Bilan 2020 Drôme-Ardèche

header_bilan2020_drome_ardeche.png
Partager :

 

Portrait du territoire

 

La Drôme et l’Ardèche sont les départements les plus méridionaux de la région. 

Les 840 000 habitants des 2 départements sont répartis de manière hétérogène sur le territoire. L’Ardèche présente une densité de population faible (59 hab./km2). La densité de population de la Drôme est un peu plus élevée (77 hab./km2) mais reste bien inférieure à la moyenne régionale (113 hab./km2). 

L’est de la Drôme et l’ouest de l’Ardèche, territoires de basses et moyennes montagnes contrastent fortement avec la vallée du Rhône plus urbanisée et industrialisée. Cette zone concentre en effet la majorité de la population des départements, et est en outre desservie par des voies de communications majeures comme l'autoroute A7 ainsi que par les lignes ferroviaires LGV Rhône-Alpes et LGV Méditerranée. 

L’ensoleillement est particulièrement élevé en Drôme-Ardèche et induit une attractivité touristique importante (entre 4.6 et 4.9 millions de touristes par an sur les 2 départements). 

La qualité de l’air est un enjeu majeur d’attractivité du territoire Drômois et Ardéchois, aussi bien d’un point de vue de la qualité de vie que d’un point de vue de touristique. Il est donc primordial de préserver sur notre territoire un air de bonne qualité, par la poursuite d’initiatives et de sensibilisations, et d’étendre les moyens d’actions. 

Chiffres clés du territoire

Drôme
  • 511 553
    habitants

     

  • 364
    communes

  • 6530 km2
    de superficie

Ardèche
  • 325 712
    habitants

     

  • 335
    communes

  • 5529 km2
    de superficie

 

 

état de la qualité de l'air

 
 
 

Drôme

Ozone

Comme dans le cas de son voisin ardéchois, le département de la Drôme est très touché par la problématique de l’ozone en période estivale avec la quasi-totalité de sa surface et de ses habitants exposés à des concentrations supérieures à la valeur cible pour la santé. Seule l’extrémité de la façade Est se soustrait de ce constat. De plus, la situation n’évolue pas ces dernières années puisqu’environ 97% de la population est concernée de manière récurrente.

Particules

Après une petite inflexion en 2019, les concentrations de particules repartent légèrement à la hausse avec pour conséquence une augmentation de la population exposée à des niveaux supérieurs au seuil sanitaire défini par l’OMS qui atteint environ 30% des habitants du département.

Dioxyde d’azote

En revanche, plus aucun dépassement de la valeur limite en dioxyde d’azote, également seuil sanitaire défini par l’OMS, n’est estimé sur la Drôme, ni sur l’axe rhodanien ni dans l’agglomération de Valence, zones les plus touchées ces dernières années. Cette amélioration notable de la situation a pu être atteinte compte tenu de la diminution de ce polluant, traceur de la pollution routière, avec la restriction des déplacements due à la crise sanitaire : ce constat est donc à confirmer dans les prochaines années.

Ardèche

Ozone

Département particulièrement concerné par la problématique photochimique de l’ozone, à l’instar du territoire drômois voisin, l’Ardèche limite son nombre d’habitants exposés à des niveaux supérieurs à la valeur cible pour la santé car il est moins peuplé. Avec une diminution d’à peine 2% par rapport à 2019, 70% de la population reste concernée par de forts niveaux d’ozone en période estivale, épargnant seulement la partie ouest de l’Ardèche méridionale. Cette exposition de la population à de fortes concentrations ne varie que faiblement ces dernières années et indique que l’enjeu reste entier sur cette zone.

Dioxyde d’azote

Que ce soit le long de l’axe rhodanien ou dans le pourtour de l’agglomération valentinoise, les dépassements de la valeur limite en dioxyde d’azote sont inexistants en 2020 : la baisse des niveaux de ce composé peut être liée à la limitation des déplacements due à la crise sanitaire et cet état doit donc être consolidé dans l’avenir.

Particules

Quant aux particules, la situation s’est dégradée par rapport à 2019 puisque le seuil sanitaire recommandé par l’OMS reste dépassé dans le département mais avec un nombre d’habitants exposés à des niveaux supérieurs à ce seuil en augmentation de près de 40%, particulièrement le long de la vallée du Rhône et dans le Sud du département.

bandeau_decouvrez_bilan_drome_ardeche.png

 

Les outils à disposition sur le territoire

 

 

Des outils pour accompagner les acteurs locaux

En complément de l’accompagnement réalisé aux côtés des partenaires locaux, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à disposition un certain nombre d’outils d’information et de diagnostics. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.
 
 

Ressources

  • Les résultats à l’échelle communale de son inventaire des émissions.
  • 1 cartothèque comprenant notamment les 7 cartographies régionales réglementaires réalisées chaque année.
  • Les données des 79 stations fixes réparties sur la région
  • Des bilans trimestriels et un bilan annuel par département
  • Les données air et bruit et air-climat-énergie produites dans le cadre des observatoires associés ORHANE et ORCAE.
 
 
 

Des outils pour informer et sensibiliser

Au quotidien, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à la disposition de tous sa prévision quotidienne de qualité de l’air à trois jours (aujourd’hui, demain et après-demain). Pour aller plus loin et mieux comprendre les enjeux liés à l’air, de nombreux contenus et supports multimédias sont proposés sur son site Internet. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.

Ressources

  • 1 prévision régionale
  • 1 prévision fine échelle quotidienne sur 10 agglomérations (115 Go de données quotidiennes)
  • 1 prévision régionale quotidienne (résolution 1km)
  • En saison, 1 carte hebdomadaire du risque d’exposition aux pollens et une carte quotidienne de prévision du risque allergique à l’ambroisie.
  • 1 site web
  • 1 application smartphone
  • 1 API
  • 1 Portail Data