Actualité
17 décembre 2014
Pollens (ambroisie, graminées, …)

Retour sur les mesures de pollens en 2014 en Isère

141214_pollens_2014_isere.jpg
Partager :

Avec 15 millions d’allergiques aux pollens en France, l’étude de ces allergènes aériens redoutables parait indispensable. Dans le cadre de la collaboration avec le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique), Air Rhône-Alpes a pour mission de réaliser les prélèvements, le comptage et l’identification des grains de pollens des sites de Grenoble et de Roussillon. Air Rhône-Alpes est aussi responsable de la maintenance et du suivi des deux capteurs de pollens associés. 

Qui sont-ils ?

Les pollens sont des grains microscopiques provenant des étamines mâles des fleurs, et transportés par le vent ou les insectes pour aller féconder le pistil femelle des plantes. Tous les pollens ne sont pas allergisants. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) calcule un risque allergique hebdomadaire à partir de la comptabilisation du nombre de grains de pollens dans l’air, de leur  potentiel allergisant et en tenant compte de facteurs météorologiques.

Les pollens grenoblois

Pour le site de Grenoble, les pollens qui présentent un risque allergique élevé sont, par ordre d’arrivée dans la saison pollinique : le cyprès, le platane, le bouleau, le chêne, les graminées et l’ambroisie.

L'année 2014 est globalement marquée par une baisse des quantités de plusieurs pollens d'arbres. Cette baisse est notamment très marquée sur les pollens de frênes (-91%), de platanes (-52%) mais aussi de noisetiers (-42%).
Pour ce que est des herbacées, les quantités de pollens de graminées et d'orties sont stables par rapport à 2013 (+0.2% et -6%).
Cette année, le pic d'ambroisie a été moins important, même si le nombre total de grains reste équivalent à l'année dernière (+7%).
Globalement, par rapport à 2013, on note une apparition plus précoce de l'ensemble des pollens.

actu_141217_capteur_de_pollens_du_site_de_grenoble.jpg
Capteur de pollens du site de Grenoble (44 avenue Marcellin Berthelot - Grenoble - hauteur de prélèvement 15m)

Les pollens roussillonnais 

Par rapport à 2013, l'année 2014 est caractérisée par une quantité nettement moins importantes de pollens d'aulne (-34%), de frêne (-83%) et de cyprès (-40%).
Les pollens de bouleau et de châtaignier sont en hausse par rapport à l'année dernière (+39% et +27%).
La quantité de pollen d'urticacées est en nette hausse par rapport à 2013 (+20%). Les pollens de graminées sont stables (+4%).
Concernant l'ambroisie, la quantité de pollens mesurée en 2013 est du même ordre de grandeur que celle de l'année dernière (+6%).
Comme sur Grenoble, par rapport à 2013, on constate une apparition plus précoce de l'ensemble des pollens.

Plus d’informations :