Gérer

gerer.jpg
Partager :

Cet axe est consacré à la gouvernance en général avec les fonctions support. Il concerne l’animation territoriale, l’optimisation financière, le suivi du PRSQA, la partie sociale, les partenariats et mutualisations. 

SOMMAIRE

 

Présentation de l'axe

L’élargissement des territoires gérés par l’association et la complexification progressive des métiers de la surveillance ont généré un système de gouvernance basé sur la mise en place de comités territoriaux. Ces 6 comités territoriaux ont pleinement fonctionné en 2018. Depuis sa mise en place, le PRSQA a été suivi à l’aide d’indicateurs qui ont été déterminés avec les pilotes de programmes. Ce suivi, conjugué à une optimisation financière toujours recherchée, a permis, cette année encore, un équilibre des budgets. Pour en savoir plus, consultez le bilan à mi-parcours du PRSQA .

 
Gérer illustration de l'axe

La richesse de l'observatoire étant étroitement liée aux compétences et à la motivation des équipes, il est  nécessaire de développer une gestion des ressources humaines adaptée à cet enjeu. En 2017, le dialogue social, la responsabilité sociétale, la prévention des risques ont été développés au travers de la mise en place d'une démarche RSE et du regroupement des instances représentatives du personnel au sein d’une Délégation Unique du Personnel (DUP). Les nouveaux accords sociaux ont ainsi pu être signés en fin d’année.La communication interne reste le ciment indispensable pour faire dialoguer environ 80 salariés sur les six pôles d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. Elle s’est appuyée sur des personnes dédiées à cette animation au sein du service communication. Elle a su être innovante en termes d’outils et d’informations, et a permis d’améliorer la circulation de l’information au sein de la structure. 

Il est important d’améliorer le suivi budgétaire permettant de maîtriser les coûts et de fournir des indicateurs à la Direction permettant une meilleure réactivité dans la prise de décisions et dans l’allocation des ressources. C’est ainsi qu’en 2017, des premiers tableaux de bord financiers ont été élaborés.

L’un des objectifs est de préserver l’indépendance et donc la crédibilité de l’information délivrée par l’association en faisant évoluer le modèle économique actuel, ce qui a conduit en 2017 à créer un fonds de dotation ConvAIRgence.

Enfin pour s’adapter au contexte juridique et fiscal actuel qui hypothèque les capacités de mutualisation des AASQA par un renchérissement des coûts liés à l’assujettissement à la TVA et aux règles d’achats publics applicables aux pouvoirs adjudicateurs, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a largement travaillé au développement de SynAir’GIE, groupement de l’ensemble des AASQA.

Bilan 2018 : 

STRATEGIE ASSOCIATIVE ET CONCERTATION TERRITORIALE 

Ce programme gère les travaux relatifs à l’organisation des instances de gouvernance et de concertation, l’information des membres et l’animation du territoire. 

Pour plus d'informations vous pouvez consulter la rubrique "Vie associative"

OPTIMISATION FINANCIERE ET SUIVI DU PRSQA

Ce programme suit les aspects financiers et l’optimisation des ressources dans le cadre de la programmation établie par le PRSQA.

Pour plus d'informations vous pouvez consulter le bilan social et financier

ORGANISATION INTERNE ET GESTION DES COMPETENCES

Ce programme assure la gestion du personnel salarié, la formation, et les travaux relatifs à la RSE et l’assurance qualité, l’animation des services d’expertise et la communication interne.

 

En termes d’organisation, après une phase de fusion pour former l’association régionale, l’année 2018 a été celle de la réflexion et de la prise de recul pour imaginer et travailler sur une nouvelle organisation d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. L’objectif a été de construire, avec les salariés et l’aide d’un cabinet externe, un fonctionnement permettant de répondre aux transformations rapides des missions de l’association, tout en essayant de traiter les points faibles pointés dans un diagnostic réalisé avec les salariés au printemps. Engagé en 2018 avec une mise en œuvre opérationnelle en mai 2019, le choix s’est porté sur une structuration simplifiée de l’organisation autour de 4 unités opérationnelles constituées d’équipes pluridisciplinaires et appuyées par des unités supports.

Après avoir expérimenté et poursuivi le télétravail, l’association a innové également en positionnant sur un site de coworking un technicien de maintenance en CDI, et un poste de chargée d’étude en CDD. Profitant du départ d’un technicien sur le pôle de Chambéry, et dans le but de réduire les déplacements vers la Haute-Savoie, les nouvelles recrues sont installées sur le site économique des lacs à Thyez (74).   

Après une année de construction de la stratégie RSE de l’association, 2018 a été également la première année d’actions articulées autour des 5 axes accompagnés d’un exemple d’action : s’engager de manière responsable et durable (création du fonds de dotation ConvAIRgence), s’investir dans la société (Participation d’Atmo au Run For Them), s’impliquer collectivement de façon solidaire (collecte d’entreprise organisée en 2018  qui a permis de récupérer des chaussures pour l’association RunCollect), prévenir la pollution et atténuer les changements climatiques (mise en œuvre d’un plan de mobilité de façon volontaire avec les thématiques les plus innovantes comme IKV, télétravail…), s’épanouir au travail (séances de Yoga, introduction au FengShui, expérimentation de bureaux debout…).

En termes d’assurance qualité, le laboratoire de métrologie du pôle de Bron en charge de l’activité COFRAC d’étalonnage des gaz et du lien avec les étalons nationaux, a maintenu sa certification ISO 17025. Grâce à cette accréditation, la qualité des mesures de polluants gazeux en station est régulièrement vérifiée.

Du point de vue de la communication interne, les efforts se sont portés en particulier, en collaboration avec le service informatique, sur l’accompagnement des usagers internes dans l’utilisation des nouveaux outils « online » et de l’intranet : campagne de communication, fiches pratiques, affiches, formation interne de perfectionnement sur l’outil Onedrive. L’intranet a également été enrichi de nouveaux contenus et fonctionnalités. Concernant la vie des équipes, l’accueil des nouveaux arrivants a été amélioré (livret d’accueil, présentation) et des événements sont organisés au fil de l’année (matinales, séminaires « vendredi du savoir », journées du personnel …).

DIVERSIFICATION DES PARTENARIATS ET MUTUALISATION 

Ce programme regroupe les travaux relatifs au changement de modèle économique, la mutualisation des travaux entre AASQA et les relations avec le niveau national (LCSQA, MTES, ATMO France).

Comité de suivi Stratégique des systèmes d'Information : 

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est un membre actif du COmité de suivi Stratégique des systèmes d’Information (COSI). En 2018, le COSI a poursuivi les projets DIDON d’ouverture des données et SPOT.

Les 11 premiers flux Open Data d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes ont été lancés lors de la journée nationale de la qualité de l’air le 19  septembre 2018, de manière simultanée avec l’ensemble des AASQA. Les travaux se poursuivent de manière mutualisée au niveau d’Atmo France pour veiller à l’interopérabilité de ces flux, et étendre encore la palette de couverture fonctionnelle.

Le projet SPOT, qui doit permettre le développement de nouveaux outils métiers adaptés aux obligations des AASQA, a débouché sur la production d’un cahier des charges en concertation avec l’ensemble des AASQA, et l’ouverture d’un appel d’offres pour la réalisation des outils. Cet appel d’offre s’étant avéré infructueux, le cahier des charges sera retravaillé en 2019 afin notamment de permettre le développement rapide des fonctionnalités identifiées comme prioritaires.

Groupe de travail sur les pollens : 

Le groupe de travail réinitialisé par la Fédération Atmo France, après la parution de l’arrêté du 5 août 2016 portant désignation des organismes chargés de coordonner la surveillance des pollens et des moisissures de l'air ambiant, a travaillé en 2018 sur la définition d’une stratégie de surveillance, technique et financière, vis-à-vis de ces particules biologiques pouvant être hautement allergisantes. Cette stratégie a été validée par le bureau d’Atmo France et le GT a maintenant mandat pour organiser des réunions de concertation avec le Réseau National de Santé Aérobiologique (RNSA) et l’Association des Pollinariums Sentinelles de France (APSF) qui devraient se dérouler en 2019. Atmo AuRA participe activement à ce GT et dispose en son sein d’un référent national sur le sujet.

Commission "achats groupés et obligation d'appels d'offres"

La commission « achats groupés et obligation d’appels d’offres » a poursuivi ses travaux en 2018 dans le but d’optimiser les achats des AASQA dans un objectif de réduction des coûts, en réalisant des achats groupés et de sécuriser juridiquement les dits achats sur notamment les aspects de mise en concurrence. Les travaux de cette commission, qui ont débuté en 2017, ont été intégrée à SynAir’GIE (GIE inter-AASQA).

Cette année, plusieurs étapes ont été franchies :

  • Rédaction d’une convention de groupement de commandes inter-AASQA
  • Validation de la convention par les directions des AASQA
  • Validation de la convention par la Fédération Atmo France
  • Signature de la convention par l’ensemble des AASQA intéressées
  • Mandat donné par SynAir’GIE à un salarié d’Atmo Auvergne, ayant pris la responsabilité de la Commission, pour agir en son nom sur cette problématique.

En 2019, le recensement des besoins des AASQA et les premiers appels d’offres spécifiques vont donc pouvoir être lancés.

Groupe de travail sur un nouvel indice Atmo : 

Les différents indices relatifs à la qualité de l’air sont utiles pour essayer de représenter « simplement » une information souvent complexe et ainsi pouvoir sensibiliser le public ou inciter les décideurs à déclencher des actions.
Aujourd’hui, force est de constater que l’indice Atmo, créé il y a 20 ans, reflète essentiellement un caractère réglementaire, alors que les nouveaux outils de surveillance permettent d’imaginer une information beaucoup plus complète et attractive.
En outre, il ne permet pas de répondre totalement aux attentes des citoyens, notamment pour connaître la qualité de l’air là où ils se trouvent à tout moment de la journée, de manière à adapter leur comportement.
Depuis quelques années, d’autres indices sont d’ores et déjà utilisés par plusieurs AASQA, avec leurs avantages et inconvénients. C’est pourquoi, à l’été 2016, un groupe de travail a été mis en place afin de permettre l’élaboration d’un nouvel indice tel que prévu à l’article 18 de l’arrêté du 19 avril 2017, « pour disposer quotidiennement d’un ou plusieurs indices à destination du grand public qui devront être représentatifs de la situation au regard des enjeux sanitaires, simples, intelligibles, au service de la sensibilisation et de l’action ».
Parmi les orientations fixées au groupe de travail par le Ministère figurait la nécessité de mieux qualifier la qualité de l’air en lien avec les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et l’obligation de plans d’actions dans les zones en dépassements.
Les travaux ont permis de faire des tests et de proposer au Ministère la création d’un nouvel indice ATMO, qui se rapprocherait dans sa construction du nouvel indice européen qui a été créé entre temps, à l’automne 2017, par l’Agence Européenne de l’Environnement (http://airindex.eea.europa.eu). Ce nouvel indice ATMO devrait inclure notamment les niveaux de particules PM2.5, qui est le polluant le plus mis en avant actuellement dans les études sanitaires et qui n’est pas pris en compte par l’indice ATMO actuel.
L’objectif maintenant serait de pouvoir rendre opérationnel et public ce nouvel indice national en 2020.

Groupe de travail sur la comptabilité analytique : 

Le groupe de travail sur la comptabilité analytique piloté par Atmo France avec la présence des AASQA, du MTES et du LCSQA a poursuivi ses travaux en 2018 et a produit 2 nouvelles versions de son guide méthodologique. Parallèlement, le groupe de travail a été mobilisé au cours de l’été 2018 sur le rapport financier du LCSQA 2014-2016 dont les conclusions provisoires présentaient de graves approximations susceptibles de déformer la vision économique du coût du dispositif national de surveillance. Désormais, le groupe de travail œuvre en collaboration avec le LCSQA à la rédaction des rapports financiers et au développement des évolutions de l’outil Gestion’Air en charge de collecter les demandes financières des AASQA.

Perspectives 2019 : 

STRATEGIE ASSOCIATIVE ET CONCERTATION TERRITORIALE

La dynamique d’animation des comités territoriaux se poursuivra, en essayant de rationaliser les informations au niveau du territoire (lettre d’information mensuelle des adhérents et partenaires).

La démarche RSE sera poursuivie selon les 5 axes définis.

OPTIMISATION FINANCIERE ET SUIVI DYNAMIQUE DU PRSQA

A mi-chemin de l’exécution du PRSQA, un ajustement du programme d’actions sera réalisé au cours de l’année 2019. Les programmes seront ajustés financièrement en fonctions de l’évolution des enjeux territoriaux, mais les indicateurs seront pérennisés jusqu’à l’échéance du PRSQA. La mise en place de la réorganisation de l’association associée à la définition d’un nouvel organigramme orienté sur les missions définies dans le PRSQA entrainera un nouveau suivi de l’activité par unités opérationnelles. L’association sera accompagnée par le cabinet KMPG pour revoir les modalités d’affectation de ses coûts en coordination avec les travaux menés par le club comptable national travaillant pour la commission ressources d’Atmo France.

ORGANISATION INTERNE ET GESTION DE COMPETENCE

La nouvelle organisation de l’association s’est mise en place le 2 mai 2019, mais les travaux du Comité de Pilotage ne sont pas terminés pour autant et nécessiteront une analyse régulière des remontées des équipes afin de procéder aux nécessaires ajustements. Ses travaux sont planifiés jusqu’à la fin de l’année 2019.

Les besoins de l’association en matière de capital humain nécessitent la mise en place d’une GPEC, car, après la phase de réorganisation, il est important d’accompagner les équipes dans l’acquisition de nouvelles compétences notamment en data visualisation. Le développement rapide de l’innovation devrait également modifier considérablement le périmètre de l’observatoire et les missions des salariés, avec une présence et un service au quotidien auprès de la population nécessitant une organisation du travail plus appropriée (travail en décalé, ateliers citoyens, prêts de capteurs…) et nécessitant un fort investissement dans la négociation collective pour l’adhésion des salariés (Organisation du temps de travail, Intéressement…).

DIVERSIFICATION DES PARTENARIATS ET MUTUALISATION 

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a procédé au lancement de son fonds de dotation convAIRgence lors d’une soirée inaugurale le 6 novembre 2018 à Lyon. De nombreux contacts ont été pris au cours de l’année 2018 et une première convention de Mécénat a été signée. L’amorçage du fonds de dotation devrait permettre de concrétiser en 2019 les contacts pris en 2018 afin d’atteindre l’objectif d’une levée de fonds d’1,15 M€ sur 3 ans. Au-delà de la création d’un fonds de dotation, convAIRgence porte le nouveau modèle économique d’Atmo AuRA pour les années à venir. Cela devrait permettre à l’association de poursuivre et développer les travaux d’intérêt général dans un environnement caractérisé par l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché de la qualité de l’air et par un mode de financement de la surveillance à bout de souffle.

Au niveau national, Atmo AuRA est très impliquée dans les instances nationales et contribue également de manière significative aux travaux du GIE synair’GIE dont un établissement a été créé sur Bron début 2019 permettant d’accueillir un chef de projet pour la concrétisation du marché SPOT. Le GIE déjà très impliqué dans la réalisation d’analyses chimiques pour le compte de ses membres étend ainsi son activité à des coopérations à des projets informatiques comme SPOT (datavisualisation) ou en cadastre d’émissions (PRISME).

Chiffres clés

gerer_chiffrescles.jpg