Partager :

La france préside pendant deux ans la convention alpine, traité international qui regroupe les pays de l’arc alpin. 
Un groupe de travail constitué des 8 pays de l’arc alpin* est chargé de présenter les évolutions et les contraintes de la qualité de l’air dans les Alpes. 
A ce titre, le 11 octobre dernier à Annecy, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a pu présenter ses connaissances, ses outils et ses coopérations spécifiques aux vallées. 

Cette concertation entre les experts de la qualité de l'air de l'espace alpin doit abourtir à dresser une feuille de route présentant des préconisations pour la préservation de la qualité de l'air. Rédigée à l'attention des acteurs en charge des politiques publiques des 8 pays, elle doit permettre de favoriser des synergies dans les solutions à mettre en oeuvre sur ce territoire commun  qui constitue un environnement naturel, culturel, économique et de vie pour plus de 14 millions de personnes.

Consulter la présentation d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir + :  

Consulter le site web de la convention alpine  : https://www.alpconv.org/fr/home/
Les contenus ci-dessous sont extraits du site  

Qu’est-ce que la convention Alpine ? 

La présidence française a orienté ses priorités autour des thèmes suivants :

  • La qualité de l’air : ce thème présent à l’article 2c de la Convention alpine a jusqu’ici été peu abordé, et il suscite par ailleurs de vives inquiétudes dans les vallées alpines. Avancer sur le sujet correspondait à une nécessité scientifique, environnementale et politique. Sur proposition de la France, le 8e Rapport sur l’état des Alpes (RSA 8) sera consacré à la qualité de l’air.
  • L’eau comme ressource et milieu vivant fera l’objet d’une conférence prévue à Annecy à l’automne 2019. Cet événement présidence sera l’occasion d’une implication concrète des collectivités territoriales, et son programme sera axé autour de deux grands thèmes : (1) L’eau comme ressource et l’adaptation au changement climatique dans les territoires alpins , (2) La restauration physique des cours d’eau, les rivières comme atout pour un territoire alpin.
  • La biodiversité est un thème fondamental pour la France qui veut en faire une priorité d’importance équivalente à celle du climat. Elle prévoit pour sa présidence un événement consacré à la biodiversité de montagne en marge du congrès UICN qui se tiendra en juin 2020 à Marseille.