Evaluation des mesures de précaution mises en oeuvre lors de l'application de produits phytopharmaceutiques en proximité d'établissements accueillant des personnes vulnérables

Partager :
champs et pesticides
Etude
Réalisée
Du
15 juin 2018
au
15 juillet 2018
Pourquoi cette étude ?

La problématique des produits phytosanitaires (pesticides) dans l’air est un sujet relativement récent. Actuellement, il n’existe pas de normes nationales ou européennes quant aux concentrations maximales acceptables dans l’air. Aussi, afin de protéger les populations plus vulnérables, la loi d’avenir du 13 octobre 2014 a identifié des mesures de précaution renforcées lors de l’application de pesticides à proximité de lieux fréquentés par ces personnes, ces mesures ont été déclinées dans des arrêtés préfectoraux.

Que peut-on en retenir ?

Les résultats de cette étude mettent en évidence plusieurs points.

  • Dans le cas étudié, l’adaptation des horaires de traitement et l’utilisation du matériel limitant la dérive réduisent les concentrations dans l’air des substances utilisées pendant les temps de présence des élèves.

  • Les mesures réalisées montrent l’impact de traitements plus éloignés sur les concentrations de phytosanitaires dans l’air.

De manière plus générale, cette étude montre qu’il est important d’améliorer les connaissances sur les pesticides dans l’atmosphère, et notamment les études, qui ont pour but de mieux connaitre les déterminants des concentrations de phytosanitaires dans l’air en réalisant un recueil détaillé des pratiques d’épandage autour du point de mesures, simultanément aux mesures.

Les moyens mis en œuvre

En 2018, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a souhaité, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, documenter l’évaluation des pratiques mises en œuvre sur le terrain dans le cadre des arrêtés préfectoraux par des mesures de produits phytopharmaceutiques dans l’air ambiant. Cette étude n’a pas vocation à évaluer les risques sanitaires pour les populations sur la commune d’étude.

L’étude a été réalisée en Savoie, en secteur de viticulture, dans l’enceinte d’un établissement scolaire concerné par l’arrêté (c’est-à-dire en proximité de parcelles de vignes). De par son dimensionnement, elle n’est que partielle et ne peut évaluer l’ensemble des pratiques mises en œuvre.

Les mesures ont été effectuées avec deux appareils la veille, le jour et le lendemain du traitement. Deux traitements de la parcelle adjacente à l’école ont été couverts par les mesures. Ils ont été réalisés en tout début de journée, en dehors de la présence des enfants et avec un matériel limitant la dérive.

Polluant(s) concerné(s)
Pesticides
Catégorie
Amélioration des connaissances, innovations et partenariats
Thématiques
Activités agricoles
Zone(s) concernée(s)
CC Coeur de Savoie
Auvergne - Rhône-Alpes