Bilan 2020 - Allier

header_bilan2020_allier.png
Partager :

 

Portrait du territoire

Un territoire dense mais contrasté

 

Installé au pied du massif central, le département de l’Allier est largement ouvert aux influences océaniques. En termes de paysage, l’Allier est dominé par une succession de bocages et de petites montagnes qui n'induisent pas de phénomènes sévères d'accumulation des polluants. 

Peu densément peuplé (moitié moins que la moyenne régionale), le département compte 3 zones urbaines principales avec les agglomérations de Montluçon, Moulins, et Vichy. Trois axes routiers structurants parcours le département avec des trafics importants : A71, RN7 et RN79 (ou RCEA pour Route Centre-Europe – Atlantique).

L’économie est marquée par une surreprésentation de l’industrie et de l’agriculture par rapport au niveau national.

Les enjeux en matière de pollution de l’air sont principalement liés à l’exposition de population au dioxyde d’azote aux abords des grandes voies de circulation et aux particules fines dans les grandes agglomérations (impacts liés aux émissions du chauffage auxquels s’ajoute les contributions directs ou indirects du trafic routier et du monde agricole).

Chiffres clés du territoire

  • 343 988
    habitants

     

  • 317
    communes

  • 7340 km2
    de superficie

 

état de la qualité de l'air

 
 
 

Le département de l’Allier est un territoire préservé, avec une qualité de l’air très peu touchée par des niveaux problématiques pour la santé.

Ozone

Particularité remarquable en Auvergne-Rhône-Alpes, ce territoire n’est pratiquement pas concerné par les fortes concentrations d’ozone en période estivale, ce composé étant présent mais à des niveaux raisonnables la plupart du temps. L’ex-région auvergnate est peu sensible à ce polluant et les zones les plus touchées sont celles situées en altitude, ce qui n’est pas le cas dans l’Allier. Par conséquent, aucun habitant n’est exposé à des concentrations d’ozone excédant la valeur cible pour la santé.

Dioxyde d’azote

En 2020, il en est de même pour le dioxyde d’azote pour lequel la modélisation n’indique aucun dépassement de la valeur limite qui se trouve aussi être la valeur sanitaire recommandée par l’OMS. Compte tenu des restrictions de déplacements imposées par la crise sanitaire, ce constat est tout de même à consolider dans les prochaines années.

Particules

En ce qui concerne les particules, l’exposition de la population à des concentrations supérieures au seuil sanitaire de l’OMS diminue de 2/3 par rapport à 2019 pour n’atteindre que 200 personnes, géographiquement réparties entre les agglomérations de Moulins et de Vichy.

bandeau_decouvrezbilan_allier.png

 

Les outils à disposition sur le territoire

 

 

Des outils pour accompagner les acteurs locaux

En complément de l’accompagnement réalisé aux côtés des partenaires locaux, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à disposition un certain nombre d’outils d’information et de diagnostics. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.
 
 

Ressources

  • Les résultats à l’échelle communale de son inventaire des émissions.
  • 1 cartothèque comprenant notamment les 7 cartographies régionales réglementaires réalisées chaque année.
  • Les données des 79 stations fixes réparties sur la région
  • Des bilans trimestriels et un bilan annuel par département
  • Les données air-bruit et air-climat-énergie produites dans le cadre des observatoires associés ORHANE et ORCAE.
 
 
 

Des outils pour informer et sensibiliser

Au quotidien, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à la disposition de tous sa prévision quotidienne de qualité de l’air à trois jours (aujourd’hui, demain et après-demain). Pour aller plus loin et mieux comprendre les enjeux liés à l’air, de nombreux contenus et supports multimédias sont proposés sur son site Internet. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.

Ressources

  • 1 prévision régionale
  • 1 prévision fine échelle quotidienne sur 10 agglomérations (115 Go de données quotidiennes)
  • 1 prévision régionale quotidienne (résolution 1km)
  • En saison, 1 carte hebdomadaire du risque d’exposition aux pollens et une carte quotidienne de prévision du risque allergique à l’ambroisie.
  • 1 site web
  • 1 application smartphone
  • 1 API
  • 1 Portail Data