25 janvier 2020
Partager :
Zone(s) concernée(s) Niveau Polluant(s)
Bassin Grenoblois
Vigilance rouge
Particules PM10
Bassin Lyon Nord-Isère
Vigilance rouge
Particules PM10
Bassin stéphanois (PPA)
Vigilance rouge
Particules PM10
Contreforts du Massif Central
Vigilance rouge
Particules PM10
Ouest Ain
Vigilance rouge
Particules PM10
Ouest Ardèche
Vigilance jaune
Particules PM10
Vallee de l'Arve (PPA)
Vigilance rouge
Particules PM10
Vallée du Rhône
Vigilance rouge
Particules PM10
Zone alpine Ain
Vigilance jaune
Particules PM10
Zone Alpine Isère
Vigilance jaune
Particules PM10
Zone alpine Savoie
Vigilance jaune
Particules PM10
Zone des Coteaux
Vigilance rouge
Particules PM10
Zone urbaine des Pays de Savoie
Vigilance orange
Particules PM10

Vendredi 24 janvier, les taux de pollution sont restés globalement élevés dans la région, en lien avec une très forte stabilité des masses d'air, favorable à l'accumulation des polluants à basse altitude. Samedi 25 janvier, une diminution progressive des concentrations en particules fines est attendue sur l'ouest de la région, qui bénéficie d'un léger brassage atmosphérique. Sur le centre et l'Est en revanche, les inversions thermiques restent en place et piègent les polluants émis au sol. Huit bassins d'air restent donc en vigilance rouge, et cinq autres sont placés en vigilance jaune ou orange durant les 24 prochaines heures. Dimanche 26 janvier, les conditions météorologiques devraient commencer à devenir moins favorables à l'accumulation des particules, avec des températures en légère hausse et quelques ondées éparses. Les taux de pollution devraient commencer à diminuer, même si la qualité de l'air restera globalement médiocre. Lundi 27 janvier, une amélioration plus franche de la situation est attendue avec l'arrivée du vent de sud qui devrait contribuer à disperser les émissions polluantes.

Recommandations sanitaires et comportementales

Se protéger pour limiter mon exposition

 

A noter : au delà des effets à court terme lors des épisodes de pollution, les principaux impacts de la pollution de l’air sur la santé sont liés à l’exposition continue, tout au long de la vie.

 

Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrante pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles  lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

Recommandations vigilance pollution 1

 

Agir pour limiter mes émissions

Recommandations vigilance pollution 2