Partager :

Mercredi 12 décembre à Passy, Etienne Jacquet, Vice-Président en charge de l’environnement et de la santé à la Communauté de Communes Pays du Mont-Blanc et Didier Chapuis, Directeur Territorial d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, ont officiellement lancé l’appel à candidature pour participer à une expérimentation inédite de participation de mesure de la qualité de l’air en Haute-Savoie. De janvier à la mi-avril, plus de 150 habitants pourront emprunter gratuitement des capteurs pour mesurer les particules fines et participer à des ateliers pour affiner leurs connaissances ou (re)découvrir les bonnes pratiques en faveur de l’air. L’ambition de cette expérimentation est de donner les clés de compréhension et les moyens de mesure aux citoyens pour expérimenter l'air qui les entoure. Inscrivez-vous dès à présent sur le site www.captotheque.fr

 

Plus de 150 habitants pourront participer

Tous les 15 jours dès le 7 janvier, 30 personnes pourront venir chercher un capteur et être formés à son utilisation par le personnel d’Atmo. Au total, ce sont plus de 150 personnes qui pourront participer à l’expérience jusqu’à la mi-avril. Les inscriptions pour rejoindre le panel d’expérimentateurs sont ouvertes dès à présent et se font directement via un formulaire sur www.captotheque.fr. La constitution du panel d’expérimentateurs sera réalisée avec l’aide d’une sociologue.

L’objectif de cette action : permettre aux citoyens de se forger leur propre opinion sur la qualité de l’air de leur territoire. Les données mesurées sont consultables en direct sur smartphone et peuvent être partagées avec les autres expérimentateurs sur le site internet dédié.  Ces mesures apportent une information immédiate sur la qualité de l’air que l’on respire dehors ou à l’intérieur. Elles ont une vocation pédagogique mais ne se substituent pas à la prévision régionale quotidienne de qualité de l'air diffusée par Atmo.

 

Trois territoires pilotes sur l’hiver 2019

Ce dispositif expérimental sera déployé pendant l’hiver sur trois territoires pilotes : la Communauté de communes des Pays du Mont-Blanc mais aussi aux côtés de Grenoble-Alpes Métropole et Clermont Auvergne Métropole. Il s’inscrit dans une démarche stratégique d’Atmo, celle de placer le citoyen au centre de la surveillance de l’air.

Les projets menés par l’observatoire depuis 2015 pour développer la participation citoyenne à la surveillance, en particulier le projet MOBICIT’AIR déployé sur la métropole grenobloise, confirment l’intérêt des mesures individuelles avec des microcapteurs pour renforcer l’information et la sensibilisation des citoyens.

 

Cette expérimentation est financée par le projet européen Interreg Alpine Space BB_Clean et par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Logos Interreg Alpine Space - BB_Clean - Région Auvergne Rhône-Alpes