Actualité
2 décembre 2020
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Evaluation de la qualité de l’air
Transports

Suivi des chantiers de la future liaison ferroviaire Lyon-Turin en Maurienne

ra2016_73_saint_jean_maurienne_full.jpg
Partager :

La section transfrontalière de la nouvelle ligne Lyon-Turin sera un élément central du corridor méditerranéen, l’un des neuf axes du réseau de transport européen RTE-T (Réseau TransEuropéen – Transport). L’Union européenne a pour objectif de réaliser le réseau en tant que « métro européen » afin de connecter rapidement, efficacement et durablement le continent à travers 17 500 km de voies ferrées, en reliant les ports, les aéroports, les plateformes multimodales et grandes métropoles. Le tunnel de base permettra de traverser les Alpes au niveau sans dénivelé et de réduire ainsi les temps et les coûts du transport de voyageurs et de marchandises. D’ici la mise en service prévue en 2030, 12 chantiers opérationnels seront en activité en parallèle ou simultanément de part et d’autre de la frontière. 

La société TELT est responsable de la réalisation et de l’exploitation de la section transfrontalière de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin. Dans le cadre de son programme « Territoires de vigilance », ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a conclu un partenariat en mars 2020 avec TELT pour les années 2020 à 2022 afin de construire un dispositif de suivi de la qualité de l’air autour des chantiers dans la vallée de Maurienne.  

Le projet vise deux objectifs principaux :  

  1. La constitution d’une méthodologie innovante de suivi des poussières fines par la mise en place de microcapteurs mesurant les PM10 et les PM2,5, la direction et la vitesse du vent et permettant la mise en place d’« alertes » en temps réel. Ce travail aboutira à la rédaction d’un cahier des charges pour les années à venir. 
  2. La réalisation d’un état initial de la qualité de l’air à Modane. 

Ce projet vient en complément des mesures réglementaires et de management environnemental mis en œuvre sur les chantiers.  

Le projet a été présenté lors du Comité de Management Environnemental le 15 octobre dernier 

co9a_copyrght_telt.png

Le comité de management environnemental réunit chaque année à Saint-Julien-Montdenis en présence du Sous-préfet de Saint-Jean-de-Maurienne, des riverains des chantiers et des services de l’État. Il vise à fournir une information transparente sur le processus de management environnemental. 

ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a détaillé à cette occasion la méthodologie et l’avancement du projet. Après avoir travaillé sur le plan d’échantillonnage théorique, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a déployé un réseau de 8 microcapteurs au cours du mois de juin 2020. Ceux-ci ont été répartis entre Saint Jean de Maurienne et Villarodin en zone habitée. Ce réseau comprend des sites dits « permanents », destinés à réaliser des mesures durant toute la durée de l’étude et des sites dits « temporaires » réalisant des mesures durant plusieurs semaines avant d’être redéployés selon les besoins des chantiers et/ou des riverains.  

villarclement.jpg

Microcapteur à Villard-Clément

Les mois suivants ont été mis à profit pour acquérir les premières données sur les niveaux de particules susceptibles d’être rencontrés le long des chantiers. Parallèlement à ces mesures, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a commencé à tester le dispositif d’avertissement en temps réel. Ce dispositif sera dans un premier temps mis en œuvre sur un seul secteur (Villard Clément-Saint Julien Montdenis) avant d’être généralisé. Il vise à identifier rapidement en cas de pics le lien éventuel avec le chantier.

Sur la commune de Modane, les repérages du futur site de mesures ont été réalisés et des échanges avec la mairie ont eu lieu pour finaliser l’installation afin de permettre la réalisation de mesures NOx, PM10, PM2,5 et ozone pendant une année complète en 2021.

 

Le site sera mis en service prochainement et les données accessibles sur notre site internet, Rubrique Accès cartographie aux mesures.