Actualité
6 août 2021
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Pollens (ambroisie, graminées, …)

Retour de la saison de l’ambroisie, fléau pour les personnes allergiques

actu_full-ambroisie.jpg
Partager :

Les personnes allergiques à l'ambroisie la connaissent bien, les autres, peut-être un peu moins et pourtant le pollen d’ambroisie est un fléau puisque environ 20% de la population nationale y est allergique. Le mois d’août sonne la reprise de la saison pollinique, elle dure généralement deux mois (août/septembre).

Compte tenu des conditions météorologiques qui ont régné depuis le début de l'année, le RNSA donne la date du 11 août pour l'apparition des premiers symptômes liés au pollen d'ambroisie. Du fait de son fort pouvoir allergisant, les personnes sensibles pourront être rapidement affectées.

Face à ces nuisances polliniques, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes propose des outils pour s’informer (carte de prévision du risque allergique) et incite à l'utilisation d'une plateforme de signalement de présence de la plante, afin de lutter contre son expansion.

Pour mieux appréhender les enjeux sanitaires de cette plante envahissante, voici 5 choses à savoir sur l’ambroisie :

 

1 - Comment la reconnaître ?

C’est une plante envahissante qui est apparue pour la première fois en France à la fin du XIXe siècle. Elle provient d’Amérique du Nord et l’Homme est le vecteur principal de son introduction et de son expansion. Elle pousse préférentiellement dans les cultures de printemps et plus particulièrement le tournesol, le long des routes, des voies ferrées, des vergers etc.

 

stade_developpement_ambroisie.jpg

Depuis environ 20 ans, l’ambroisie est en pleine expansion et colonise une grande partie du territoire français. Les pollens sont libérés d’août à septembre avec généralement un pic vers la mi-août. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus concernée du territoire français.

ambroisie_france.jpg

2- En quoi elle-est dangereuse pour la santé ?

actu_allergie_ambroisie_teaser.jpg

Quelques grains de pollen d’ambroisie par mètre cube d'air sont suffisants pour que des symptômes apparaissent chez les personnes sensibles : rhinite, éternuements, écoulement et/ou obstruction du nez, conjonctivite,  toux, urticaire, asthme... autant de maladies très handicapantes, mais aussi coûteuses en soin.

En Auvergne-Rhône-Alpes, un peu moins de 20 % de la population sont allergiques au pollen d’ambroisie, ce qui génère pour des coûts de santé estimés à plus de 40,6 millions d’euros en 2017 (Etude de l’ORS : Observatoire Régional de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes.)

 

« Un coût moyen qui s’élève à 62 euros par personne ayant consommé des soins remboursés en lien avec l’allergie à l’ambroisie. Les départements du Cantal, de la Drôme et de l’Isère enregistrent des coûts moyens par personne plus élevés que la moyenne régionale, avec des coûts allant jusqu’à 70 euros par personne dans le Cantal. »

Agir contre l'expansion de cette plante est un enjeu majeur de santé publique qui requiert l'implication de tous.

3- Comment se tenir informer sur la prévision du risque allergique ?

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes s'appuie sur des outils d'inventaire de la plante et de simulation de dispersion des grains de pollens dans l'air pour évaluer la zone d'influence de la plante.

Une carte de prévision hebdomadaire du risque allergique à l’ambroisie est donc mise à disposition tous les vendredis au cours de la saison pollinique (août/septembre), dès le 6 août, en collaboration avec le RNSA sur la page ambroisie de notre site. Elle sera également publiée tous les vendredis sur Facbook et Twitter

Ces cartes de prévision permettent aux personnes allergiques ou sensibles d’adapter leur comportement et leur éventuel traitement médical aux conditions à venir.

Pour recevoir le bulletin chaque semaine, vous pouvez également vous abonner à nos bulletins ! 

ai_carte_pollen_ambroisie_fb.png

Carte de prévision du Risque Allergique d’Exposition aux Pollens d’ambroisie (RAEP) pour la semaine du 3 au 10 septembre 2021

En 2020, la synthèse de l'exposition aux pollens d'ambroisie révèle que 67 % (soit 5,2 millions d’habitants) de la population de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont potentiellement exposés à plus de 20 jours à un risque allergique à l'ambroisie supérieur ou égal à 3 (moyen à très élevé). La zone la plus touchée reste le sillon rhodanien et le nord de l’Auvergne.

Concernant l’évolution par rapport à 2019, l’intensité et la durée d’exposition sont en hausse sur le sillon rhodanien, le Puy-de-Dôme et le Cantal. Enfin, le niveau de fond de l‘exposition a légèrement augmenté. Après une année 2019 marquée par un repli ponctuel du risque allergique à l’ambroisie, l’année 2020 a de nouveau vu un accroissement de la population soumise à cette nuisance.

Consultez le bilan régional 2020 de l'exposition aux pollens d'ambroisie

4- Comment venir à bout de cette plante coriace ?

Seul moyen de venir à bout de cette plante coriace : l'arrachage vant la floraison.

Si vous identifiez des plants d’ambroisie, adoptez le bon comportement :

  • Sur ma propriété : je l'arrache !

  • Hors de ma propriété et sur un terrain public, s'il y a seulement quelques plants : je l'arrache !

  • Hors de ma propriété, s'il y a en a beaucoup : je signale la zone infestée grâce à la  plateforme interactive Signalement-Ambroisie.

 

150623_journee_ambroisie_smartphone.jpg

La plateforme Signalement Ambroisie est un dispositif participatif permettant à chaque habitant de la région d’identifier des plants d’ambroisie et de les signaler, par différents canaux :

 

Voici également des outils de sensibilisation, proposées par FREDON Auvergne-Rhône-Alpes (chargé de la coordination et de l'animation du plan régional de lutte contre l'ambroisie)  qui réalise des formations à la reconnaissance et la gestion de l’ambroisie à feuille d’armoise. Ces formations s’adressent aux différents acteurs locaux (agents communaux, paysagistes, agents d’infrastructures linéaires longues, entreprises de BTP…)

Retrouvez également le communiqué de presse du Réseau National de Surveillance Aerobiologique (RNSA) et Observatoire des espèces à enjeux pour la santé sur l'arrivée des pollens d'ambroisie

 

Rappel des bons gestes vis à vis du pollen d'une manière générale

infographie_bonsgestes_pollens.png

5 - Quels sont les plans de lutte départementaux ?

La coordination de l’ensemble des acteurs locaux dans la lutte contre l’ambroisie est primordiale devant l’enjeu de santé publique et pour tenter de réduire ses impacts sur la santé publique et les couts de santé engendrés. Cette coordination s’exprime de manière opérationnelle par différents programmes d’actions, dont : 

  • L’instruction ministérielle du 20 août 2018 relative à l’élaboration d’un plan d’actions local de prévention et de lutte, préconisant la rédaction de plans d’actions départementaux de prévention et de lutte contre l’ambroisie dans les départements où la présence de ces végétaux envahissants est constatée ou susceptible de l’être.