Partager :

Après une première saison 2020/2021 réussie, le service Captothèque proposé par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes réouvre ses inscriptions pour tous les citoyens voulant bénéficier d’un prêt gratuit de micro-capteur mobile de mesure de particules fines, sur les métropoles du Grand-Lyon, Grenoble-Alpes Métropole et Clermont-Auvergne Métropole.

500 nouveaux prêts de micro-capteurs prévus dans les 10 prochains mois

À partir du mois d’Octobre, et ce pendant 10 mois, les citoyens désireux d’explorer librement l’air qu’ils respirent pourront ainsi emprunter un micro-capteur. En fonction des territoires, ce sont plusieurs dizaines de micro-capteurs qui seront prêtés tous les mois, avec un prêt de 15 jours minimum.

En plus de mesurer leur air, les participants se verront proposer un accompagnement pour les inviter à mesurer des phénomènes de pollution extérieur ou intérieur caractéristiques, via des missions ou des challenges de mesure. Des fonctionnalités d’échanges et de partage ainsi que des ateliers avec les experts d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes complètent le dispositif.

capto_cit.png

 

Comment participer ?

Pour participer à la Captothèque, les citoyens habitant sur les territoires partenaires sont invités à se créer un compte sur la plateforme Captothèque.fr, et à demander un prêt de capteur, en fonction des places disponibles.

capto_rdv.png

 

3 territoires partenaires

La Captothèque est un projet de participation citoyenne unique réunissant des acteurs variés : l’observatoire Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, des collectivités ainsi que des mécènes privés. Des acteurs réunis autour d’une ambition commune : faire participer les citoyens pour améliorer les connaissances sur l’air de nos territoires.

Aujourd’hui, ce sont 3 territoires partenaires qui ont décidé de rendre disponible ce service à leurs citoyens : Grenoble-Alpes Métropole, Clermont-Auvergne Métropole et la métropole de Lyon.

 

3 territoires partenaires ont décidé de rendre disponible ce service à leurs citoyens : Grenoble-Alpes Métropole, Clermont-Auvergne Métropole et la métropole de Lyon.

 

Un service amélioré

Dès octobre 2021, les utilisateurs découvriront la nouvelle version de la plateforme Captothèque. Amélioré grâce aux retours des premiers utilisateurs, elle permet une expérience plus fluide, une meilleure lecture des mesures sur l’ensemble du territoire et favorisera davantage les échanges entre expérimentateur.

capto_update.png

 

La Captothèque, le service de mesure participatif d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

La Captothèque est le service de mesure participatif de qualité de l’air de l’observatoire Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. Ce service, accessible à tous, illustre la nouvelle stratégie d'avenir de l’association de surveillance de la qualité de l’air : faire participer la société à l’observation de la qualité de l’air, via le déploiement d’observatoires participatifs de mesure.

 

La Captothèque vise à faire participer la société à l’observation de la qualité de l’air, via le déploiement d’observatoires participatifs de mesure

 

Un service qui s’étend en janvier 2022

Dès janvier 2022, le service Captothèque sera également disponible sur d’autres collectivités de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le service sera également disponible à tous les utilisateurs d’iPhone et proposera une toute nouvelle expérience de mesure, avec un accompagnement à la mesure amélioré et de nouvelles fonctionnalités pédagogiques.

Chiffre clés 2020/2021

La Captothèque, ce sont déjà 7910 sessions de mesure de particules fines, soit près de 3196 heures de mesures réalisées par les 500 citoyens ayant déjà emprunté un micro-capteur sur nos 3 territoires partenaires.

281 communes ont ainsi vu leur air exploré par les citoyens sur des thèmes aussi variés que le trafic, l’air à vélo, le sport, loisir et balade, le travail et les milieux professionnel, l’impact du chauffage au bois ou encore l’air intérieur, comme en cuisine par exemple !

 

graph_stats_capto_bilan_datainfographics-23.png