pollutions de l'air et du climat et encouragent la mise en oeuvre des objectifs du développement durable pour la santé, l'énergie et les villes.

Les ambitions de cette première conférence mondiale pollution de l'air et santé

Cette conférence réunit l'ensemble des acteurs et des partenaires mondiaux, nationaux et locaux, avec pour but de partager les savoirs / savoir-faire et de rassembler les énergies autour d'une meilleure qualité de l'air en faveur de la santé partout dans le monde. L'événement permettra également de dresser un bilan sur plusieurs volets : données scientifiques sur les répercussions de la pollution de l’air sur la santé ; méthodes de suivi de la pollution et des expositions ayant une incidence sur la santé ; et outils pour l’évaluation et la mise en œuvre d’interventions efficaces. L'ambition de la conférence est de faire du secteur de la santé la locomotive du changement, en étroite collaboration avec d'autres secteurs. 

Les détails sur la conférence OMS pollution de l'air et santé