Puy-de-Dôme : le bilan du 1er trimestre 2019

Partager :
Puy-de-Dôme_paysage

Les indices du trimestre en un clin d'oeil

Au cours de ce premier trimestre 2019, dans les agglomérations de Clermont-Ferrand et de Riom, les indices de la qualité de l'air étaient très majoritairement bon (82% du temps sur Clermont et 78% sur Riom).

Le polluant majoritairement responsable de l’indice était l’ozone (50% du temps sur Clermont et 57% sur Riom), puis les particules (36% du temps sur Clermont et 42% sur Riom).

indices_puy_de_dome-t12019.jpg

 

Les épisodes de pollution

Dans le Puy de Dôme, aucune vigilance pollution n’a été activée au cours de ce trimestre.

nbre_de_jours_vigilance_puydedome-T12019.jpg

Que dit le réseau fixe ?

Pour les particules PM10, la réglementation fixe une valeur limite avec le seuil de 50 µg/m3 en moyenne journalière à ne pas dépasser plus de 35 jours par an.

Au cours de ce trimestre, sur le département du Puy de Dôme, ce seuil n’a été dépassé sur aucun site de mesure.

depassement_puydedome-t12019.jpg