Drôme-Ardèche : le bilan du 1er trimestre 2016

Partager :
NL_drome_ardeche.jpg

Les indices du trimestre en un clin d'oeil

Sur ce premier trimestre de l'année 2016, la qualité de l'air sur l'agglomération de Romans était "très bonne à bonne" environ 3 jour sur 5. Elle étaitqualifiée de "moyenne à médiocre" environ 1 jour sur 3. Sur l'agglomération de Valence la qualité de l'air était "très bonne à bonne" environ 80% du temps. Le polluant majoritaire lors du calcul de l'indice de qualité de l'air au quotidien était les particules (69% pour Romans et 58% pour Valence).

indices_drome_ardeche_1er_trimestre_2016.jpg

 

Les épisodes de pollution

Sur ce trimestre, à la fin du mois de mars, la Vallée du Rhône a connu une journée d'activation d'un dispositif préfectoral d'information dues à des niveaux importants de particules d'origine locale et plus lointaine, issues à la fois du trafic routier, du chauffage au bois mais aussi en partie liées aux activités d'épandages agricoles.

activation_dispositif_drome_ardeche_1er_trimestre_2016.jpg

 

Que dit le réseau fixe ?

Vis-à-vis de la réglementation annuelle, depuis le début de l’année, que ce soit pour le dioxyde de soufre, le dioxyde d'azote, l'ozone ou les particules, les valeurs limites n’ont pas été dépassées sur les départements de la Drôme et de l'Ardèche. Cependant, concernant les particules PM10, le seuil réglementaire journalier de 50 µg/m3 a été franchi à 2 reprises sur les sites urbain et de proximité automobile  de Valence (la réglementation autorise au maximum 35 jours de dépassements par an). Ce même seuil a été dépassé une fois sur le site urbain de Romans.

statistiques_reglementaires_drome_ardeche_1er_trimestre_2016.jpg