Vie associative

Retour à la fiche bilan
vie_asso_ra2017_full.jpg
Partager :

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est l’organisme agréé par le Ministère de l’Environnement de la transition écologique et solidaire pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les territoires des 13 régions de France métropolitaine et les 6 territoires d'outre mer bénéficient chacun de l'expertise d'une Associations de Surveillance Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air regroupées au sein de la fédération ATMO France. Leur gouvernance repose sur un système équilibré entre 4 collèges, chacun ayant le même nombre de voix : Etat, Collectivités Territoriales, Représentants du monde économique et Associations de protection de l'environnement ou de consommateurs ainis que des personnalités qualifiées. Cette organisation assure l'indépendance et la transparence des résultats.Pour pouvoir prendre en compte les spécificités de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, 6 comités territoriaux sont chargés de proposer des actions répondant aux objectifs de l'association notamment en termes de surveillance ou de communication. L'ancrage des membres sur le terrain contribue à apporter au Conseil d'Administration un éclairage, au plus proche des préoccupations des acteurs du territoire, des besoins et orientations souhaitables, reflet de la diversité régionale.

Sommaire : 

 

Les membres du bureau

 

eric fournier

Eric FOURNIER, Région Auvergne-Rhône-Alpes

Président

Sylvie FAYOLLE, Saint-Etienne Métropole

Présidente suppléante

 

Marie-Agnès CHAPGIER-LABOISSIERE

Marie-Agnès CHAPGIER-LABOISSIERE, APPA

Vice-Présidente

Les mesures de la qualité de l’air, durant l’année 2017, confirment son amélioration cependant la vigilance doit être maintenue ainsi que des mesures correctives.
Il faut saluer la mise à disposition de l’application smartphone Air to Go qui permet à chacun de prendre connaissance de la qualité de l’air sur son secteur et de connaitre un lieu de meilleure qualité
Enfin une nouveauté à renouveler : la délocalisation des Comités territoriaux en lien avec une visite technique
 
Jacqueline COLLARD

Jacqueline COLLARD, Association SERA

Vice-présidente suppléante

Cette année 2017 a vu s'amenuiser le nombre de pics de pollution au niveau de notre région, ce qui est fort appréciable mais nous avons encore des mesures à prendre pour atteindre les recommandations OMS.
Aussi ne faut-il pas minimiser nos efforts.
Cette poursuite d'amélioration ne pourra se faire sans la prise de conscience citoyenne donnant à chacun la connaissance nécessaire pour améliorer son comportement et par conséquent la qualité de l'air pour tous.
Yannick MATHIEU

Yannick MATHIEU, DREAL Auvergne-Rhône-Alpes

Secrétaire

 

2017 a été marqué par une importante activité réglementaire avec la révision du dispositif régional et départemental de gestion des épisodes de pollution. La DREAL a mené un étroit travail partenarial avec Atmo‑Auvergne‑Rhône‑Alpes pour tenir compte du nouveau périmètre régional et harmoniser les procédures de prévision des épisodes comme celui de l’information des préfets et des populations. Le dispositif est aujourd’hui plus réactif, gradué, permet de mieux anticiper les épisodes de pollution et associe les collectivités territoriales à la prise de décisions.
L’arrêté zonal a été signé en mai 2017 puis décliné dans les 12 départements au cours de l’automne, prévoyant la possibilité de recourir à la circulation différenciée, s’appuyant sur les Crit’Air : fin 2017, plus de 1 200 000 vignettes ont été commandées, dans la région.
2017 a été une année plutôt favorable à la qualité de l’air : pour la première fois aucune station n’a dépassé le seuil de 35 jours au-delà de 50 µg/m3 en PM10. Ainsi, le nouveau dispositif a peu été activé mais les premiers retours sont positifs.
Enfin, à la demande du ministre en charge de la Transition écologique et solidaire, la DREAL, en lien avec les DDT, ATMO et les collectivités a engagé un travail pour élaborer des feuilles de route pour la qualité de l’air, opérationnelles, pour prendre toutes les mesures nécessaires afin de ramener les concentrations en dioxyde d’azote et en particules fines (PM10) sous les valeurs limites.

 

 

Bruno FABRES

Bruno FABRES, ARS Auvergne-Rhône-Alpes

Secrétaire suppléant

L'air et sa qualité est un déterminant environnemental essentiel de la santé. C'est aussi un axe thématique introduit, avec l'eau, dans le nouveau plan régional de santé Auvergne-Rhône-Alpes 2017-2021. Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est attendu comme acteur majeur de ce plan multipartenarial.
chantal degrendele

Chantal DEGRENDELE, ARKEMA Usine de Pierre-Bénite

Trésoriere

L’année 2017 a été marquée par une réorganisation interne, avec notamment la création d'un service Prévisions-Risques, épaulé d'une cellule de crise et d'un système d'astreinte pour optimiser la gestion des épisodes pollués, en soutien au dispositif préfectoral. En 2017, un travail important a également été réalisé sur les statuts du futur fonds de dotation convAIRgence, une première au niveau des associations Atmo et une initiative à vivre en 2018.
Luc NGUYEN

Luc N GUYEN, OMNITHERM

Trésorier suppléant

L'année 2017 a été marquée pour moi par le  lancement de l'application gratuite  en toute mobilité " Air to Go ". Partout il est possible aujourd'hui d'avoir les informations sur la qualité d'air sur nos territoires.

 

 

Les adhérents et les sujets examinés par les organes de décision

Forte de 243 adhérents, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes comporte en 2017 :​

  • 18 adhérents représentant l’Etat 
  • 44 adhérents de collectivités territoriales, dont la Région, les Départements, les EPCI.
  • 143 adhérents représentant le monde économique (industrie et transport essentiellement).

38 adhérents issus du monde associatif, personnalités qualifiées et organismes scientifiques partenaires.

Retrouvez la liste des membres dans le réglement intérieur d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

Les sujets examinés

  • Nomination de la nouvelle Présidente suppléante Sylvie FAYOLLE , représentante de Saint-Etienne Métropole et 3ème Vice-président en charge du développement durable

  • Mise en place d’une commission de suivi autour de la prévision impliquant 7 membres du Conseil d’administration

  • PRSQA 2017-2021 : déclinaison dans la note d’actions sur 5 axes – 25 programmes

  • JTA organisées par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes à Valence : un succès organisationnel et des nouveautés

  • La négociation et la signature des accords sociaux pour une mise en place au 1er janvier 2018

  • Mise en place de la sectorisation

  • Début de relations d’échanges  avec le secteur agricole (adhésion de la FRSEA) et engagement dans la campagne nationale pesticides

  • Travaux avec la fédé Atmo : coordination sur l’ouverture des données

Les travaux du Bureau Exécutif

Le bureau s'est réunit deux fois sur l'année 2017  et ont travaillé sur ces différents sujets : 

  • Validation du nouveau logo de l’association et de sa charte graphique (un travail collaboratif avec d’autres AASQA)
  • Orientation vers la démarche RSE – Responsabilité sociétale des Entreprises
  • Début des démarches relatives à la mise en place du Fonds de dotation (mécénat) : définition des statuts
  • Encadrement des études sur projets dits « sensibles »
  • Orientation vers des projets d’innovation et des objets connectés
  • GIS  - Groupement d’Intérêt Scientifique - Observatoire Air-Climat-Energie en Auvergne-Rhône-Alpes : création et définition des rôles
  • Nouveau dispositif préfectoral et mise en place d’un service Prévision et de Gestion des risques effectif au 1er janvier 2018
  • Définition du cahier des charges relatif à la mise en place d’un audit d’organisation interne répondant au déploiement des nouveaux métiers et de favoriser ainsi la mise en place d’une nouvelle organisation

Les réunions de travail

  • 1 assemblée générale ordinaire le 26 juin 

  • 2 bureaux, le 12 janvier et le 05 octobre 

  • 3 conseils d'administration, le 17 février, le 18 mais et le 14 décembre

  • 18 comités territoriaux

Pages