Actualité
16 décembre 2020
Activités industrielles
Urbanisme

Préserver la qualité de l'air sur les chantiers : l'accompagnement d'Atmo pour Annemasse Agglo

travaux -  photot twenty t20-2WvNb0
Partager :

Les émissions de poussières des chantiers et du BTP peuvent être des contributeurs importants aux concentrations.
Un dispositif innovant de suivi et d’analyse a été mis en place ces dernières années par Annemasse agglo afin de comprendre et de proposer un cahier des charges pour les entreprises, à intégrer dans les appels d’offres, afin de limiter ces émissions.

 

group_6-_mg_1057_mg_1060-4_images.jpg

COPYRIGHT :  Annemasse Agglo © S.COUCHET

 

La précédente étude avait mis en avant, sur les travaux préliminaires du tramway, des concentrations de particules hétérogènes et parfois très supérieures au niveau de fond.
Cette seconde étude s’intéresse aux travaux de construction de la ligne du tramway et aux différents postes de travaux attenants.
Le dispositif de suivi s’est une nouvelle fois appuyé sur des micros-capteurs disposés à proximité des travaux qui ont permis de remonter 137 dépassements horaires avérés de PM10 qui trouvent une explication avec l’impact des découpes des bordures, pavés, aciers et des carottages. Il ressort aussi de cette phase l’impact non négligeable du sablage des bétons. 

 

À la suite de l’inauguration du tramway et jusqu’au début du confinement, les mesures ont continué et le nombre de pics observés s'est alors avéré très faible au regard des mois précédent (pendant la phase travaux), confirmant l’impact des chantiers sur la qualité de l’air.

Les chantiers « air-climat » sont des chantiers sur lesquels la collectivité impose aux entreprises y travaillant des obligations : bâchage des camions, arrosage des pistes de circulation, pédiluves pour les roues des camions, isolement des zones de travaux, limitation de vitesse, etc.