Épisodes de pollution

  • 23 janvier 2019
    Partager :
    VIGILANCE POLLUTION ACTIVÉE
    Zone(s) concernée(s) Niveau Polluant(s)
    Bassin Grenoblois
    Vigilance jaune
    Particules PM10

    Mardi 22 janvier, le seuil d'information et de recommandations en particules PM10 a été atteint localement sur le bassin grenoblois mais le critère d'exposition de la population n'a pas été franchi. Sur le bassin lémanique et la vallée de l'Arve, les concentrations de particules constatées sont inférieures à celles qui étaient prévues (et donc en deçà du seuil d'information et de recommandations).
    Mercredi 23 janvier, la tendance s'oriente vers une amélioration en raison de conditions météorologiques plus instables et plus ventées. Cependant la situation s'avère encore risquée sur le Gresivaudan où les mesures de concentration étaient encore élevées ce mercredi matin.
    A partir du jeudi 24 janvier, la situation devrait s'améliorer plus globalement.
    Ainsi, la vigilance orange est levée sur le bassin lémanique et la vallée de l'Arve dans la mesure où il n'y a plus de risque de dépassement prévu jusque vendredi. La vigilance jaune sur le bassin grenoblois est en revanche maintenue en raison d'un risque de dépassement ce mercredi 23 janvier.

    Merci de consulter la préfecture de votre département pour connaitre les recommandations à suivre et les éventuelles actions
    obligatoires de réduction des émissions.
    Prochain bulletin demain jeudi 24 janvier 13h30.

    Recommandations sanitaires et comportementales

    Se protéger pour limiter mon exposition

     

    A noter : au delà des effets à court terme lors des épisodes de pollution, les principaux impacts de la pollution de l’air sur la santé sont liés à l’exposition continue, tout au long de la vie.

     

    Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrante pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

    Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles  lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

     

    reco_vigi_expo_comb_a1a2.jpg

     

     

     

    Agir pour limiter mes émissions

    reco_vigi_emi_comb_a1a2.jpg