Bilan 2020 - Isère

header_bilan2020_isere.png
Partager :

 

Portrait du territoire

Un territoire dense mais contrasté

 

L’Isère est le 10ème département français par sa superficie (7 431 km2). Sa population est de 1,2 millions d’habitants répartie sur 512 communes. Un tiers de sa population réside dans la Métropole grenobloise.

Le département de l’Isère présente une grande diversité de paysages, d’occupation du sol et d’activités économiques (industrielle, touristique, agricole, commerciale). Le territoire se partage entre des zones urbaines denses connectées entre elles et à celles des départements voisins par des axes routiers structurants, des zones d’habitat périurbaines, des territoires ruraux agricoles ou naturels et deux plateformes industrielles majeures.

La région grenobloise et plus généralement le sud Isère sont des zones particulièrement sensibles à la pollution de l’air en raison d’un relief et d’une climatologie défavorables à la dispersion atmosphérique associés à des rejets de polluants importants (liés notamment au trafic routier, à l’utilisation assez répandue du chauffage au bois non performant et à l’activité industrielle).

Le nord du département de l’Isère est soumis à une grande diversité de sources de pollution. En effet, il est le siège d’une importante activité industrielle, d’un trafic routier important (de transit notamment). En outre, les zones rurales peuvent être à l’origine de polluants spécifiques (pesticides, ammoniac, pollen d’ambroisie…). Ainsi, le nord du département, malgré la présence d’un vent parfois important et dispersif, présente des enjeux de pollution de l’air notables.

Chiffres clés du territoire

  • 1 258 722
    habitants, dont 1/3 sur le territoire de la Métropole Grenobloise

     

  • 512
    communes

  • 7431 km2
    de superficie

 

 

état de la qualité de l'air

 

 

 

Dioxyde d’azote

Nette amélioration de la qualité de l’air dans le département isérois en 2020 avec surtout la disparition de la problématique réglementaire concernant le dioxyde d’azote : en effet, plus aucun dépassement de la valeur limite (qui est aussi le seuil sanitaire fixé par l’OMS) n’est ni mesuré ni évalué par la modélisation sur la totalité du territoire. Les restrictions de circulation imposées par la crise sanitaire ont eu un impact bénéfique sur ce composé traceur de la pollution routière avec une baisse remarquable des émissions. Par conséquent, cette situation reste à consolider dans les prochaines années.

Ozone

Avec un ensoleillement et des températures estivales favorables, la formation d’ozone est importante en Isère et l’exposition de la population à des niveaux supérieurs à la valeur cible pour la santé touche plus de 85% des habitants même si elle est en baisse en 2020 d’un peu plus de 10%. La partie la plus touchée concerne le Nord-Ouest et plus particulièrement le pays roussillonnais.

Particules

En ce qui concerne les particules et même si les concentrations restent encore supérieures au seuil sanitaire de l’OMS, le territoire touché régresse progressivement depuis plusieurs années. En 2020, la diminution était de l’ordre de 70% par rapport au niveau de 2019 pour ne toucher plus que 5% des isérois localisés majoritairement dans l’axe urbanisé Valence-GrenobleChambéry mais aussi dans le Nord-Isère.

bandeau_decouvrez_bilan_isere.png

 

 

Les outils à disposition sur le territoire

 

 

Des outils pour accompagner les acteurs locaux

En complément de l’accompagnement réalisé aux côtés des partenaires locaux, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à disposition un certain nombre d’outils d’information et de diagnostics. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.
 
 

Ressources

  • Les résultats à l’échelle communale de son inventaire des émissions.
  • 1 cartothèque comprenant notamment les 7 cartographies régionales réglementaires réalisées chaque année.
  • Les données des 79 stations fixes réparties sur la région
  • Des bilans trimestriels et un bilan annuel par département
  • Les données air et bruit et air-climat-énergie produites dans le cadre des observatoires associés ORHANE et ORCAE.
 
 
 

Des outils pour informer et sensibiliser

Au quotidien, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes met à la disposition de tous sa prévision quotidienne de qualité de l’air à trois jours (aujourd’hui, demain et après-demain). Pour aller plus loin et mieux comprendre les enjeux liés à l’air, de nombreux contenus et supports multimédias sont proposés sur son site Internet. Pour découvrir toutes ces ressources, consultez la page dédiée.
 

Ressources

  • 1 prévision régionale
  • 1 prévision fine échelle quotidienne sur 10 agglomérations (115 Go de données quotidiennes)
  • 1 prévision régionale quotidienne (résolution 1km)
  • En saison, 1 carte hebdomadaire du risque d’exposition aux pollens et une carte quotidienne de prévision du risque allergique à l’ambroisie.
  • 1 site web
  • 1 application smartphone
  • 1 API
  • 1 Plateforme Data