Gérer

gerer_ra2017_full.jpg
Partager :

Cet axe est consacré à la gouvernance en général avec les fonctions support. Il concerne l’animation territoriale, l’optimisation financière, le suivi du PRSQA, la partie sociale, les partenariats et mutualisations. 

SOMMAIRE

 

Présentation de l'axe

L’élargissement des territoires gérés par l’association et la complexification progressive des métiers de la surveillance ont généré un système de gouvernance basé sur la mise en place de comités territoriaux. En 2017, ceux-ci, redéfinis, ont pleinement fonctionné. Pour sa première année de mise en place, le PRSQA a été suivi à l’aide d’indicateurs qui ont été déterminés avec les pilotes de programmes. Ce suivi, conjugué à une optimisation financière toujours recherchée, a permis, cette année encore, un équilibre des budgets.
 

Gérer illustration de l'axe

La richesse de l'observatoire étant étroitement liée aux compétences et à la motivation des équipes, il est  nécessaire de développer une gestion des ressources humaines adaptée à cet enjeu. En 2017, le dialogue social, la responsabilité sociétale, la prévention des risques ont été développés au travers de la mise en place d'une démarche RSE et du regroupement des instances représentatives du personnel au sein d’une Délégation Unique du Personnel (DUP). Les nouveaux accords sociaux ont ainsi pu être signés en fin d’année.La communication interne reste le ciment indispensable pour faire dialoguer environ 80 salariés sur les six pôles d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. Elle s’est appuyée sur des personnes dédiées à cette animation au sein du service communication. Elle a su être innovante en termes d’outils et d’informations, et a permis d’améliorer la circulation de l’information au sein de la structure. 

Il est important d’améliorer le suivi budgétaire permettant de maîtriser les coûts et de fournir des indicateurs à la Direction permettant une meilleure réactivité dans la prise de décisions et dans l’allocation des ressources. C’est ainsi qu’en 2017, des premiers tableaux de bord financiers ont été élaborés.

L’un des objectifs est de préserver l’indépendance et donc la crédibilité de l’information délivrée par l’association en faisant évoluer le modèle économique actuel, ce qui a conduit en 2017 à créer un fonds de dotation ConvAIRgence.

Enfin pour s’adapter au contexte juridique et fiscal actuel qui hypothèque les capacités de mutualisation des AASQA par un renchérissement des coûts liés à l’assujettissement à la TVA et aux règles d’achats publics applicables aux pouvoirs adjudicateurs, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a largement travaillé au développement de SynAir’GIE, groupement de l’ensemble des AASQA.

Bilan 2017 : 

STRATEGIE ASSOCIATIVE ET CONCERTATION TERRITORIALE 

Ce programme gère les travaux relatifs à l’organisation des instances de gouvernance et de concertation, l’information des membres et l’animation du territoire. 

Pour plus d'informations vous pouvez consulter la rubrique "Vie associative"

OPTIMISATION FINANCIERE ET SUIVI DU PRSQA

Ce programme suit les aspects financiers et l’optimisation des ressources dans le cadre de la programmation établie par le PRSQA.

Pour plus d'informations vous pouvez consulter le bilan social et financier

ORGANISATION INTERNE ET GESTION DES COMPETENCES

Ce programme assure la gestion du personnel salarié, la formation, et les travaux relatifs à la RSE et l’assurance qualité, l’animation des services d’expertise et la communication interne.

L’activité de l’association est structurée autour des 25 programmes du plan de surveillance et s’appuie, pour réaliser les travaux sur le principe de la gestion de projets. Pour mettre en adéquation la charge de travail et les ressources dans les équipes, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a développé en interne en 2017 un outil de gestion de la charge et de pilotage des projets nommé Projector. Opérationnel depuis l’automne, il a contribué à une meilleure planification et ajustement des ressources pour 2018.

L’année 2017 est celle de l’évolution de notre système d’assurance qualité vers un projet plus global et en phase avec les valeurs de l’association. Une organisation RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), pilotée par notre responsable QSE a ainsi été construite et progressivement déployée avec l’appui d’un groupe de travail formé par 10 volontaires internes d’horizons différents. L’association ne se présente donc plus aux audits ISO9001 mais conserve une organisation s’appuyant sur ce référentiel, et reste néanmoins accréditée ISO 17025 pour ses activités d’étalonnage de gaz.

La communication interne accompagne le projet RSE, et appuie également, en lien avec le service informatique le déploiement d’une solution d’outils online « Cloud » (intranet, drive, réseau social d’entreprise…) dont l’objectif est la mise à disposition d’un « bureau virtuel » accessible de n’importe quelle connexion internet. Ces technologies ne sont pas si simple à appréhender pour l’utilisateur mais sont nécessaires pour permettre l’accès aux documents en situation de mobilité, en télétravail, ou pour gérer une astreinte ; elles assurent également une meilleure sécurité informatique.

L’ère numérique, l’open data, les innovations technologiques … nous amènent à réfléchir et envisager de se doter de nouvelles compétences. La formation est un outil pour faire évoluer les salariés en interne, mais également le recrutement externe permet d’aller chercher des savoir-faire non présents dans l’équipe : ainsi depuis janvier 2017, nous avons recruté un spécialiste du webmapping (cartographie et diffusion de données sur le web).

DIVERSIFICATION DES PARTENARIATS ET MUTUALISATION 

Ce programme regroupe les travaux relatifs au changement de modèle économique, la mutualisation des travaux entre AASQA et les relations avec le niveau national (LCSQA, MEEM, ATMO France).

Comité de suivi Stratégique des systèmes d'Information : 

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est un membre actif du COmité de suivi Stratégique des systèmes d’Information (COSI). Le COSI a particulièrement travaillé en 2017 sur les projets DIDON, ouverture des données et SPOT.

Dans le contexte de l'Open Data, de la Directive Inspire et de la loi Numérique, DIDON a pour objectif d'harmoniser la diffusion des données avec pour visée d'être visible par tous, rapidement, et que les données exposées soient interopérables.

Le projet SPOT, également géré par Atmo Auvergne Rhône-Alpes, doit permettre le développement d’un outil rendu nécessaire par les évolutions des systèmes d’informations et les obligations qui incombent aux AASQA du fait de leur agrément (dont la conformité Inspire). SPOT a vocation à réaliser un ensemble logiciel permettant de gérer les données de qualité de l’air depuis leur intégration depuis les différentes sources, jusqu’à leurs post-traitements statistiques et leur transmission à la base de données de diffusion gérée dans le projet DIDON.

Groupe de travail sur les pollens : 

Après la parution de l’arrêté du 5 août 2016 portant désignation des organismes chargés de coordonner la surveillance des pollens et des moisissures de l'air ambiant, dont font partie les AASQA, un groupe de travail « pollens » a été réinitialisé sous l’égide de la Fédération Atmo France afin de définir une stratégie de surveillance, technique et financière, vis-à-vis de ces particules biologiques pouvant être hautement allergisantes. Ce groupe de travail a vocation, à terme, à être ouvert aux autres acteurs de la surveillance pollinique. Nous participons à ce GT qui a notamment, en 2017, contribué à l’écriture du premier bilan national annuel sur la surveillance des pollens et moisissures dans l’air ambiant. 

Commission "achats groupés et obligation d'appels d'offres"

En lien avec la Fédération Atmo France, s’est constituée une commission « achats groupés et obligation d’appels d’offres ». à laquelle participe Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. En effet, les AASQA sont considérées comme Pouvoirs Adjudicateurs et de ce fait, sont soumises à l’application de l'ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 et au Décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 relatifs aux marchés publics. De ce fait, elles souhaitent optimiser leurs achats dans un objectif de réduction des coûts, en réalisant des achats groupés et sécuriser juridiquement leurs achats sur notamment les aspects de mise en concurrence. Les travaux de cette commission ont débuté en 2017, cette activité de groupement ayant été intégrée à SynAir’GIE (GIE inter-AASQA).

Plusieurs étapes vont être nécessaire pour que cette activité puisse pleinement fonctionner :

  • Rédaction d’une convention de groupement de commandes, avec l’ensemble (ou une partie) des AASQA

  • Validation de la convention par les directions des AASQA

  • Validation de la convention par la Fédération Atmo France

  • Recensement des besoins auprès des AASQA 

  • Priorisation puis lancement des appels d’offres spécifiques.

Groupe de travail sur un nouvel indice Atmo : 

Les différents indices relatifs à la qualité de l’air sont utiles pour représenter « simplement » une information complexe et ainsi pouvoir sensibiliser le public ou inciter les décideurs à déclencher des actions. Aujourd’hui, force est de constater que l’indice Atmo, créé il y a 20 ans et basé sur des valeurs réglementaires, ne permet pas de répondre totalement aux attentes des citoyens, notamment pour connaître la qualité de l’air là où ils se trouvent à tout moment de la journée, de manière à adapter leur comportement. D’autres indices sont d’ores et déjà utilisés par plusieurs AASQA, avec leurs avantages et inconvénients. Depuis l’été 2016, un groupe de travail national a été créé pour repenser cet indice Atmo et faire des tests, avec pour objectif de rendre opérationnel et public ce nouvel indice national au 1er janvier 2019.

Groupe de travail sur le plan analytique : 

Dans le cadre de la mise en place du nouvel arrêté d’obligations, le Ministère en charge de l’environnement a souhaité disposer d’un outil de pilotage permettant de visualiser les coûts du dispositif de surveillance. A cet effet, un Groupe de Travail piloté par Atmo France a élaboré un nouveau plan analytique applicable aux AASQA à compter de l’exercice 2017. Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a décliné ce plan analytique pour répondre a son propre besoin de pilotage des 25 programmes du PRSQA. A la différence de la comptabilité générale, le nouveau plan analytique présente les coûts par activité permettant une meilleure lecture des flux financiers de l’association sur les thématiques de son PRSQA.

Perspectives 2018 : 

STRATEGIE ASSOCIATIVE ET CONCERTATION TERRITORIALE

La dynamique d’animation des comités territoriaux se poursuivra, en essayant de rationaliser les informations au niveau du territoire (lettre d’information mensuelle des adhérents et partenaires).

L’abandon de la certification ISO 9001 au profit d’une démarche RSE se concrétisera par des actions en 2018, suite aux réflexions entamées en 2017 par un GT interne.

OPTIMISATION FINANCIERE ET SUIVI DYNAMIQUE DU PRSQA

En 2018 la nouvelle comptabilité analytique et la prospective budgétaire permettant de suivre le PRSQA par programme sera affinée (2017 étant la première année d’exercice). Un suivi trimestriel permettra le pilotage technique et financier du PRSQA en phase avec l’outil conçu en interne (projector). Un travail d’harmonisation avec la comptabilité nationale sera nécessaire.

ORGANISATION INTERNE ET GESTION DE COMPETENCE

La démarche de fusion s’est terminée fin 2017 avec la signature des accords sociaux permettant d’introduire les nouveaux métiers (astreinte métrologique, travail par cycle des prévisionnistes, mise en place d’un mode cellule de crise, télétravail, astreinte direction). Toutefois, la transformation rapide des missions demande de réfléchir à l’organisation à mettre en place pour les prochaines années.
Un audit est ainsi programmé sur le premier semestre en vue de proposer une adaptation de l’organisation. Cet exercice, réalisé par un cabinet externe prévoit l’écoute et la participation active de l’ensemble du personnel. Ce travail conduira à la construction et au déploiement d’un plan d’améliorations. L’objectif visé est une mise en œuvre opérationnelle pour début 2019.
Le développement d’une approche de type GPEC (Gestion Prévisionnelle des emplois et compétences) sera conduite avec le service RH avec des objectifs à atteindre sur la période du PRSQA. Ce travail est à réaliser en cohérence avec les projets d’amélioration de l’organisation.
2018 est également l’année où toutes les entreprises doivent se conformer au règlement européen pour la protection des données personnelles. L’association se mettra donc au diapason pour s’assurer que les données personnelles, qu’elles concernent un salarié ou une personne externe soient bien gérées.
Du point de vue de la communication interne, les actions conçues en 2017 seront déployées (portraits de salariés, retours d’expériences, journées type « vis ma vie », tribune direction…). 
Enfin, il est à noter qu’au niveau national, la convention collective régissant les activités des AASQA est amenée à évoluer. Représentant un nombre de salariés trop restreint (moins de 500) , il doit être envisagé l’adhésion ou le regroupement avec une convention plus vaste en 2018, ce qui impliquera des travaux d’ajustement du statut des salariés.

DIVERSIFICATION DES PARTENARIATS ET MUTUALISATION 

Les mutualisations avec les autres AASQA se poursuivent sous l’animation de la fédération Atmo France et au travers du GIE commun SYNAIR’GIE qui devra se structurer plus fortement en 2018 pour accueillir plusieurs actions concrètes de mutualisation (achats groupés, projet de postes centraux régionaux SPOT, harmonisation des plateformes d’inventaire d’émission notamment sont des programmes mutualisés dans lesquels Atmo AuRA est très impliquée).
Une réflexion est en cours au sein d’Atmo France sur la modification profonde des métiers de la surveillance, et en corollaire, la réflexion sur un modèle économique rénové pour la surveillance. La direction d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est impliquée en tant que membre du bureau.Côté partenariat, le lancement du fonds de dotation demandera un travail important de ciblage et de définition d’une offre puis d’animation. Ce travail sera commencé en 2018 (identité, supports de communication).

Chiffres clés

Gérer chiffres clés