Bilan 2019 - Isère

full_actu_38_bilan19.jpg
Partager :

 

Portrait du territoire

Un territoire dense mais contrasté

 

L’Isère est le 10ème département français par sa superficie (7 431 km2). Sa population est de 1,2 millions d’habitants répartie sur 512 communes. Un tiers de sa population réside dans la Métropole grenobloise.

Le département de l’Isère présente une grande diversité de paysages, d’occupation du sol et d’activités économiques (industrielle, touristique, agricole, commerciale). Le territoire se partage entre des zones urbaines denses connectées entre elles et à celles des départements voisins par des axes routiers structurants, des zones d’habitat périurbaines, des territoires ruraux agricoles ou naturels et deux plateformes industrielles majeures.

La région grenobloise et plus généralement le sud Isère sont des zones particulièrement sensibles à la pollution de l’air en raison d’un relief et d’une climatologie défavorables à la dispersion atmosphérique associés à des rejets de polluants importants (liés notamment au trafic routier, à l’utilisation assez répandue du chauffage au bois non performant et à l’activité industrielle).

Le nord du département de l’Isère est soumis à une grande diversité de sources de pollution. En effet, il est le siège d’une importante activité industrielle, d’un trafic routier important (de transit notamment). En outre, les zones rurales peuvent être à l’origine de polluants spécifiques (pesticides, ammoniac, pollen d’ambroisie…). Ainsi, le nord du département, malgré la présence d’un vent parfois important et dispersif, présente des enjeux de pollution de l’air notables.

Chiffres clés du territoire

  • 1 258 722
    habitants, dont 1/3 sur le territoire de la Métropole Grenobloise

     

  • 512
    communes

  • 7431 km2
    de superficie

 

 

enjeux DU TERRITOIRE

Les 4 enjeux d'une meilleure qualité de l'air

 

Comme sur le reste de la région, ce territoire est au carrefour de quatre enjeux.

Cliquez sur la carte ci-dessous pour voir le détail des enjeux.

 

20170606_fiche_sraddet_38_isere.jpg

 

 

état de la qualité de l'air

 

L’Isère présente une sensibilité particulière à la pollution de l’air en raison de la diversité des activités de ce territoire dynamique (échanges routiers intenses, chauffage résidentiel, industrie, agriculture…) associées à des caractéristiques géographiques et météorologiques « contraignantes ». Les seuils de référence concernant le dioxyde d’azote et l’ozone sont dépassés de manière récurrente.
Sur le territoire de l’Isère, il y a également deux grandes plateformes industrielles : l’une dans le sud Grenoblois et l’autre dans le Pays roussillonnais. Les installations industrielles sont soumises à des normes réglementaires contraignantes qui ont permis une nette réduction de leurs émissions. Cependant, la nature des composés susceptibles d’être émis peut justifier dans certains cas une surveillance attentive.

Même si les niveaux des différents polluants diminuent, hormis l’ozone en 2019, le département de l’Isère reste concerné par des problèmes réglementaires :

  • Dépassement de la valeur limite annuelle en NO2 (aux abords des voiries principales).
  • Dépassement de la valeur cible pour la santé en ozone.
  • Dépassement de la valeur cible pour la végétation en ozone (zones périurbaines, rurales et territoires d’altitude).

 

Focus sur l'année 2019

Département faisant partie des plus émetteurs de la région, l’Isère concentre plusieurs problématiques.
Avec un ensoleillement et des températures estivales favorables, la formation d’ozone est importante et l’exposition à la valeur cible pour la santé touche 97 % de sa population. Les voies routières importantes sont émettrices de dioxyde d’azote et les populations à proximité sont exposées à des dépassements des valeurs réglementaires et sanitaires. Même si le Nord-Isère et Grenoble gardent des niveaux en particules non négligeables, la situation s’améliore.

expositionpop_isere_2019.png

 

 

 

vigilances pollution

  • 33
    jours d’activation d’une vigilance pollution dans le département
     

 

Agir sur le territoire - leviers et actions

emissions_isere_2019_.png

 

plans

  • PPA et 1 feuille de route pour la qualité de l'air

  • 16
    PCAET , adopté ou en cours d’élaboration qui ont besoin des données produites par l’observatoire

  • 3
    territoires ayant mis en place une Prime Air Bois

  • 1
    ZFE pour les véhicules de marchandises (Grenoble)

  • 1
    PDU adopté le 5 avril 2018 dans l’agglomération grenobloise

  • 1
    PLUi (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal) arrêté en février 2019

 

 

 

bilan des actions

Des plans pour améliorer la qualité de l'air dans l'Ain

 

Surveillance de la qualité de l’air

L’observatoire régional de la qualité de l’air géré par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est basé sur différentes approches combinées qui permettent d’évaluer l’exposition des populations à la pollution de l’air : un réseau d’environ 80 stations fixes de mesures, dont 16 sont localisées en Isère, couplé avec un modèle numérique qui permet de cartographier la qualité en l’air à une résolution spatiale de 10 m. Ces cartographies peuvent être croisées avec la répartition de la population pour évaluer l’exposition de tous les habitants à la pollution de l’air. 

En complément de ces outils « permanents » d’observation, des laboratoires mobiles et des moyens « légers de mesures » sont mobilisés lors de campagnes de mesures temporaires permettant d’investiguer des situations particulières.

En 2019, 8 projets ont ainsi mobilisé ce type de moyens de mesures en Isère tels que : le suivi d’un chantier, à proximité d’une école sur la commune de Gières ; l’évaluation de l’influence d’une chaufferie bois, sur la commune d’Herbeys mais également la surveillance renforcée sur le territoire d’influence d’INSPIRA. 

À la suite de mesures réalisées par moyens mobiles, un nouveau site d’accueil de la station trafic de l’A7 Nord-Isère a été identifié sur la commune de Salaise-sur-Sanne et le déplacement de la station (précédemment trop éloignée de l’axe autoroutier) a été réalisé en fin d’année 2019. 

D’autre part, plusieurs sites industriels du département sont concernés par le programme de surveillance des dioxines et métaux lourds. 

10m

Résolution fine échelle

10 mètres, c'est la résolution de nos cartes d'exposition des population sur l’ensemble du département.

 

Accompagnement des acteurs territoriaux

 

Suivi et évaluation du PPA de la Région Grenobloise, en lien avec la DREAL et la Préfecture de l’Isère.

Accompagnement de la Région sur les 9 territoires prioritaires AIR.

Accompagnement des politiques publiques et sensibilisation à la pollution atmosphérique liée au chauffage au bois non performant :

  • Suivi et évaluation des dispositifs Prime Air Bois mis en place de manière concertée par le Pays Voironnais, Le Grésivaudan et la Métropole depuis 2016.
  • Projet CHECKBOX, déploiement de services de prêts de micro-capteurs à des citoyens, pour expérimenter la mesure et comprendre les perceptions et les pratiques.
  • Projet QAMECS.

Surveillance pollinique sur le territoire.

Evaluation de la qualité de l’air dans le cœur de l’agglomération, en lien avec des projets d’aménagements urbains et des politiques de mobilité : CVMC, création de la ligne de tramway E, …

Accompagnement de Grenoble Alpes Métropole dans le déploiement d’actions en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air :

  • Observatoire du PCAET (Plan Climat Air Energie), évaluation et déploiement des actions, accompagnement des communes, mise à jour du PCAET
  • Evaluation des gains liés à l’extension de la Zone à Faibles Emissions pour les véhicules utilitaires et les poids lourds.

Accompagnement du département de l’Isère sur des problématiques de qualité de l’air intérieur, dans les établissements recevant des enfants, et d’évaluation des gains liés à des politiques de mobilité.

Accompagnement en matière de qualité de l'air et d’odeurs sur le territoire d’influence d’INSPIRA visant à actualiser l’état de la qualité de l'air par une surveillance renforcée (programme débuté en 2019 par la construction conjointe de la démarche planifié jusqu’en 2021, la participation aux instances et le démarrage des mesures).

Accompagnement et participation à l’élaboration du PCAET de la communauté de communes Entre Bièvre et Rhône (accompagnement du bureau d’études dans la constitution des axes stratégiques et objectifs, participation aux instances du PCAET).

Accompagnement et participation de l’AMI « Qualité de l’air dans les PCAET » engagé dans le cadre de l’action 11 du Plan Régional Santé Environnement 3 (PRSE 3) dont la communauté de communes Entre Bièvre et Rhône est lauréate.

Accompagnement et participation à l’élaboration du PCAET Vienne Condrieu Agglomération (phase 1 sur 3 avec l’élaboration d’un diagnostic fin du territoire, création d’une carte stratégique, inventaire détaillé, participation aux instances et animation territoriale) engagée conjointement au PLH (Plan Local de l’Habitat) et PDM (Plan de Mobilité).

Evaluation de la qualité de l’air au niveau de la commune de Chasse-sur-Rhône au travers d’une campagne de mesures en NO2 et COV par tubes passifs.

 

 

Réunions des comités territoriaux

 

Les comités territoriaux d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes constituent les lieux de concertation, d’élaboration des programmes et de communication au plus proches des préoccupations des acteurs du territoire. Ses membres assurent ainsi un lien fort sur le territoire et une remontée des besoins et attentes locales. Voici un tour d’horizon des sujets traités en 2019 au sein des deux comités territoriaux de l’Isère (le Comité territorial Sud Isère et le Comité territorial AIR - Ain nord Isère et Rhône).

PRINTEMPS 2019

2 avril  (Comité territorial AIR) et 12 avril (Comité territorial Sud Isère) 

• Elections
• Présentation d’un premier bilan de qualité de l’air pour l’année 2018
• Retour sur les épisodes de pollution, 
• Mesures de qualité de l'air dans le réseau souterrain de transports en communs lyonnais (SYTRAL)

AUTOMNE 2019

2 avril  (Comité territorial AIR) 

Comité territorial AIR : Visite du laboratoire Environnement- Aménagement Sécurité et éco-conception de l'IFSTTAR.
Transport et qualité de l'air  : de la recherche à l'accompagnement des solution pour réduire l'impact du secteur sur la qualité de l'air.

24 septembre (Comité territorial Sud Isère) 

Comité territorial Sud-Isère : Visite de la Tour Perret : Quelles fonctions possibles en lien avec la qualité de l'air ? 

HIVER 2019

26 novembre  (Comité territorial AIR) et 19 novembre (Comité territorial Sud Isère) 

• Bilan des épisodes de pollution estivaux : Bilan et liens avec l’arrêté cadre
• Révision de l’indice ATMO : état des lieux et perspectives après son approbation au CNA
• Projets d’actions sur le territoire en 2020

 

Les outils à disposition sur le territoire

 

 

Des outils pour accompagner les acteurs locaux

En complément de l’accompagnement réalisé aux côtés des partenaires locaux, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à disposition un certain nombre d’outils d’information et de diagnostics. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.
 
 

Ressources

  • Les résultats à l’échelle communale de son inventaire des émissions.
  • 1 cartothèque comprenant notamment les 7 cartographies régionales réglementaires réalisées chaque année.
  • Les données des 79 stations fixes réparties sur la région
  • Des bilans trimestriels et un bilan annuel par département
  • Les données air et bruit et air-climat-énergie produites dans le cadre des observatoires associés ORHANE et ORCAE.
 
 
 

Des outils pour informer et sensibiliser

Au quotidien, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à la disposition de tous sa prévision quotidienne de qualité de l’air à trois jours (aujourd’hui, demain et après-demain). Pour aller plus loin et mieux comprendre les enjeux liés à l’air, de nombreux contenus et supports multimédias sont proposés sur son site Internet. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.
 

Ressources

  • 1 prévision régionale
  • 1 prévision fine échelle quotidienne sur 10 agglomérations (115 Go de données quotidiennes)
  • 1 prévision régionale quotidienne (résolution 1km)
  • En saison, 1 carte hebdomadaire du risque d’exposition aux pollens et une carte quotidienne de prévision du risque allergique à l’ambroisie.
  • 1 site web
  • 1 application smartphone
  • 1 API
  • 1 Plateforme Data